Vous êtes ici

Villennes/Médan

Une fois de plus, la mode nous vient d’outre atlantique et d’outre manche. Mais là pas question de haute couture ou d’art contemporain : je vais vous parler de boucherie.

Mon potager, Ma cuisine et Moi (III)

Fin juillet : le potager commence à offrir une belle quantité de tomates. Et puis, nous avons planté aussi du basilic.

La CCE (commission consultative de l'environnement) de Roissy, réunie par le préfet de région, donne un avis favorable au « plan de réduction des nuisances sonores » concernant cet aéroport. Ceci malgré les réserves fondamentales de la commission d’enquête et l’hostilité des habitants qui pensaient avoir obtenu que des études complémentaires soient menées à bien. Comment en est-on arrivé là ?

Le préfet des Yvelines, Michel Jau, est venu débattre avec les conseillers généraux des Yvelines, lors de la séance départementale du 10 juin 2011. Immédiatement, plusieurs conseillers généraux lui ont demandé de justifier certaines décisions incohérentes du schéma de regroupement intercommunal. Gêné aux entournures, il a botté en touche…

Un jeune juriste lance le site  www.reponse-officielle.com, qui tentera d'équilibrer les points de vue lorsqu'une polémique éclate ou lorsque quelqu'un est mis en cause... C'est le premier site d'hébergement de droits de réponses authentifiés.

Mon Potager, Ma cuisine et Moi (II)

Le mauvais temps de ce début de juillet a eu au moins un avantage : notre potager n'a pas souffert et les courgettes se sont multipliées ! Mais que faire de tous ces cucurbitacées alors que les enfants saturent des courgettes cuites, façon ratatouille ?

Tentez ces petits rouleaux, délicieux et frais.

Dans le cadre du partenariat qu’elles ont conclu en janvier 2011 par le biais de Béranger Développement, la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) et la Banque Solfea intègrent aujourd’hui au site internet des ECO Artisans® un nouveau module d’information personnalisée facilitant la démarche des particuliers et le financement de leurs travaux d’économies d’énergie.

Mon potager, ma cuisine et moi (I)

Durant cet été, Le Journal des Deux Rives vous propose un rendez-vous régulier sur le potager en été, chaque lundi.

Ce premier texte donne quelques conseils pour protéger votre potager durant votre absence et pour contrer les journées de fortes chaleurs.
 

Coup de théâtre : la DGAC a réuni le 12 juillet, malgré la loi, la Commission consultative de l’environnement de Roissy (CCE) pour la troisième fois et elle a validé le choix de la DGAC ! Dans un communiqué du 14 juillet, Philippe Houbart, président du CIRENA s'insurge contre la décision "illégale" de la DGAC.

Les décisions relevant du découpage intercommunal ont entraîné une nouvelle configuration de la Communauté d’agglomération des Deux Rives de Seine (CA2RS). Celle-ci en ressort économiquement affaiblie.

Les réactions de Pierre Cardo, suite à ces décisions,  confirment les choix purement politiciens du président de la CA2RS, dont le principal objectif est bien de garder la main sur son fief, quoiqu’il en coûte sur l’avenir du territoire de la CA2RS.

Le 9 juin dernier, la Commission consultative de l’environnement de Roissy (CCE) n’a pas validé le projet présenté par la Direction générale de l’Aviation Civile (DGAC) de relèvement des altitudes pour les atterrissages face à l’Est estimant que des compléments d’études étaient nécessaires.

Fête nationale

L'anniversaire de la Fête nationale est un moment marquant de la saison estivale : les vacances peuvent commencer... mais d'abord passons en revue les villes qui fêtent le 14 juillet.

 

L’arrivée prévue de 6 nouvelles communes dans notre Communauté d’agglomération pose plus d’interrogations qu’elle n’apporte de réponses…

Le Président du Parti Radical de gauche (PRG), Jean-Michel Baylet vient d’annoncer sa candidature à la primaire à gauche pour l’élection présidentielle. Au côté des ténors du parti socialiste, sa présence permettra au PRG, parti du centre gauche, de se faire entendre et connaître et aux socialistes de montrer leur volonté d’ouverture.

La réforme des collectivités territoriales engagée par le gouvernement rendait obligatoire l’appartenance à une intercommunalité. Les Yvelines étaient en retard puisqu’une centaine de communes restaient isolées.

En se limitant au nord des Yvelines, le moins que l’on puisse dire c’est que les décisions du préfet ne remplissent pas les objectifs assignés par le projet de loi. Les enjeux de politique locale ont été trop forts. Pire : les regroupements de communes proposés contredisent les propres recommandations du représentant de l’Etat qui dataient de 2007 !

Pages

Publicité