Vous êtes ici

Triel-sur-Seine

Les fêtes de jumelages sont parfois l’occasion de rencontres inattendues organisées parmi les cérémonies protocolaires rituellement répétées années après années : discours officiels, chants, remises de médailles et/ou de cadeaux puis renouvellement de la signature du serment de jumelage par des maires actuellement héritiers de traditions durables. Il arrive qu'on se laisse surprendre par une présence...

 

Thierry Le Hête, auteur reconnu, propose son nouvel ouvrage en souscription jusqu'au 20 décembre 2018 au prix de 32 € au lieu de 39 €-parution novembre 2018. Le Journal des 2 Rives s'associe à cette souscription en invitant l'auteur à présenter ce livre à une date ultérieure pour une dédicace.
 
Notez la dans vos agendas et surtout souscrivez à cette démarche pour recevoir le livre : 
La dynastie capétienne VIIIe-XXIe siècle
Tome 1 - La descendance légitime
Livre de 335 p. - Format 21x29,7cm à l'italienne
Contact pour les modalités pratiques : thierry.lehete@wanadoo.fr

Depuis la mise en service, début juillet, de l’unité d’adoucissement collectif de l’eau potable de l'usine Suez de Flins-Aubergenville, de nombreux habitants de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise sont satisfaits de pouvoir profiter d’une eau débarrassée de son calcaire. Toutefois, de fortes disparités existent toujours, pour la qualité et le prix de l’eau, entre les 73 communes. Cette innovation de l’un des trois exploitants de la distribution de l’eau, actifs dans notre territoire, est l’occasion de faire le point sur l'évolution de ce service public essentiel, après que la compétence « eau » ait été déléguée à la communauté urbaine. 

Bien que le coût de l’assainissement intervienne dans le prix de l'eau, nous réservons ce sujet pour le traiter ultérieurement.

La culture, l'histoire et le partage seront mis à l'honneur samedi 15 septembre 2018 car Triel et Seligenstadt fêteront le 50ème anniversaire du jumelage entre les deux villes en associant cet évènement d'une part aux Journées Européennes du Patrimoine, d'autre part à l'histoire littéraire avec un invité de marque : Guy de Maupassant.

Avec  la signature par l’adjoint à l’urbanisme de Triel-sur-Seine du permis de démolir les bâtiments existants et de construire un ensemble de 80 logements en lieu et place de l’ancienne maison de retraite de Triel, c’est encore une fois un lieu historique qu’il est  envisagé de sacrifier à la volonté constructive et désordonnée  de  continuer une urbanisation irresponsable dont les habitants ne veulent pas.

Des malfaçons dans un ensemble immobilier à la sortie de Triel, l'abandon du projet de l'ancien parc municipal et des projets immobiliers dévoilés récemment révèlent la crise entre les édiles et la population due à la vague massive de contructions à Triel. De ce fait, la grogne monte, malgré la main tendue de la mairie pour plus de concertation. 

Les gens de Triel

Le 6 septembre 2018 a eu lieu la messe d’enterrement de Monsieur Guy Huet à l’église Saint-Martin de Triel. Né en 1934, Guy laissera le souvenir d’un homme simple, d’humeur constante, toujours en sympathie avec ses semblables. Il appartient à une génération encore marquée par la guerre et les bouleversements politiques et économiques de la deuxième moitié du vingtième siècle.

Le monde animal

Durant sa jeunesse et jusqu’au soir de sa vie, le journaliste, écrivain, amateur d’art, Octave Mirbeau montra beaucoup de tendresse et d‘intérêt pour tous les êtres de la création, sans exclusive.

 
 

Par le biais du réseau social, nous avons appris qu'un coup de foudre a détruit toute la ferme de la Boussac en Bretagne. Angélique de Faria, trielloise, et son compagnon Brice Terrieux  ont tout perdu. Sauf l'amitié et le sens de la solidarité à Triel. Tout le monde, sur le réseau social local, a évoqué cet accident ; un appel à dons a été lancé pour reconstruire la ferme et poursuivre ce projet qui tient à cœur à Brice et à Angélique. Le J2R s'associe à ce réseau de solidarité et vous appelle tous à participer financièrement et/ou à leur envoyer un message. 

Samedi 1er septembre 2018 s’est tenu le Forum de rentrée de la ville des Mureaux au COSEC Pablo-Neruda. Ce moment de rencontre entre les habitants et les associations de la commune a été l’occasion pour la Webtélé 2R de faire de nombreuses rencontres.

Webtélé 2R

La 20e édition de la Foulée trielloise a été une double réussite : le nouveau parcours exigeant a unanimement été cautionné par la majorité des coureurs dans les deux courses (6 km et 12 km) ; de plus, nous avons assisté au retour d'un grand champion, Jordan Jeanne, vainqueur avec un chrono de 41' 43''. Du côté des femmes, Julia Giegrzybolowski a remporté la course avec un temps respectable de 56' 25''. Dans la course de 6 km,  Illya Justin a gagné, côté masculin, avec un chrono de 21' 05'' et Laure Bouteloup a remporté, côté féminin, avec un chrono de 29' 21''. (Webtélé2R)

Voir les autres résultats ci-dessous et les photos

 

La Foulée trielloise, la classique de la course à pied change de format cette année. Pour l'édition 2018, le départ est à l'Ecole Camille Claudel, avenue des Fontenelles (près du cimetière). Il n'y a pas de parking très proche (garez vous près de la gare !) et le périmètre de la course sera fermé complètement, dès 8h. Le J2R a testé la course (la boucle de 6 km). Voici le récit et le plan de cette course mythique. 

En décembre 2017, la maire de Triel avait protesté contre l'abandon du projet "Parc photovoltaïque" dans la plaine entre Carrières-sous-Poissy et Triel. Depuis, le projet avance, tellement vite que la concertation pourrait devenir un "gadget" pour les promoteurs de ce projet. Eddie Aït, toujours prompt à réagir, a lancé un avertissement aux élus en charge du dossier... Il faut davantage de concertation.

Le Chalet des créateurs accueillera Danièle les 15 et 16 septembre. L'occasion de découvrir une belle artiste trielloise.

On croyait ce dossier clos car l'association "Les Amis de Triel" avait perdu son procès, en appel, contre la municipalité en 2017. Tout semblait suivre le cours du programme immobilier prévu depuis 2012 : déclasser, préparer et vendre un site d'environ dix mille mètres carrés pour un projet de 160 logements, au 246 rue Paul-Doumer. Patatras, le maire vient d'annoncer l'abandon par le promoteur de ce projet. Quelle sera le prochain acte de cette Tragi-comédie à rebondissement ? 

Pages

Publicité