Vous êtes ici

Triel-sur-Seine

Marc Chavidal, président du club de Rugby Club de Triel Les Mureaux (RCTLM), a accordé une interview au Journal des Deux Rives. Il a commenté la première partie de saison de son club, qu'il préside depuis plus de six ans.

La pièce de théâtre Femmes en première ligne  a été présentée par les Comédiens de la Tour au théâtre Octave-Mirbeau de Triel-sur-Seine du 12 au 21 janvier 2018. Cette pièce retrace, le mettant en avant, le rôle des femmes durant la première guerre mondiale, la Der des Ders.

Le Père Matthieu nous a reçus, simplement, chez lui au presbytère de Triel pour évoquer son nouveau rôle comme curé de Meulan. Ce nouveau défi pour lui va lui demander encore plus d'efforts et de travail puisqu'il aura à présent à gérer 9 clochers comptant en tout 35000 habitants !

La décision du tribunal administratif de Versailles a scellé la fin de ce vieux rêve technocratique d'un autre âge ! Cette victoire symbolise la ténacité des habitants qui se sont montrés efficace pour démontrer "l'inutilité publique" de cet ouvrage. Un rappel des faits politiques et des actes méritoires qui ont conduit à ce résultat.  (DERNIERE NOUVELLE : la préfecture des Yvelines a fait, le 22 janvier, appel de la décision du tribunal administratif de Versailles. Rebelote !)

Samedi 20 janvier 2018 à 10 h, le 3ème Salon des auteurs de la bibliothèque de Triel-sur-Seine ouvrira ses portes à l’Espace Senet, salle Guy de Maupassant. Une belle occasion de rencontrer une vingtaine d’écrivains venus présenter leurs éditions et d’échanger avec ces auteurs qui ont la passion d'écrire et d'aller à la rencontre de leurs lecteurs.

A la suite d'un fait divers, un accident de la route, en juillet 1863, la presse de l'époque nous fait connaître l'actrice d'un théâtre parisien qui possédait alors le château d'Hardricourt.

Après avoir épuisé toutes les ressources de leur imagination constructive les promoteurs-bâtisseurs-destructeurs envisagent de concrétiser la réalisation qui va masquer un des points de vue historiques triellois des plus remarquables : la perspective sur l’église du XIIe siècle qu'on ne verra plus depuis la rive gauche.

Une nouvelle compagnie trielloise propose des activités autour du théâtre et du cirque. Elle a déjà joué à Paris mais sa résidence est à Triel. Deux des comédiens de la troupe y habitent.

 

Dans son message de vœux à tous les admirateurs d'Octave Mirbeau, le président de la Société Octave-Mirbeau (SOM), Pierre Michel, a tiré aussi un bilan de l'année 2017, centenaire de la disparition de cet écrivain français du XIXe siècle.

Une belle année 2018 et que tout l'espoir vous soit permis ! Voilà le message à tous nos lecteurs/internautes et à nos amis du Journal des Deux Rives.

Spécialiste de sociologie économique, Michel Callon dans un nouveau livre met à bas une idée convenue que partagent encore aujourd’hui une grande majorité d’économistes : l’offre et la demande seraient deux blocs homogènes qui se rencontreraient sur un marché et dont le croisement aboutirait mécaniquement à la formation d’un prix.  Il montre par l’observation empirique qu’il n’en est rien.

Vers la fin 2009, il regnait une autre esprit : Les élus représentant les communes, la région, la communauté de communes, la maison de l'emploi « Amont 78 », et l'Association des compagnons d'Ile-de-France s'étaient réunis lundi 12 octobre 2009 pour admirer le résultat d'un chantier-école qui a débuté à la BNO il y a six mois...

Dans un communiqué du 21 décembre 2017, Joël Mancel, maire de Triel, a protesté contre l'abandon du projet "Parc photovoltaïque" dans la plaine entre Carrières-sous-Poissy et Triel. Suite à l'annonce par Le Parisien, le 15 décembre, M. Philippe Tautou, président de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise (GPS&O), a officialisé un abandon de plus, celui d'un projet innovant de l'ancienne Communauté d'agglomération 2 Rives de Seine. Un retour sur ce dossier emblématique !

Le 13, le 14 et le 15 décembre, la société Octave Mirbeau et l’université de Chicago ont organisé un colloque international dans le cadre de l’année du centenaire de la mort d’Octave Mirbeau (1917-2017). Les participants sont venus de plusieurs pays ; entre les présentations, il était possible d'entendre de très nombreuses langues dans le couloir : espagnol, anglais, roumain et allemand, pour n’en citer que quelques unes.    

 

Editorial du numéro 20, édition du 15 décembre 2002. Toujours d'actualité !

 

Pages

Publicité