Vous êtes ici

Politique

Depuis la publication de l'enquête publique relative au projet de modification de la circulation aérienne en direction de Roissy, menée en mars 2011, concernait 138 communes, les politiques se positionnent.

Sénatoriales

Catherine Tasca, sénatrice PS des Yvelines sera en visite à Vernouillet le 14 juin à partir de 19 h 30 (à la SCENE, lieu de concerts dans la zone industrielle de la Grosse Pierre).

Mercredi 8 juin, il s’est passé un événement qui montre que la sécurité des biens et des personnes ne laisse pas la gauche locale indifférente. Sur invitation de  Mme Marie-Hélène Lopez Jollivet, maire de Vernouillet, Manuel Valls, Maire d’Evry, député de l’Essonne, et Président de l’agglomération Evry Centre Essonne, est venu débattre préférant évoquer la sécurité plutôt que l’insécurité. A l’issue de ces échanges, Marie-Hélène Lopez Jollivet et Manuel Valls se sont rendus à l’actuel poste de police de Vernouillet pour y rencontrer les fonctionnaires et visiter les locaux.

Le maire Mairie-Hélène Lopez-Jollivet, à Vernouillet reçoit le 8 juin Manuel Valls, Maire d’Evry et député de l’Essonne et un groupe d'élus et maires yvelinois dans le cadre d’une rencontre d’élus sur les politiques publiques de sécurité.

Eddie AIT, maire de Carrières-sous-Poissy

Le maire et Conseiller régional d’Ile-de-France PRG est sélectionné parmi des centaines de candidats en France.

Eddie Aït : vers la consécration ?

Aït - Gautry - CFDT : l'instrumentalisation politico-médiatique à Carrières

Dans la guérilla juridico-administrative entre Eddie Aït, maire de Carrières-sous-Poissy, et Philippe Gautry, entrepreneur et ancien colistier d'Aït, la toile de fond reste politique mais les coups sont bien personnels.

Appel à la démission du nouveau conseiller général

Les Cantonales sont finies mais la campagne continue ! Après le maire d'Andrésy, c'est au tour de son adjoint aux Finances, le leader Nouveau Centre, Denis Faist, de contester le choix de Maurecourt (la ville du nouveau conseiller général, Joël Tissier) de rejoindre Cergy-Pontoise.

Denis Faist appelle à la démission de l'élu EELV. Joël Tissier lui répond.

La municipalité d’Andrésy a été lourdement condamnée par le tribunal administratif. Règlement intérieur du conseil municipal, débats d’orientation budgétaire… autant de délibérations et de dispositions jugées illégales par la justice parce qu’elles ne respectent pas le droit d’expression et d’information des conseillers de l’opposition.

Analyse en détails des divers articles jugés illégaux.

Le vernissage de la 14ème édition de Sculptures en l’Ile à Andrésy, le 19 mai prochain, est l’occasion d’un règlement de comptes entre gauche et droite. Cette exposition culturelle fait partie des Balades en Yvelines du Conseil général. Ce dernier participe financièrement à cette action culturelle phare d’Andrésy et de la communauté d’agglomération.

Suite des cantonales

Depuis la fin avril, après publication du futur schéma de l'intercommunalité dans les Yvelines, le choix de Maurecourt d'aller vers le 95 (c'est-à-dire la communauté d'agglomération de Cergy-Pontoise) fait débat.

Son ancien adversaire, Hugues Ribault, s'interroge sur le choix du nouveau conseiller général et s'étonne de l'absence sur le terrain du nouvel élu.

La première réunion publique de « restitution » s’est tenue à Triel-sur-Seine lundi 9 mai (la seconde sera à Carrières-sous-Poissy). C’est devant une salle comble et motivée que les représentants de Ports de Paris ont fait le bilan des huit mois au cours desquels huit réunions publiques ont permis à 221 participants de poser 194 questions. Voilà pour le quantitatif. Quant au reste…

ANDRESY et son Agenda 21 très... spécial

Officiellement, Andrésy construit son Agenda 21. Dans les faits, la municipalité poursuit la mascarade. Le grand programme d’engagements locaux, à l’exemplarité environnementale, construit avec la population, avait démarré, en mars 2010 avec PSA-Poissy, s’était arrêté une année pour une histoire de congé de maternité et se poursuit avec... la dissolution des ateliers de travail qui auraient permis d’associer les habitants à la démarche.

Le jugement du Tribunal administratif de Versailles du 14 avril a du mal à passer chez Hugues Ribault, le maire d'Andrésy. La ville vient d'être condamnée pour atteinte au droit d'information des élus minoritaires et pour manque de transparence dans la diffusion des éléments complémentaires pour la discussion, le débat et l'adoption du budget 2009.

Si M. Ribault se défend de vouloir museler l'opposition, il fait la leçon au juge qui crée, par sa décision, un "flou extrême"...

Un Printemps 2011 catastrophique pour Hugues Ribault. Après la défaite électorale, voilà la défaite judiciaire. La municipalité est condamnée pour non respect des droits de la minorité municipale.

La réunion du jeudi 28 avril sur la sécurité a suscité la réaction de l'opposition à Vernouillet. Nous publions certains extraits... Ce texte n'engage pas le Journal des deux Rives.

Pages

Publicité