Vous êtes ici

Conflans-Sainte-Honorine

Coline présente son projet de faire découvrir notre culture culinaire à travers le monde. Avec Jonathan, Coline nous tiendra informé des rencontres dans les 5 continents. Fin 2016 - début 2017, ce couple habitant dans la Confluence partira pour un an à la force de leurs mollets et au gré de leurs rencontres, à la découverte de 15 pays, de nombreux paysages, personnes, cultures… à travers l'Asie du Sud Est et l'Amérique du Sud. Au total, 15 000 km de bonheur et au-delà du plaisir du vélo, 2 projets en un. WEBTELE 2R

Migrations et mondialisation : Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche au CNRS, professeur à Sciences Po, s'est exprimée le 9 avril à Conflans-Sainte-Honorine à l'invitation de la LDH. Au cœur de l’actualité en France et en Europe, alors que se développent tout autant des solidarités individuelles et collectives que des replis xénophobes inquiétants et des régressions des droits des réfugiés dans de nombreux pays. il est temps de mettre les pendules à l'heure sur ce phénomène ô tant clivant. INEDIT

Voir WEBTELE 2R

Malgré la pluie, la manifestation contre la suppression des Agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM) a réuni environ 200 personnes, le samedi 9 avril à Conflans-Sainte-Honorine. La municipalité est restée sourde aux révendications exprimées car elle a adopté le 11 avril un budget 2016 qui rabote une partie importante du financement du personnel ATSEM. Résultat : 18 suppressions de postes.

Adepte des records et habitué aux exploits, Charles Hedrich s’est fixé un nouveau défi : un tour de France des voies navigables à la rame !

Pour lire gratuitement l'article, rendez-vous sur le site de l'ASAEECC "Votre vie à Carrières" en cliquant ici

Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise

Denis Faist, 1er maire-adjoint d'Andrésy, président du Groupe Indépendant Seine et Oise (ISO), argumente dans cette tribune la possibilité de faire autrement dans le choix budgétaire de GPSO. Ce texte, qui n'engage pas le J2R, met en exergue le caractère essentiel du choix de la communauté urbaine GPSO dans les semaines à venir.

Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise

Dans cette tribune, qui a fait l'objet d'une présentation au conseil communataire de GPSO, Michel Pons, maire de Villennes explique le choix "politique" à faire pour garder ou non la taxe foncière sur le non-bâti dans les 12 communes de la feue Communauté d'agglomération 2 Rives de Seine. 

Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise

Alain Lafon, observateur de la chose publique, a analysé le 31 mars, le lancement et le fonctionnement de Grand Paris Seine & Oise. Pour lui, cela a été un fiasco, mais la situation pourrait s'améliorer car l'Etat veille au bon fonctionnement de la réforme territoriale. En somme, chaque acteur doit prendre ses responsabilités pour aboutir à une intercommunalité apaisée.

WEBTELE 2R

 

Gabrielle Thierry, artiste peintre, s’intéresse à la musicalité du paysage. En effet, la représentation de la musique sur la toile est devenue aujourd’hui son domaine d’expression privilégié. Parcours d’une artiste innovante tout en explorant le sens de la culture. INEDIT.

Au début mars, en présence de M. Laurent Brosse, conseiller départemental, maire de Conflans-Sainte-Honorine et président du conseil d’administration de la maison de retraite Richard Garnier et de Monsieur Hugues Ribault, maire d’Andrésy et membre d’honneur du Lions club, a été inauguré la Jardin sensoriel, offert par le Lions Club Conflans Montjoie.

« Oui » ont répondu les initiateurs de la section Force ouvrière (FO) qui est née en janvier 2016 pour accompagner le chamboule-tout de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise (GPSO). Au mois de mars 2016, le président de GPSO a rencontré les syndicats FO et CGT afin de voir les voies et moyens du dialogue social, indispensable dans cette période de réforme territoriale et de négociations sur les indices de salaires au sein de la fonction publique. INEDIT.

Réunion publique : Salle des fêtes de Gaillon sur Montcient, le vendredi 25 mars 2016 à 20 h 30

De Conflans à Mantes, les formidables atouts écologiques du Val de Seine sont menacés. Ce « poumon vert » fait l’objet ces dernières années de gigantesques opérations d’aménagement du territoire les plus contestables.

Retrouvez gratuitement l'article sur le site de l'ASAEECC "Votre vie à Carrières", cliquez : ici

Pour la 7e année consécutive, la célèbre épreuve cycliste Paris-Nice s’est élancée des Yvelines. Le 6 mars 2016, les 175 coureurs avaient, cette fois-ci, rendez-vous sur les bords de Seine à Conflans-Sainte-Honorine pour un prologue de 6,1 kilomètres. Un parcours tracé en ville avec un départ au niveau de la place Fouillère et une arrivée en face de l’internat Montaigne dans la rue Anatole-France. Un effort favorable aux rouleurs même si la courte montée de la Sente des Laveuses (150 mètres à 16 %), noire de monde, a donné une possibilité aux puncheurs de s’exprimer.

Musiques numériques et performances danse-théâtre.

La Vie de Château #3

Ce rendez vous « carte blanche » semestriel est donné à nos résidents du Château Éphémère : SAKURAKO & PHIL VON.

Avec la complicité de nombreux autres artistes, ce duo de danse/performance/musique confronte leurs univers respectifs, l’un venant des arts visuels et l’autre du monde sonore, cristallisant ainsi la rencontre de la danse butô, des arts visuels avec des sons électroniques et la danse flamenco.

Vous pouvez retrouver cet article gratuitement sur le site de l'ASAEECC : ici

On connaît mal le Mantois. La création ex-nihilo de la communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise (GPSO) nous conduit à rencontrer des élus qui étaient à l'origine de ce mastondonte de 404 000 habitants, 73 communes. Mme François Descamps-Crosnier, députée PS des Yvelines, a décortiqué avec nous les premiers (faux!) pas de l'intercommunalité. Voir aussi la WEBTELE 2R.

Le 31 août 2008 a été signé entre les autorités compétentes dont l'EPAMSA un protocole "politique" pour la mise en œuvre des transports en commun à l'ouest de la Région Île-de-France. Pierre Bédier, président du département des Yvelines et, d'autre part, de l'EPAMSA avait pris des engagements pour améliorer les transports car "les accords techniques allaient suivre". Huit ans plus tard et après une récession économique sans précédent depuis les années 1930, les transports (en commun) restent le talon d'Achille de la partie ouest de la Région Île-de-France. Avec ou sans méga-intercommunalité, tout reste à faire en la matière.  Voir la WEBTELE 2R, pour se souvenir des paroles énoncées à l'époque.

Pages

Publicité