Vous êtes ici

Social

Le samedi 7 novembre, l’équipe du Relais Val de Seine organise sa grande braderie d’automne à Chanteloup-les-Vignes. L’occasion idéale de se rhabiller pour l’hiver à petits prix, tout en effectuant une bonne action !

« Que faire lorsque les élites ont perdu la tête ? » Le sous titre du livre de Jean-Luc Wingert, Le syndrome de Marie-Antoinette, donne le ton à cet  essai d'une rare pertinence qui dénonce la fin de la « fable de cohésion » qui sous-tend la société occidentale depuis plusieurs décennies, basée sur un concept datant du Siècle des Lumières : l’exploitation de la nature.

Quatre-vingt migrants sont arrivés le 23 octobre à l'ancienne maison de retraite "Les Tilleuls" de Triel-sur-Seine. Réquisitionné comme lieu d'hébergement, Les Tilleuls au centre ville de Triel dispose d'environ 70 lits qui permettent aux réfugiés, majoritairement du Soudan, de s'organiser pour demander le droit d'asile en France.

A l’appel du collectif de soutien aux migrants et Tibétains de la Confluence, environ 300 personnes ont participé le samedi 10 octobre à une marche citoyenne pour demander au maire de Conflans-Sainte-Honorine de faire le nécessaire pour loger la centaine de Tibétains - tous réfugiés politiques - qui campent sous le pont.

Sécurité routière

Le premier ministre a présidé le 2 octobre un comité interministériel de sécurité routière, le premier depuis quatre ans. M. Manuel Vals a annoncé le renforcement de la politique de radars automatiques avec l’implantation de radars multifonction et celle de leurres.

Solidarité avec les réfugiés

Rares sont les communes des Yvelines(1) qui se montrent solidaires avec les réfugiés de Syrie et d'Irak. Heureusement on peut toujours compter sur Chanteloup-les-Vignes et Mme Arenou, son maire. Cela confirme le maxime, "les pauvres" sont toujours plus solidaires que les "riches". Peut-on appliquer cela aux communes des la Communauté d'agglomération des 2 Rives ? C'est à vous de le faire.

Solidarité avec les réfugiés

Corinne Bonnafoux, demeurant à l'Hautil, n'est pas une trielloise comme les autres. Elle donne son temps et son énergie pour une cause fondamentale : aider son prochain quelque soit son origine. Dans le passé, elle s'est rendue à Calais -pour aider les réfugiés- et encore elle est en première ligne pour accueillir les premiers arrivants du quota français de réfugiés à la base de loisir de Cergy-Pontoise. Voir le photo reportage.

Ce vendredi 24 juillet 2015, l’occupation de l’agence Manpower se termine puisqu’un protocole de fin de conflit a été signé.

Dans sa dernière édition, Le Canard enchaîné a publié un article sur cette affaire de privatisation de plage publique. L’État français envisage d'interdire l'accès de la plage publique de la Mirandole afin d'en réserver la jouissance au roi d'Arabie Saoudite lors de sa venue dans sa propriété attenante. Nombre de nos concitoyens ont commencé à pétitionner contre cette tentative... inique en France.

Malgré les gestes pavloviens de la droite yvelinoise, le projet de l'A104 ne se fera pas d'ici à 2030. Ici nous reproduisons un édito d'avril 2010 du Journal des 2 Rives. Tiens, tiens, c'était le début d'une campagne électorale pour les régionales de 2010 !
 

Depuis le 19 juin 2015, des travailleurs sans-papiers occupent l’agence Manpower des Mureaux. Le journal est allé à leur rencontre ce vendredi 17 juillet 2015.

Moussa, porte parole de ces travailleurs sans- papiers occupant cette agence en lien avec la CGT, a répondu à quelques questions.
 

Odile Fichet est enseignante-chercheuse au laboratoire LPPI et responsable du master de chimie parcours ingénierie technico-commerciale en solutions globales scientifiques de l'Université de Cergy-Pontoise (UCP).
 

Depuis le 19 juin 2015, l’agence Manpower des Mureaux est occupée par des travailleurs sans papiers des Yvelines et cela continue ici et ailleurs.
 

Fermeture de la maison de retraite

Lettre ouverte aux Triellois, sur proposition de M. Claude Guedon, à l'issue de l'Assemblée Générale, validée par un collectif des amis de la maison de retraite "Les Tilleuls".

Sur les 15 jeunes du RESF(1) 78 qui passaient leur bac cette année, 12 l'ont réussi, certains avec mention (AB et B) soit 80 % ; un pourcentage qui rejoint celui de l'ensemble des lycéens. Preuve supplémentaire qu'ils font partie à part entière de notre jeunesse.
 

Pages

Publicité