Vous êtes ici

Tribunes

Le conseil municipal d'Evecquemont part en guerre contre l'agglo à 400 000 habitants. Un voeu a été adopté à l'unanimité le 20 septembre qui répond à un double objectif : Remettre sur le tapis la discussion du périmètre et se positionner publiquement sur les 2 X 200 000 habitants et de tenter de bloquer le calendrier de la création du Pôle qui a déjà été acté par la CAMY et la CA2RS. Le J2R suivra la suite de cette démarche qui s'annonce agitée au prochain conseil communautaire de Seine-Vexin qui aura lieu le 30 septembre.


 

Après l’ouverture du « White Parc » à Villennes, un dépliant titré « SeineCityPark, Un projet environnemental innovant dans les Yvel ines » a été diffusé  à l’occasion de  l’inauguration, en juillet dernier, de la phase 1 du Cœur Vert (réhabilitation de la plaine agricole de Carrières-sous-Poissy, Chanteloup-les-Vignes et Triel-sur-Seine). De nombreux arbres ont été nécessaires pour son impression ; sont-ils ceux, dont le nombre dépasse deux centaines, qui ont été abattus, notamment en bordure de la Seine, face à l’ïle de Villennes, pour la réalisation du Parc du Peuple de l’Herbe(1) ?

Finances et fiscalité de la CA2RS

Le ras-le-bol fiscal n'est pas uniquement à imputer au gouvernement socialiste. C'est aussi à la manière comme l'interco' des Deux Rives a (mal) fonctionné depuis ses débuts. Voilà une tribune d'un citoyen de la CA2RS qui habite en plus dans la belle ville de Verneuil-sur-Seine où le maire n'est autre que Philippe Tautou.
 

François de Mazières député maire de Versailles et président de Versailles Grand Parc a réaffirmé avec vigueur son opposition au projet de fusion des EPCI lors de la réunion de la Commission régionale de coopération intercommunale, chargée d’examiner le projet de schéma régional de coopération intercommunale. Il proposera au conseil communautaire de Versailles Grand Parc le 14 octobre de voter un avis défavorable sur ce projet.  Le J2R publié ce texte en tant que tribune à un homme politique des Yvelines qui n'est pas convaincu par le gigantisme effréné de la part des promoteurs de ces intercommunalités sans contenu et sans l'adhésion de la population.
 

Au péril de l’image présidentielle…
Analyse d’une impopularité endémique atteignant la fonction présidentielle…

 

Dans le cadre de la réforme territoriale, les petites communes du "grand OIN" doivent s'interroger pour savoir quel rôle et place leur seraient consacrés. Mme Ghislaine Senée, maire d'Evecquemont et conseillère régionale EELV prend le soin d'analyser à sa manière les évolutions présentées aux petites communes de la Seine Aval. 

Dans un sondage  l’IFOP pour Le JDD, du 08.08.2014 on apprend que 80% des Français ne croient pas dans la capacité du gouvernement à retourner la situation économique. C’est un rejet massif de l’exécutif. Cette défiance dépasse même les 90% chez les sympathisants du FN et de l’ UMP. (Tribune qui n'engage pas la rédaction du J2R)
 

Les travaux de voirie à l'entrée de Triel en provenance de Poissy sont presque finis. Le résultat a suscité des réactions de la part des usagers de cette route extrêmement utilisée par la majorité de Triellois.
 

Liberté d'expression

Nous publions ici une tribune du Parti libéral démocratique (PLD) sur l'affaire Leclère.
 

Le numéro 117 du J2r vient de sortir. Voici un aperçu de ce que vous allez pouvoir découvrir.

Dans un contexte de croissance économique morose, le marché immobilier tertiaire est devenu clairement dépendant de locataires plus exigeants sur la qualité et les prix des locaux qu’ils occupent. Seule la mise en place d’une réelle relation client entre le propriétaire et le locataire peut, à l’heure actuelle, infléchir le taux de vacance. Côté investissement, les turbulences dans les pays émergents ont provoqué le rapatriement de capitaux vers les Etats-Unis et la zone Euro, ce  qui ne devrait pas tarder à se matérialiser dans l’immobilier, notamment francilien. Quant à la province, elle offre des opportunités, mais sous conditions…

Les élections européennes qui viennent de se dérouler ont été marquées par la progression des forces populistes et d’extrême droites, qui aussi diverses soient-elles, se distinguent quasi toutes par leur hostilité à l’immigration.


 

Cette dernière semaine a été riche d'un point de vue politique. Le FN reçoit 25% des votes aux européennes et J-F Copé fini enfin par démissionner de la présidence de l'UMP.
 

Nous publions ci-dessous la tribune de Yvan Bachaud, porte-parole du Rassemblement pour l'iniative citoyenne.


 

On entend partout “Le FN ne doit pas monter”, etc. Allons jusqu'au bout de cette idée : il ne faut pas voter pour ce parti xénophobe.

Pages

Publicité