Vous êtes ici

Achères

Les Comédiens de la Tour de Triel-sur-Seine continuent à rendre hommage à Octave Mirbeau dans leur nouveau spectacle dans le cadre du centenaire de sa mort. Depuis le 17 février 2017, les Comédiens de la Tour ont joué quatre courtes pièces tirées de  « Farces et moralités » ; c’est un nouvel hommage à Octave Mirbeau, l’auteur dramatique dont le nom figure en bonne place dans leur répertoire dramatique. En coulisses, tout le monde s'agite afin de montrer un semblant de consensus pour rendre hommage à Mirbeau. Le grand absent est, toutefois,   la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise qui n'a pas daigné s'intéresser au patrimoine culturel de ce "territoire en devenir". Avec de tels artistes politiques, il nous faut vite un nouvel imprécateur comme Mirbeau !

INEDIT

Le J2R, comme les autres journaux locaux, a annoncé et relaté, avec enthousiasme, le lancement d’une nouvelle monnaie locale complémentaire. Mettant beaucoup d’espoirs dans cette initiative mais respectant la diversité des opinions de nos rédacteurs, nous publions un autre point de vue. Après un rappel historique et une sérieuse analyse géopolitique, les propos de notre chroniqueur humoriste ont, toutefois, un peu dérapé. Est-ce l’effet de quelques « pintes félines » qu’il a éclusées pour liquider les Louis qu’il avait acquis ? Rendez-vous dans six mois pour faire le point après les adhésions attendues de nombreux acteurs économiques.

La journée de la Monnaie se déroulera le samedi 18 février à l'Espace Louis Armand de Carrières-sous-Poissy de 10 h à 23 h. Elle sera consacrée à la monnaie avec des jeux, un agora, un spectacle et une conférence suivie d'un débat.

Dans un monde complexe et numérique, il est parfois tentant de faire l’économie d’un service professionnel en provenance d’une agence immobilière, qui a pignon sur rue. Faut-il passer par un intermédiaire lorsque l’on s’apprête à vendre ou à acheter un bien par un agent immobilier?  INEDIT

L'intercommunalité a du mal à passer comme « cadre territorial » pour tous les habitants et les élus des 73 communes de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise (GPS&O). Pour inverser cette donne, Philippe Tautou, maire de Verneuil et président de GPS&O, a tenté, le 16 janvier 2017, de renouer le dialogue avec "tous les élus" du territoire présents à la cérémonie de vœux de Verneuil-sur-Seine.

La fin de l'année est propice aux ruptures ; ainsi Pascal Collado, maire de Vernouillet et conseiller communautaire a endossé la responsabilité de présenter le nouveau groupe politique Agir Pour l’Avenir de l’Intercommunalité (APAI), au sein de Grand Paris Seine & Oise. Le jeudi 15 décembre, le groupe dissident de la majorité a été officiellement déclaré devant les 129 élus communautaires.

Après son décès, le 4 décembre 2016, nous complétons les hommages à Gotlib, dessinateur et auteur de BD, par une évocation de son séjour dans notre territoire. C'était peu après la Deuxième Guerre mondiale : il était en pension au château des Groux à Verneuil, où avait été installé un foyer-orphelinat pour les jeunes juifs hongrois. 

 

 

Un "tremblement de terre" juridique a eu lieu sur la Plaine entre Triel et Chanteloup,  le 26 novembre 2016. Anthony Effroy et Philippe Paillet, respectivement conseillers municipaux de Carrières-sous-Poissy et de Triel-sur-Seine, ont déposé, par l'intermédiaire de leur avocat, un mémoire pour attaquer l'arrêté préfectoral qui aurait permis l'exploitation de 200 ha de sable de cette plaine. C'est l'un des premiers contentieux qui risquent de rebattre les cartes en matière d'aménagement urbain d'une zone du territoire de  la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise.

Voir la WEBTELE 2R.

L’invité de 2R est aujourd’hui Daniel Vitter, venu présenter l’association citoyenne AREP-Val de Seine, qui s’occupe la question de l’eau dans le territoire de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise (GPS&O).

La fête d’Halloween  s’est, peu à peu, développée en France ;  les graduation ceremonies se multiplient. Une autre tradition américaine arrive en force chez nous. Espérons que la trumpisation ne s’imposera pas l’année prochaine !

Joël Mancel, maire de Triel-sur-Seine, a signé un manifeste à l'initiative de la Ligue des droits de l'Homme (LDH), en faveur de l'accueil des migrants. Ce manifeste a été signé par de nombreux élus, dont plusieurs maires et députés des Yvelines. Il serait intéressant de connaître la position du député de la 7e circonscription, M. Arnaud Richard, sur cette question brûlante d'actualité.

La réunion d'information de Grand Paris Seine & Oise du 23 novembre 2016 à Poissy a attiré encore du monde (250 participants).  Le nombre important de personnes présentes montre qu’il y a une forte attente mais la manière de traiter la question ne correspond pas à son intitulé, qui mentionnait le Plan local d’urbanisme intercommunal. Pour déterminer les orientations de GPS&O, ne faudrait-il pas mieux faire confiance aux élus que nous avons choisis et aux citoyens motivés et informés, notamment ceux qui œuvrent dans des associations locales et sectorielles ? Justement, le collectif NOPIVALS a pris position et distribué un texte qui cadre le débat sur les aménagements du passé et à venir dans la vallée de la Seine. Cette tribune n'engage pas la ligne éditoriale du J2R.

Le Centre d'information et d'orientation (CIO) de Poissy était regroupé avec celui de Saint-Germain-en-Laye depuis environ un an. Depuis le 21 novembre, des usagers de ce service public se sont retrouvés "sans information et désorientés" :  sa fermeture est considérée provisoire par l'Académie de Versailles, en attendant que les démarches administratives de son relogement aboutissent. Entre temps, il est suggéré d'aller ailleurs, à Sartrouville ou aux Mureaux, pour prendre rendez-vous pour les tests ou les orientations scolaires.

Après le succès de la campagne printanière « Choisir son fioul », et alors que les tarifs de l’énergie restent une préoccupation majeure des Français, l’UFC-Que Choisir Val-de-Seine part en campagne pour permettre aux ménages de faire baisser leur facture de fioul. Pour en savoir plus.

Depuis juin 2015, ce différend, très technique, couve entre la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPS&O) et des communes de l'ancienne Communauté d'agglomération 2 Rives de Seine (CA2RS) : c'est une question de "sous". Qui va payer et pour quels objectifs communautaires (compétences, diraient les experts) ? Lors du conseil communautaire du 17 novembre, un protocole financier général, qui fixe, en somme, la participation des communes au pot commun, a fracturé la droite locale majoritaire : 59 élus ont voté pour, 45 contre et 22 se sont abstenus. Certes, le protocole a été adopté, mais cela a provoqué la fronde de sept maires de l'ancienne CA2RS qui contestent le principe de ce protocole - "inéquitable" selon eux - et déplorent la méthode de passage en force. Le 19 novembre, Joël Mancel, maire de Triel, et  porte-parole de cette fronde, a souligné la poursuite du "combat" au nom des habitants de l'ancienne CA2RS.

Pages

Publicité