Vous êtes ici

Conflans-Sainte-Honorine

L'ASAEECC "Votre vie à Carrières" vous donne rendez-vous vendredi 17 juin de 16 h à 19 h 30 sur votre marché Saint-Exupéry à Carrières-sous-poissy pour vous faire découvrir cette bière premium la "CAT". Voici une idée sympa de cadeau de fête des pères : une bière blonde locale primée qui est destinée à une belle "carrière" !

Pour voir l'article gratuitement sur le site de l'ASAEECC cliquez : ici

Le 10 juin, Françoise Mezzadri et Wendy Roeltgen de Pissefontaine Environnement ont rendu publique la pétition, avec ses 500 signataires, qui demande aux autorités compétentes et au premier chef Philippe Tautou d'arrêter l'utilisation des pesticides pour traiter la voirie des 73 communes de l'agglomération. Au-delà des arguments écologiques, la santé des enfants est en jeu, expliquent-elles. Plusieurs maires dont celui de Triel, Joël Mancel, ont signé la pétition.  WEBTELE 2R.

Lien à la pétition en ligne.

Le 2 juin à la médiathèque de Conflans-Sainte-Honorine, la caricaturiste Coco, et Marika Bret, DRH de Charlie Hebdo, ont rencontré des deux classes de 1ère ES du lycée Jules-Ferry. Au menu : les dessins de presse comme outil de la liberté d'expression ; la pédagogie par la caricature et les enjeux de la presse libre. Une belle rencontre. INEDIT Voir aussi WEBTELE 2R.

Le Club Historique d'Andrésy a réuni le 25 mai une centaine de personnes pour évoquer une époque glorieuse de la batellerie : « Batellerie d’hier, d’aujourd’hui, de demain ». Les membres du Club Historique d’Andrésy ont aussi interrogé d'anciens mariniers andrésiens pour évoquer leur vie, les évolutions et l’avenir du métier. INEDIT.

Ce mercredi 25 mai à 20 h 30, ne manquez pas la conférence organisée par le Club Historique d’Andrésy à l’Espace Julien-Green, « Batellerie d’hier, d’aujourd’hui, de demain ». Les membres du Club Historique d’Andrésy interrogeront d'anciens mariniers andrésiens pour évoquer leur vie, les évolutions et l’avenir du métier. La conférence sera rythmée par des extraits choisis de la série télévisée « L’Homme du Picardie ». Une soirée gratuite à ne pas manquer !

Ecoblanchiment (greenwashing)

Il y a quelques semaines nous vous avions montré en photo les résultats des problèmes de l'insécurité du parc. Depuis cet article, tout ou presque a été nettoyé. Cette fois-ci ça va être plus difficile pour le Conseil départemental des Yvelines de cacher la misère et les incohérences d'aménagement du parc en cours de réalisation. Voir l'article à la source.

 

Education artistique et culturelle

Vendredi 13 mai 2016 à partir de 18h30 à la Médiathèque des Mureaux, la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise a organisé une soirée de présentation du Contrat Local d’Éducation Artistique (CLEA), antérieurement développé dans la Communauté d’Agglomération Seine&Vexin.

Avec la Ruche qui dit oui ! Le 25 mai, ouverture d’une ruche en Val de Seine : la proximité et l'économie circulaire se mettent en marche en Val de Seine.

 

Ce dimanche 8 mai 2016, jour de la victoire contre le régime nazi, s’annonçait très bien avec un soleil magnifique, promesse d’une matinée calme au jardin mais les avions de lignes sont passés très bas toute la matinée. L'Adiv-Environnement a mené une enquête très intéressante sur le sujet. Celle-ci a été publiée sur le site Internet de l'association de préservation de la nature. Le J2R reproduit sa publication. 

 

Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise

Malgré les affirmation récentes du président Philippe Tautou, le fonctionnement de la communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise (GPSO ou esperluette pour les observateurs fins) n'est pas un fleuve tranquille. Voici les dernières retrouvailles du lieu du prochain conseil communautaire qui aura lieu le 12 mai à 20 heures. Gargenville ou Hardricourt ? Finalement c'est Gargenville. INEDIT

Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise

Dans un interview du 4 mai, Philippe Tautou, président LR de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise, a passé en revue les défis de sa construction administrative. Le laboratoire de la réforme administrative s'opère ici dans la Seine Aval et il en ressort que "nous sommes devenus des cobayes". Merci aux lois MAPTAM et NOTRe ! Ce paquebot est complexe à manœuvrer, mais Ph. Tautou tiendra le coup, surtout dans une période difficile pour les finances publiques locales. Il envisage de rester jusqu'à la fin de son mandat (2020), malgré les bruits de couloir. 
INEDIT. Voir aussi WEBTELE 2R.

Cela fait longtemps que les riverains demandent à ce que ce parc soit clôturé, comme tous les parcs en Île-de-France. Mais comme les politiques n'écoutent rien depuis le début des travaux, les incohérences s'enchainent. Voir source de l'article.

Le 2 avril à la salle Blondeau de Maurecourt se sont réunies environ 150 personnes de la Confluence afin de rendre hommage, d'une manière festive, aux réfugiés Tibétains. Ces derniers se sont trouvés au centre d'une lutte locale pour que les autorités compétentes soient à l'écoute de leur situation qui parfois peut être désespérante. Cela dit, cette fête a été  l'occasion de découvrir des nouveaux talents musicaux : le duo composé de Marina Benomar et de Marc Minet a passé le témoin aux Tibétains qui se sont aussi produits comme des artistes du cru.

Denis Faist, l'enfant terrible de la communauté urbaine GPSO a pris position sur la fiscalité, sujet épineux et notamment dans un contexte d'austérité budgétaire. Selon cette analyse, le choix de l’exécutif a été de ne faire porter la fiscalité des ménages que sur la taxe d’habitation.

En attendant l'interview du président Philippe Tautou le 4 mai, ce texte n'engage pas la ligne éditoriale du J2R.  L'article est visible par tous !

Lors du conseil communautaire du 14 avril, les conseillers communautaires ont dû se prononcer sur le vote des taux d’imposition des taxes directes locales, dont ceux concernant les ménages. Cette décision est, à notre sens, particulièrement importante et engage l’avenir de la fiscalité dès cette première année d’existence de notre communauté urbaine.

La ville de Conflans-Sainte-Honorine ayant instauré une participation financière de 200 € sous conditions de ressources pour des jeunes conflanais de 18 à 25 ans qui souhaitent passer leur permis de conduire (aide directement versée à l’auto-école choisie par le jeune). Les tulipes sont distribuées à partir du lieu de production, Chanteloup-les-Vignes.

 

 

Pages

Publicité