Vous êtes ici

Tribunes

Un changement de direction ou de cap est relativement facile dans le monde des affaires. Il suffit d'évaluer et de monneyer son bien. Ce n'est pas le cas pour les associations, en particulier la Société Octave Mirbeau, qui met en avant l'œuvre de l'illustre écrivain triellois Octave Mirbeau, mort en 2017. Nous publions ci-dessous la tribune du président actuel, Samuel Lair.

Ce que la puissance publique ne fait pas, le citoyen va le faire. Il y a un peu plus d’un an, nous découvrions avec stupeur l’ampleur des dégâts dans la plaine de Carrières-sous-Poissy, Triel-sur-Seine et Chanteloup-les-Vignes. Une cagnotte a été lancée pour concevoir et mettre en œuvre une appli en version Android. 

Alban Bernard, fondateur du mouvement Déchargeons la plaine.fr, vous présente l’application Stop Décharges Sauvages et lance un appel pour en développer l'usage.

Le Grand débat national s'est répandu dans la République, dix mille réunions s'étant déjà tenues. C'est un moment quasiment historique pour que le débat démocratique prenne un nouvel essor. Voici notre éditorial pour le numéro 142. Voir aussi la Webtélé 2R. 

Avec une distribution significative le soir du 30 janvier lors de la cérémonie de vœux de Grand Paris Seine & Oise, le magazine de l'intercommunalité est en marge de la légalité selon ce texte qui vient d'être adressé à la rédaction du J2R. Cette lettre ouverte, en date du 4 février, est signée par les quatre présidents de groupe de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise (GPS&O) n'appartenant pas à la majorité ; relative à l'impression et à la distribution du premier numéro du journal de la communauté urbaine, elle met en évidence un nouveau dysfonctionnement. On commence à s'habituer malheureusement.

L’une des premières réunions organisées dans notre territoire, dans le cadre du Grand débat national, a eu lieu à Villennes-sur-Seine. Au moment de la rédaction de cet article, il était encore trop tôt pour savoir si les réunions dans des villes voisines se dérouleraient de la même manière et si les nombreuses propositions exprimées par les participants seront prises en compte au plan national.

Les lundis matins se suivent et se ressemblent mais la poésie qui enveloppe d’un emballage de nihilisme les destructions volontaires provoquées par la colère ne suffit pas à  justifier la violence qui est à l’origine des saccages.

Conflits sociaux et politiques

Le samedi 1er décembre 2018, les Parisiens de près, les Français par la radio ou la télévision, voire même par Internet, ont vu le troisième acte de la colère des  Gilets Jaunes envers le gouvernement d’Emmanuel Macron et les mesures impopulaires, à travers cette seconde manifestation parisienne qui a tourné au chaos.

Le Journal des deux rives, dont les éditos sur l’actualité de notre territoire ne sont pas toujours rassurants et sont même parfois déprimants, a voulu mettre un peu de chaleur de Noël dans celui de ce dernier numéro de l’année.

Etait-il nécessaire de créer, en France, de nouvelles journées commerciales, se démarquant du Black Friday et du Cyber Monday ? Si le but est d'aider nos commerces de toutes tailles, en cette période habituellement un peu creuse, pourquoi les avoir nommées French Days ? 

Le lundi 26 mars, a eu lieu le premier hommage, dans le nord des Yvelines, aux victimes des attentats du 23 mars. Hugues Ribault a fait un discours solennel que nous vous livrons ci-dessous. 

Les habitants de Poissy et de ses environs devront-ils se rendre à la sous-préfecture de Mantes-la-Jolie pour effectuer leur démarches nécessitant un déplacement ? Les réflexions en cours, dans ce sens, reposent la question de l'harmonisation cohérente des différentes divisions territoriales. Au lieu de vouloir réorganiser les arrondissements des Yvelines en fonction des intercommunalités, n’aurait-il pas fallu faire l’inverse ?

Pour ou contre le plaisir de l’habitude ? Pour ou contre l'A104 ? Pour ou contre Linky ? Pour ou contre la  déviation de la RD154 ? Pour ou contre le nucléaire ? Pour ou contre X Y ou Z …  Merci la polémique,  déplaçons la problématique combative vers une tentative de réconciliation des protagonistes : est-il possible ou non d’évoluer du conflit vers le consensus ?

Pour ou contre le plaisir de l’habitude ? Pour ou contre A104 ? Pour ou contre Linky ? Pour ou contre RD154 ? Pour ou contre nucléaire ? Pour ou contre X Y ou Z …  Merci la polémique,  déplaçons la problématique vers une tentative de réconciliation des protagonistes : est-il possible ou non d’évoluer du conflit vers le consensus ?

Consommation et références historiques

Pourquoi, chaque année,  le quatrième vendredi du mois de novembre reçoit-il, désormais, un nom américain, qui n'engendre pas la joie ?Alors que les rites d'outre-Atlantique nous envahissent, le jeudi, jour d'action de grâce, et sa dinde légendaire nous reportent à l'époque de la conquête de l'Amérique.

 

Cet article soutient la prise de position de l'Académie française contre l'écriture inclusive, que certains veulent imposer afin de combattre les stéréotypes sexistes. Il explique les principales règles de ce langage.

Cette forme d'écriture, difficilement lisible, n'a pas, jusqu'à présent, été largement adoptée par la presse française. Le J2R essaiera de respecter l'avis des académiciens, en n'écrivant pas "les académicien·ne·s" ou "les académiciennes et les académiciens".

Pages

Publicité