Vous êtes ici

Triel-sur-Seine

Un Triellois, Romain Cadorel, a fait appel au J2R pour lancer un appel pour réussir son défi : participer au raid humanitaire Europ'Raid, durant l'été 2018. Le but de ce raid est d'acheminer du matériel scolaire à des écoles isolées d'Europe de l'Est. Le J2R a ouvert ses colonnes au trio d'ingénieurs, Côme, Romain et Gaëtan, en dernière année à l’école d’ingénieurs du Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris.

 

Dimanche 11 mars 2018, de 14 à 18 h sur la péniche "Arche Espérance", l’association "Vivre et écrire en Yvelines"  offrira, dans un cadre triellois, l'occasion de découvrir 22 auteur(e)s. Ne manquez pas cette chance de vous offrir des livres et de très nombreux échanges avec ces écrivains qui seront venus nous proposer leurs ouvrages !

Le 4 mars 2018 se sont réunis, à la Péniche de Triel, une trentaine de réfugiés dans le cadre des Etats Généraux des Migrations, organisés au niveau national. Au nord des Yvelines, le collectif R-AMY, lancé officiellement le 7 mars à Versailles, a servi de relais de ces états généraux qui vont continuer à Mézy-sur-Seine, le 10 mars.

Au-delà de l’actualité de la réforme de la suppression de la taxe d’habitation, nous devrions aussi nous interroger sur la finalité des deux autres taxes  : la TFBP, taxe foncière sur les propriétés bâties, TFPB et la TFPNB, taxe foncière sur les propriétés non bâties. Est-ce une taxation de redistribution à caractère social ou un mode de financement de services rendus à la population ? A quelle échelle territoriale doit-on taxer la propriété et dans quel but ? A l'instar de la taxe inondation, cette explosion fiscale risque de porter tort à la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise (GPS&O). 

La fureur des habitants de Triel est à son comble. Parfois, il est bon de laisser le "peuple" s'exprimer car le problème dépasse tout entendement : c'est une série de tergiversations qui ont abouti à un échec patent pour tous et à tous les échelons. D'ici aux vacances 2018, sans avoir une date exacte, le campement de Roms devrait disparaître.

Cette édition de mars 2018 des News du 2R fait un retour sur la plaine entre Chanteloup, Triel et Carrières, la visite d’Emmanuel Macron aux Mureaux et le Festival Ciel en Seine ; elle apporte, également, bien d’autres actualités et des reportages sur la présidence muriautine de la Communauté des villes d’Ariane.

Avis à tous les collectionneurs : samedi 3 et dimanche 4 mars 2018, l’APCCT  invite les amateurs de classique ou d’insolite de Triel et des environs à son 18ème Salon toutes collections (entrée libre de 9 h à 18 h).

Depuis près de 10 ans, l’ancienne plaine maraîchère de Carrières-sous-Poissy, Triel-sur-Seine et Chanteloup (78) fait l’objet de déchargements sauvages de déchets d’une ampleur considérable. Le J2R publie la tribune de M. Effroy, président de Rives de Seine-Nature Environnement

Le commandant Cousteau se battait pour préserver la beauté des océans en les filmant. En 2018, le "capitaine" Alban Bernard, notre chef de file, filme la plaine de Carrières, de Triel et de Chanteloup avec son drone afin de réveiller les élus, la communauté urbaine et enfin l'Etat, afin qu'ils agissent pour qu'elle soit nettoyée rapidement.

Vous pouvez retrouver cet article sur le site de l'ASAEECC "Votre vie à Carrières" : ICI

 

Les élus réagissent à l'article d'un journal local et leurs propos contradictoires montrent un certain malaise devant cette situation.

A lire, en intégralité, sur le site de l'ASAEECC "Votre vie à Carrières" : ici

 

Le 13 février 2018 au conseil municipal à Triel, la question des Roms a accaparé les échanges entre les élus et le public présent. Un groupe de riverains proches du  collectif "Pas de bidonville à Triel" a fait allusion à un tract-pétition anonyme qui voulait en finir avec le campement de Roms à la sortie de Triel ; le collectif Romyvelines, qui s'occupe du dossier Roms depuis 2007, a réagi et pris la parole pour expliquer et défendre la problématique Roms dans la plaine.

Vidéos :  A  et B 

Cela faisait six ans que  Pierre Cardo n'avait pas abordé des sujets liés à la politique locale ici au nord des Yvelines. Après son départ de la tête de l'ancienne Communauté d'Agglomération 2 Rives de Seine (CA2RS) et son travail à l'Autorité de régulation ferroviaire (AREF), il s'est occupé à ses hobbies et aux autres passions. Cependant, Pierre Cardo a voulu se rendre utile lorsqu'on l'a appelé, dans l'urgence, pour servir la communauté urbaine en tant que président du Conseil de développement. Le J2R l'a rencontré le 13 février au siège du journal. 

Martine Le Blond-Zola, arrière-petite-fille d'Emile Zola a témoigné, à l'occasion de la conférence proposée par l'association Triel Mémoire & Histoire, dans la salle Grelbin  de Triel-Sur-Seine, le samedi 10 février 2018. Anecdotes, histoires vraies, nous redécouvrons le grand artiste Emile Zola.

Début février, Alban Bernard, citoyen de Carrières-sous-Poissy, a découvert l'indicible : la décharge à ciel ouvert qui s'est développée depuis quelques années dans la plaine, zone interstitielle  entre Chanteloup-les-Vignes, Carrières-sous-Poissy et Triel-sur-Seine. Devant l'urgence sanitaire et environnementale, il a lancé une pétition à caractère national, qui a déjà atteint les 650 pétitionnaires et elle continue à grimper. Le J2R a rencontré l'initiateur de ce mouvement pour le réhabilitation de la plaine.  

Pétition : Ministre d'État, Ministre de la Transition écologie et solidaire: Mrs les élus : Sauvez la plaine de Carrières / Triel / 

Nous avons rencontré, le mercredi 31 janvier, Sonia Tysebaert, une jeune Trielloise résidant à présent à Paris. Cette cinéaste de 21 ans nous a dévoilé son court métrage The hunting dead, dont l’avant-première aura lieu le vendredi 9 mars au cinéma Landowski à Boulogne-Billancourt.

Pages

Publicité