Vous êtes ici

Tribunes

Politique nationale

Un insolite accès de franchise ? Une seconde de lucidité ? Une preuve d’humilité ? Un passage dépressif ? Ou une simple perte de contrôle ? Un moment d’inadvertance ? Toujours est-il qu’il est échappé à François Hollande, cette semaine, de faire son mea culpa. « J’ai eu tort, a reconnu le président de la République, de revenir sur l’instauration par Nicolas Sarkozy d’une TVA sociale. 

Dans la chaleur de l’été, une actualité brûlante nous fait revenir sur l’exposition  « Sculptures en l’Île »1 à Andrésy. La transformation d’une œuvre de l’artiste invité Aurèle suscite diverses interrogations. Le J2R a effectué une enquête.

Débat de société

La prison pour dette ? On pouvait croire que cette peine archaïque, abolie chez nous depuis plus d’un siècle, appartenait à des temps définitivement révolus. On se trompait. La conséquence immédiate la plus évidente de la conférence européenne qui s’est conclue lundi dernier à l’insatisfaction générale, celle des créanciers comme celle du débiteur, n’est rien d’autre que le placement de la Grèce sous écrou, pour cause d’insolvabilité.
 

Après tant de tumultes, après tant de péripéties qui ont marqué cette semaine de folie où de jour en jour, parfois d’heure en heure, se succédaient les déclarations définitives aussitôt démenties, les plus sombres pronostics et les coups de théâtre, par définition inattendus, qui faisaient osciller les bourses, les banques et les opinions, alors que la situation semble enfin se clarifier et se stabiliser, essayons d’y voir clair.

 

Ceux qui sont nés « avant » sont des survivants. Mais des survivants de quoi ?

 


 

Fibre optique dans la CA2RS

Dans la Communauté d’agglomération 2 Rives de Seine (CA2RS) dans laquelle j’habite, une dizaine de milliers d’abonnés sont situés dans des quartiers « sinistrés de l’accès à Internet » selon la terminologie officielle (débit théorique inférieur à 2 mégabits par seconde). Il s’agit de la quasi-totalité des quartiers de Carrières-sous-Poissy, de Chapet, du secteur de l’Hautil à Triel-sur-Seine, et des quartiers ouest de Verneuil-sur-Seine.

Crise grecque ou crise europénne ?

Dix-huit contre un. Dix-huit ogres coalisés, exécuteurs des basses œuvres de la trop fameuse « troïka », qui n’allaient faire qu’une bouchée de l’insupportable petit Poucet d’Athènes. Une pétition circule pour aider les Grecs.
 

Facebook est le lieu de tous les débats. Sur les 14 avis de sa page FB, le J2R est "mal noté" par trois "personnalités" proches du pouvoir en place. Soit, c'est leur droit ! Ainsi, Julien Fréjabue, adjoint au maire à Verneuil-sur-Seine écrit sur le J2R : "Un journal local qui pourrait avoir un intérêt si il n'était pas partisan et ses articles orientés. Les publications ne sont pas maîtrisées et n'importe qui peut écrire et faire publier n'importe quoi." Justement, en octobre 2005, un jeune militant centriste, Fréjabue Julien (JUJU pour les intimes lorsqu'on avait milité au MODEM) avait publié une tribune sur notre journal papier de l'époque.

Depuis la prise de position du président de l'association TAR, Jacques Benbassat, la polémique enfle autour du montant des subventions aux associations trielloises. Joël Mancel, maire de Triel-sur-Seine a répondu point par point aux attaques du président du TAR.
 

Depuis plusieurs mois, six présidents de communauté de communes ou d’agglomération, sous la coupe du Président du Conseil départemental, Pierre Bédier, construisent dans l’entre-soi, une intercommunalité de 400 000 habitants, qui s’étirera du Mantois jusqu’à Conflans et Poissy : La Méga-interco Seine-Aval. Les communes ont un mois pour émettre un avis sur son périmètre.
 

Chronique politique

Dominique Jamet, vice-président de Debout la France depuis 2012 mais également journaliste depuis... toujours tient chaque semaine sur le site de Debout la France une chronique où il commente très librement l'actualité politique.
 

Par l'intermédiaire de cette lettre ouverte au maire de Triel, l'auteur Jacques Benbassat éclaire le lecteur sur un sujet délicat dans un contexte de pénurie budgétaire. 
 

Le collectif Trank’île s’est invité, le 21 mai, à la cérémonie d’ouverture de la 18ème édition de l’exposition d’art contemporain « Sculptures en l’Île » pour manifester son opposition au projet municipal Trek’île sur l’île Nancy.  Ne nous laissons pas perturber, à notre tour, pour le compte rendu de notre visite des œuvres exposées dans cet espace naturel et de nos entretiens avec quelques uns des artistes présents.

Le projet d''extension de l'île Nancy ou Trek'Ile fait débat dans la ville d'Andrésy. Nous publions une tribune de Marie-Christine Poussin, qui conteste le bien-fondé de ce projet. Ce texte n'engage que Mme Poussin.
 

Quel avenir pour la nouvelle Communauté d’agglomération qui réunira Saint-Quentin en Yvelines, la Communauté de Communes de l’Ouest Parisien et les villes de Coignières et Maurepas dans le cadre du Schéma Régional de Coopération Intercommunale ?
 

Pages

Publicité