Vous êtes ici

Tribunes

Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise

Dans cette tribune, qui a fait l'objet d'une présentation au conseil communataire de GPSO, Michel Pons, maire de Villennes explique le choix "politique" à faire pour garder ou non la taxe foncière sur le non-bâti dans les 12 communes de la feue Communauté d'agglomération 2 Rives de Seine. 

Au-delà de cette boutade, les triellois peuvent constater que la municipalité en charge des affaires de la commune vient de diviser par deux le rythme de parution du TRIEL’infos dont l’intérêt était autrefois plébiscité. N° 134 pour Mai-Juin 2015, N°135 pour Septembre – Décembre 2015 et enfin, cette semaine, le N°136 couvre la période Janvier-Avril 2016 ! Pourquoi cette suppression d’un numéro  sur deux n’a-t-elle pas donné lieu à explication auprès des concitoyens ? Lien au blog de M. Jean-Pierre Houllemare.

Au lendemain des attentats de Paris, le président de la République annonçait aux parlementaires réunis en Congrès à Versailles et encore sous le choc son intention de leur soumettre rapidement la constitutionnalisation de l’état d’urgence et de la déchéance nationale. Dans le climat du moment, ce projet qui semblait la première étape d’un plan général de lutte, de prévention et de répression du terrorisme djihadiste suscitait l’approbation générale et les ovations des élus de la nation. La suite a révélé les failles, les insuffisances  et l’incohérence des mesures envisagées. Quel intérêt de priver de leur nationalité française une poignée de binationaux qui n’avaient que faire de cette sanction, qui s’en enorgueillissaient même et qui se satisferaient de conserver leur nationalité d’origine et les droits y afférents ? Comment pouvait-on l’épargner en revanche, par crainte de créer des apatrides, aux Français de souche qui, en prenant les armes contre leur pays, s’excluaient de la communauté nationale ? N’était-il pas plus simple et plus logique de prévoir pour les uns comme pour les autres la même peine d’indignité nationale ?

Cette tribune n'engage pas la ligne éditoriale du J2R.

Selon la société de sécurité informatique Kaspersky Lab, les internautes sont de plus en plus exposés au rançongiciel (ransomware) « Locky ». Quelles sanctions en pratique ? La question parait légitime eu égard au manque d’efficacité des dispositifs juridiques mis en place en vue de lutter contre le hacking.

Contrairement aux idées reçues, s’agissant du numérique, les seniors ne sont pas en retard ! S’ils optent davantage pour des postes fixes plutôt que pour des mobiles (smartphones, tablettes), ils sont nombreux, dans l’hexagone, à passer plus de 13 heures à surfer sur la toile* soit une heure de plus que leurs cadets ! En effet, ces anciens actifs maîtrisent l’informatique et s’en servent pour réaliser des repérages et des économies pour faire face à la baisse de leur pouvoir d’achat.

Salon de l'Agriculture

« Jungle » inextricable de Calais, si étrangement impossible à extirper, aéroport-fantôme de Notre-Dame-des-Landes  en balance depuis un demi-siècle, marasme de notre agriculture, chômage de masse, stagnation puis recul de notre économie, faillite de notre système d’enseignement, paupérisation du pays, décomposition de la  société, il n’est pas de question, insignifiante, mineure ou vitale, que ce gouvernement et sa majorité ne soient capables de régler ; il n’est pas de problème, petit, moyen ou grand, que notre classe politique ne laisse désormais s’envenimer, pourrir et finalement gangrener tout le corps social, il n’est pas d’urgence devant laquelle elle ne se dérobe en organisant et en laissant se perpétuer de faux débats. Voici la tribune de Dominique Jamet. Ce texte n'engage pas le J2R.

Sécurité routière

Selon Maître Jehanne Collard « Le scandale dans cette affaire, c’est la tentative pour faire passer la répression de la délinquance pour un impôt et les conducteurs fautifs pour de pauvres contribuables exploités

L’association Trente millions d’automobilistes demande que les petits excès de vitesse ne soient plus sanctionnées par des amendes. Une proposition de loi serait déposée en ce sens par M. Alain Fouché, sénateur (Les Républicains) de la Vienne. Une avocate des victimes de la route réagit.

Presse locale indépendante

Bonne nouvelle pour les amis et aussi pour les autres ! Le Journal des deux rives entame sa seizième année d’existence.

Communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise

Dans une lettre ouverte, en partie reprise par la presse locale, des leaders d'opinion de la Communauté d'agglomération 2 Rives de Seine (associatifs, acteurs politiques...) ont dressé un bilan négatif des "années Tautou". En outre, ces leaders d'opinion appellent implicitement les élus de la future Communauté urbaine Grand Paris SO à voter pour Paul Martinez pour la présidence de l'agglomération. Enfin, Martinez a ici une sorte de "comité de soutien" impressionnant.

Voir la totalité de l'appel sur les pages Facebook du J2R

Communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise

Dans cette tribune, l'ancien maire de Triel, Jean-Pierre Houllemare analyse l'entrée de Triel dans cette intercommunalité. 

Vous venez sans doute de recevoir dans votre boîte à lettres le dernier magazine de la CA2RS. Bravo pour cette exactitude qu’il convient de souligner et mettre au crédit des services de la communauté d’agglomération ! Lien

Voir aussi la WEBTELE 2R sur la réunion du 5 décembre à Triel

Mes arrière-grands-parents se sont installés à Andrésy à la fin du XIXe siècle. Ma grand-mère y est née en 1900, mon père en 1929. Je n'y suis pas née par hasard, mais parce que ma famille s'y trouvait si bien qu'elle n'envisageait pas d'aller voir si l'herbe était plus verte ailleurs.

Dans cette tribune complète, l'ancien maire de Triel, livre une vision sans concession de l'état de la ville en 2015. Ce texte n'engage pas le J2R. 

Voir aussi le blog de J-P Houllemare.

Cet article actualise celui que nous avions rédigé le jour du pavoisement de notre pays, après les attentats de novembre 2015. En inaugurant un chêne, planté en mémoire des victimes de ces tragiques événements et de celles du mois de janvier précédent, le Président de la République montre qu’il a entendu notre appel ; cet arbre est un autre symbole de la République. 

« Policiers et gendarmes sont essentiels à la sécurité routière », réagit Me Jehanne Collard.

Pages

Publicité