Vous êtes ici

Conflans-Sainte-Honorine

Le 21 octobre, Paul Martinez, président de la CAMY, a donné aux lecteurs du J2R les axes stratégiques et la méthode qui doivent guider la construction de la nouvelle intercommunalité Seine Aval. Interview vérité qui démontre que "rien n'a été décidé" et cela appartient aux élus d'assumer leur destin dans un contexte décentralisé. Paul Martinez ne cache pas son intention de se présenter à la présidence de la future intercommunalité si ses idées ne sont pas représentées. Par cet acte s'engage un mano a mano avec le président désigné par Pierre Bédier. Voir la WEBTELE 2R.

Thierry Robin, citoyen d'Achères, et par ailleurs usager des transports en commun, a pris sa plume pour interpeller les candidats déclarés aux élections régionales. Allez les candidats, prenez votre temps pour réfléchir et répondre à M. Robin.

Chaque rentrée se présente de la même manière dans ce dossier épineux pour le Val-de-Seine : les politiques veulent prendre la main en expliquant qu’il « est grand temps qu’enfin ce projet se réalise ! » En face, adversaire acharné du projet A104, l’association COPRA 184 sort l’artillerie médiatique et stratégique en soulignant l’absurdité et le caractère dépassé de ce prolongement de la Francilienne. Enfin, le COPRA 184 préconise des choix alternatifs et demande un rendez-vous avec la ministre Ségolène Royal.

Revue des projets départementaux des Yvelines mercredi 14 octobre 2015 aux Pyramides à Marly-le-Roi. Monsieur Pierre Bédier, président du Conseil départemental des Yvelines va présenter aux maires des Yvelines le programme de réduction des subventions et services sociaux rendus nécessaires par la baisse des dotations d'état. Alain Lafon, notre éditorialiste, prône l'ouverture d'un débat public afin de fixer les priorités.

A l’appel du collectif de soutien aux migrants et Tibétains de la Confluence, environ 300 personnes ont participé le samedi 10 octobre à une marche citoyenne pour demander au maire de Conflans-Sainte-Honorine de faire le nécessaire pour loger la centaine de Tibétains - tous réfugiés politiques - qui campent sous le pont.

Dans le cadre d’une étude en date de septembre 2015 sur le traitement des déchets et sur la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM), l’UFC-Que choisir a enquêté dans notre secteur du Val de Seine. Une vingtaine de communes ont été concernées par cette enquête de qualité qui fait ressortir un certain nombre d’enseignements en matière de parafiscalité.

Communauté urbaine ou communauté d'agglomération ?

Dans un article récent de nos confrères du Courrier de Mantes (16 septembre), Sophie Primas sort de son silence sur le débat métropolitain pour annoncer : le temps de la contestation est finie, place à la construction ! Mais, la réplique n'a pas tardé de la part de la "frondeuse" du Vexin, Ghislaine Senée.

Dotations globales de fonctionnement

On savait que les réductions drastiques - entre 11 et 15 miliards - dans les dotations globales de fonctionnement allaient conduire à une situation intenable. Quel que soit le gouvernement, les élus du territoire n'ont pas de solution à offrir aux habitants qui ont été d'ores et déjà lessivés par les augmentations fiscales de ces deux quinquennats confondus. Triel, Chanteloup, Villennes et les autres communes ont lancé des pétitions et vont réunir leurs populations le samedi 19 à 10 heures. Poissy sera le point de ralliement dans les communes - petites et grandes - des 2 Rives.

Le monde féminin de l’aviation mérite d’être mis en lumière. Un nouvel ouvrage intitulé  CES MERVEILLEUSES FEMMES DE L'AIR vient de paraitre qui a été aperçu à la fête de l’air de l’aérodrome de Verneuil-les Mureaux les 12 et 13 septembre 2015.  Pourquoi un livre de plus sur ce sujet ?

Ce samedi 5 septembre 2015, le "Journal des Deux Rives" et "Les NOUVELLES des Mureaux Seine&Vexin" annoncent l’ouverture du site "SeineTV.wix", support des programmes de la WEBTELE2R et de Panda Prod.

Elections régionales 2015

On veut nous faire croire que la gauche part unie à ce scrutin. Mais la réalité du terrain est loin de cette image d'Epinal.

La soirée du 10 septembre sera à marquer dans l'histoire locale, voire régionale, pour savoir si le vent de contestation se serait propagé dans les quatre coins de la probable méga-intercommunalité de 400 000 habitants.  Le conseil communautaire de la Communauté de communes des Côteaux du Vexin a adopté  un avis défavorable à la constitution d'une "Communauté urbaine" dite du Grand Paris Seine Aval. Cette bravade politique constitue un désaveu à la méthode anti-démocratique proposée par les tenants de cette réforme au forceps au niveau local. La suite va être "rock and roll" pour ceux qui pensaient que tout était plié pour janvier 2016.

Les PME-PMI sont des terrains de prédilection des candidats de tous les partis... Pour Emmanuelle Cosse, chef de file des Europe Ecologie-Les Verts pour la campagne en région Ile-de-France, les réponses aux défis environnementaux et notamment liés à la mobilité se manifestent déjà sur le terrain. Exemple de la société Mooville, qui tente de percer un marché hyper concurrentiel, la livraison du derrnier kilomètre et tout cela en utilisant un modèle de voiture innovant, le véhicule Mooville électrique.

Dans un interview accordé le 15 juillet au J2R et son réseau local, Mme Ghislaine Senée, maire d'Evecquemont et conseillère régionale, fait le point sur le processus de construction de la méga-intercommunalité Grand Paris Seine Aval et milite pour un vrai débat afin de choisir librement le contenu (le projet) et le contenant (le périmètre).

Le projet intercommunal Seine Aval va obliger six intercommunalités actuelles, dont la CA2RS et Andrésy, à fusionner. Hétérogénité des territoires, incohérences spatiales, deseconomies d’échelle, usine à gaz fiscale, restructuration des personnels de la fonction publique territoriale... Tout est en place pour la grande implosion souhaitée par Les Républicains, derrière Pierre Bédier, Philippe Tautou et Hugues Ribault. Les documents confidentiels issus du travail actuel des élus du Pôle métropolitain montrent que les concepteurs de cette énorme interco n’y croient pas non plus... Article publié par AER Andrésy.

Pages

Publicité