Vous êtes ici

Politique

Dans une ambiance sereine, les divers opposants au projet d'aménagement urbain des trois quartiers andrésiens (Gare, ancien collège et coteaux de l'Hautil) - à savoir les sections locales PS, Europe Ecologie et MoDem, le groupe d'opposition sans étiquette Andrésy Citoyenne, le Collectif pour la Protection des Coteaux, et enfin l'association Andrésy-Qualité-Pour-Tous - ont réagi plutôt sobrement (simples applaudissements) au score sans appel de la consultation.

"La consultation locale en matière d'aménagement urbain" du 30 juin est une première en Ile-de-France, selon Mme Virginie Munneret, l'adjointe à l'urbanisme de la ville d'Andrésy. De ce fait, il faut aussi entendre les arguments du OUI.

La tension est montée d’un cran entre défenseurs et opposants au projet d’urbanisation présenté par Hugues Ribault, depuis que les sbires du maire sont allés tagués et collés des affiches pour le « oui » chez les opposants qui avaient osé placardé un «  NON au bétonnage » sur leur maison ou dans leur jardin.

La section locale, avec l’accord du Président du MoDem des Yvelines, Pierre Le Guérinel, réagit au positionnement des deux élus du Conseil municipal d’Andrésy, Michel Marqué et Dominique Coudoux, qui appellent à voter « oui » - au nom du MoDem -  au projet d’urbanisation des coteaux de l’Hautil, lors de la consultation du 30 juin.

Le groupe majoritaire UMP/NC d'Andrésy défend le projet d'urbanisation du maire, Hugues Ribault.

Pour les 26 élus d'Andrésy, il s'agit de répondre au besoin criant de logements tout en protégeant les plus belles vues des coteaux de l'Hautil - d'où le nom donné au projet des coteaux : "Les Belvederes".

Sous un soleil d'été, Arnaud Richard, désormais député de la 7e circonscription suite à la démission de Pierre Cardo, arrive "CHEZ NOUS" à Triel-sur-Seine. Passé à table, il s'exprime d'une manière claire et simple sur la fonction qui l’ habite, celle de "servir les gens".

La future adversaire  de Jean-Frédéric Poisson (UMP) à la législative partielle de Rambouillet en juillet aura toutes ses chances de gagner car le PS fait bloc pour battre le représentant de l'UMP. Les allies de la gauche (Europe Ecologie et PS...) seront, cette-fois, unis dès le premier tour sauf surprise du dernier minute de la part du Parti de Gauche.

A peine connue la démission de Pierre Cardo comme député, Arnaud Richard s'est placé comme son dauphin désigné. Soit.  Mais la question de la succession politique dans les Deux Rives reste posée. Selon nos sources de première main, certains amis politiques du président de la Communauté d'agglomération des Deux Rives, contestent son rôle et le font savoir à qui veut l'entendre.

Tout est clair : la mission de Pierre Cardo est prolongée et Arnaud Richard devient député de la 7e circonscription.

Par courrier du 25 mai 2010, le Premier Ministre François Fillon a informé Pierre Cardo, par ailleurs président de la Communauté d'agglomération des Deux Rives, que, suite à l’examen du rapport provisoire de sa mission sur le démantèlement des navires en fin de vie qu’il lui avait confiée le 4 décembre 2009, cette dernière sera prolongée.

Les législatives partielles à Rambouillet, suite à la décision du Conseil constitutionnel d'invalider l'élection du septembre dernier aura lieu dans un bref délais. La candidate Europe écologie (EE), Anny Poursinoff, conseillère régionale, se veut sereine et confiante.

Depuis le 21 avril, le rumeur circule du départ de Pierre Cardo. Dans un entretien exclusif à notre journal, Nouvelles des Deux Rives, il a confirmé son départ en douceur afin de laisser la jeunesse faire son boulot.

Depuis la disparition tragique de Patrick Malivet en 2009, le Parti socialiste des Yvelines n'avait plus de dirigeant.  Après une longue période de deuil et d'intérim, les militants yvelinois ont porté hier soir à ce poste, à plus de 70%, Estelle Rodes.

Ce jeudi, le Conseil constitutionnel a décidé d’annuler l’élection de Jean-Frédéric Poisson (UMP) à la législative partielle de Rambouillet en septembre 2009. Tout est à faire (pour l'UMP) et à défaire (Europe écologie). Contacté par la rédaction des Nouvelles des Deux Rives, Eddie Aït, Président du Groupe des Radicaux de Gauche au Conseil régional d’Ile-de-France, a indiqué que cette annulation est l’occasion pour la gauche de se rassembler « au-delà des appétits présidentiels ».

Suite à l'annonce du retour de Bernard TAPIE au PRG, Eddie AIT lui demande de renoncer à son amitié malsaine avec Nicolas SARKOZY.

Grand Paris : Eddie AIT, président du groupe PRG – MUP au Conseil Régional d’Ile-de-France refuse l’invitation à la sagesse de Christian BLANC et demande à Jean-Paul HUCHON la plus grande fermeté à l’encontre du projet de Grand Paris

Pages

Publicité