Vous êtes ici

Triel-sur-Seine

Jean-Louis Berthet, le président du Syndicat de la Base de loisirs de Verneuil-sur-Seine, et Vice-président du Conseil général des Yvelines prend part au débat suscité par l’article paru dans « Nouvelles des Deux Rives », numéro 91 : « Centre de voila ou pas... » (page 12)

Cantonale. L’APCCT (*) l’est depuis sa création en 1983 par des amateurs de collections de Triel, Verneuil et Vernouillet : philatélie (timbres), cartophilie (cartes postales), placomusophilie (plaques de muselet de Champagne), fabophilie (fèves), etc.

David Douillet, Député et candidat aux régionales 2010 a visité, le 10 mars, la Boucle des Deux rives en compagnie de Pierre Cardo afin de se rendre mieux compte des enjeux de la campagne régionale 2010. Interview en trois étapes...

Archives J2R

C’est une première sur le marché français, une société canadienne, Demtec réalise une opération à grande échelle de logement social à ossature bois. Cet exemple pourrait-il être reproductible ici dans les Deux Rives ?

Le triellois David Régy est entré dans l’histoire lors des championnats de France du 200 kms. Avec son sixième titre dans cette catégorie, il devient le meilleur français de tous les temps... Bravo Régis et rendez-vous pour la prochaine victoire !

Il est difficile d’accepter une mauvaise saison sans aller au combat avec coeur. Les rugbymen de Triel continuent à se battre...avec le coeur, mais la chance n’est pas au rendez-vous ce dimanche 7 mars 2010.

De Roy Lewis, adaptation et mise en scène de Pierre Corveaule

Vendredi 12 mars à 21h, Samedi 13 mars 21h, Dimanche 14 mars 17h, Lundi 15 mars 21h, Jeudi 18 mars 21h, Vendredi 19 mars 21h, Samedi 20 mars 21h et Dimanche 21 mars 17h.

La Communauté d’agglomération des Deux Rives, la ville d’Andrésy co-organisent le premier forum du territoire Seine-Aval dédié aux formations et métiers autour de l’éco-construction : rendez-vous le mardi 16 mars à l’espace Julien Green.

Quel sera l’impact sur le marché immobilier local de la construction de la A104 et du pont d’Achères ? A cause de ces projets routiers, certains tentent de vendre. Mais à quel prix ? Voici une offre d’agence qui frise la publicité mensongère ! A rire ou à pleurer, c’est selon...

Le puissant collectif qui lutte depuis deux décennies contre le projet de la francilienne sur les Yvelines et le Val d’Oise (A104) profite des élections régionales pour passer à l’offensive médiatique. L’occasion à la nouvelle présidente du COPRA de se faire connaître.

Christiane Paravy nous a accordé une interview et revient sur ce dossier qui avance lentement et discrètement…

Le président du Conseil général a été accueilli le 18 février 2010 à la Communauté d’agglomération des Deux Rives de la Seine (CA2RS). En cohérence avec le message du 12 novembre 2009 dans les Deux Rives, Alain Schmitz, président du Conseil général des Yvelines a annoncé un investissement de 43 millions d’euros à moyen et à long terme. Les élus des Deux Rives étaient ravis d’apprendre cette bonne nouvelle.

Sur cette affaire de l’aménagement des berges, la rédaction donne la parole à un triellois qui souhaite s’exprimer... ce dossier jette le discrédit sur la méthode de concertation de la maire de Triel-sur-Seine.

(NB : ce point de vue ne reflète pas le point de vue des Nouvelles des Deux Rives ; d’ailleurs, nous avons toujours laissé M. le Maire une place importante pour s’exprimer ici sur le site des Nouvelles).

« Je ne veux pas écrire « pont » ! »... « mais enfin Hugues : tu l’as voté ! »... « non : je veux le terme « franchissement » »... « tu changes tout le temps d’avis ! » Les maires UMP réglant leur compte en séance publique : du jamais vu en Conseil communautaire ! Le maire d’Andrésy a passé une bien mauvaise soirée. Ses collègues lui ont reproché ses changements de pied concernant les deux dossiers très chauds de l’interco : le projet A104 et le pont d’Achères. Le seul maire de gauche, Eddie Aït, discret, a compté les points… Le projet de l’intercom a été aussi présenté le 1er février 2010.

Eddie Aït souhaite la création d’un lycée des éco-filières à Carrières-sous-Poissy, sur le territoire de la Boucle de Chanteloup. Cela dit, cette idée est reprise (notamment élaborée par des parents d’élèves de la FCPE) et utilisée à des fins « classiques » pendant les élections régionales de mars 2010.

Une vrai bombe à retardement, le laissez-faire et le laissez aller de la forêt de l’Hautil. L’affaire du Vaux est symptomatique de cet exemple de non gouvernance du massif de l’Hautil. Qui sont les profiteurs ? Ce n’est pas clair. Et les perdants, la Nature bien sûr.

Pages

Publicité