Vous êtes ici

Politique

En soutenant la construction d'un lieu de culte dans sa ville, Eddie Aït n'est guère en phase avec le positionnement laïciste de son parti : le PRG.

Candidat à la primaire socialiste, le président du PRG, Jean-Michel Baylet, vient de rappeler sa profonde opposition à un arrêt du conseil d’Etat qui autorise les aides des communes aux cultes. Or, Eddie Aït fait partie de l’équipe de campagne de M. Baylet.

Un couac en plein été ?

Les élus de Maurecourt analysent les trois propositions qui leur étaient faites pour rejoindre une intercommunalité.

L'occasion de tirer à boulets rouges sur la CA2RS et de régler quelques comptes politiques avec les villes UMP qui ont fortement critiqué le choix de Maurecourt en juin dernier.

Le maire de Maurecourt (app. PS) explique sa décision de rejoindre la communauté d'agglomération de Cergy-Pontoise.
 

Le préfet des Yvelines, Michel Jau, est venu débattre avec les conseillers généraux des Yvelines, lors de la séance départementale du 10 juin 2011. Immédiatement, plusieurs conseillers généraux lui ont demandé de justifier certaines décisions incohérentes du schéma de regroupement intercommunal. Gêné aux entournures, il a botté en touche…

Le préfet à la rencontre des conseillers généraux des Yvelines

Le préfet des Yvelines, Michel Jau, est venu débattre avec les conseillers généraux des Yvelines, lors de la séance départementale du 10 juin 2011. L’occasion de rappeler que les Yvelines étaient au début d’une grande transformation économique, avec des projets majeurs, centrés sur le Grand Paris.

Plate-forme multi-modale d'Achères

Interpellée par l'opposition municipale en conseil, le maire d'Andrésy, Hugues Ribault, a voulu réagir aux propos tenus par son collègue de Conflans, Philippe Esnol qui désire que le projet du port et de la plate-forme multi-modale d'Achères se situent plus sur le confluent, et donc face à Andrésy.

Le syndicat mixte SIDRU gère les ordures de 15 communes autour de Saint-Germain-en-Laye, dont 3 villes de la CA2RS.  En 2007, les représentants du SIDRU – dont en premier lieu le maire de St Germain, M. Lamy, mais aussi les élus de la CA2RS et de ses 3 villes concernées – avaient décidé de contracter des emprunts à taux variable extrêmement risqués, qui sont devenus de véritables bombes à retardement.

Preuve en est : en juillet, le SIDRU rembourse une partie de sa dette avec un taux d’intérêt de… 44 % !

Philippe Gautry n’en aura jamais fini avec Eddie Aït, le maire de Carrières, son meilleur ennemi. Il vient en effet de porter plainte contre X pour escroquerie, faux en écriture publique et publicité mensongère.

L’imprimeur reproche à la municipalité de Carrières d’avoir artificiellement gonflé le nombre de visiteurs à Carrières-Plage afin d’attirer sponsors et mécènes privés. Sa société en aurait été la victime.

Primaires socialistes

Dimanche 10 juillet 2011, Ségolène Royal, candidate au primaire socialiste, s’est rendue dans le quartier du Val Fourré à Mantes-la-Jolie à partir de 11h30. Elle poursuit ainsi son tour de l’Ile-de-France, commencé à Cergy-Pontoise.

Le Président du Parti Radical de gauche (PRG), Jean-Michel Baylet vient d’annoncer sa candidature à la primaire à gauche pour l’élection présidentielle. Au côté des ténors du parti socialiste, sa présence permettra au PRG, parti du centre gauche, de se faire entendre et connaître et aux socialistes de montrer leur volonté d’ouverture.

"Quelle beauté !" a lancé une animatrice du quartier. Effectivement, Ségolène Royal était ravissante et contente de son coup médiatique : venir au coeur d'un des quartiers emblématiques à Chanteloup-les-Vignes.

Candidate à l’élection présidentielle en 2007, Présidente de la Région Poitou-Charentes, Ségolène Royal, dans sa quête pour l'investiture aux primaires socialistes, poursuit son dialogue entrepris avec les Français-es en allant à leur rencontre.

Certes, la décision du Conseil d’Etat rendue ce 4 juillet relative aux élections régionales en Ile-de-France, a rejeté le compte de campagne du président de la région Ile-de-France, et annulé l’élection d’une élue de la majorité régionale, mais elle a confirmé l’élection de Jean-Paul Huchon.

Pour le maire de Carrières, Eddie Aït c'est «Un grand soulagement, une tâche à poursuivre».

Andrésy/Maurecourt : le match politique
La bataille autour de la CA2RS

Lors du Conseil municipal d’Andrésy du 30 juin 2011, la majorité UMP/NC emmenée par le maire, Hugues Ribault, a fortement critiqué le rattachement de Maurecourt à Cergy-Pontoise.

De son côté, l’opposition Andrésy Citoyenne a proposé la sortie d’Andrésy de la CA2RS pour une nouvelle interco Andrésy/Conflans/Achères/Poissy/Maurecourt.

Ce qui a créé un débat dans le débat : la suppléante du nouveau conseiller général EELV (M. Tissier) qui fait partie de l’opposition a donc soutenu une proposition qui n’est pas celle de la ville d’appartenance du conseiller général. « Incohérence ! » s’est exclamé Hugues Ribault…

Le maire d’Andrésy a violemment réagi aux attaques de l’opposition municipale, venue lui remettre le « Bonnet d’âne » de la démocratie locale, décernée par l’Association nationales des Élus de l’Opposition (AELO), lors du Conseil municipal de la ville, jeudi 30 juin.

Près de 300 personnes venues de toutes les Yvelines à se retrouver pour soutenir la campagne de Martine Aubry.

Lors de cette soirée chacun des intervenants a rappelé les raisons de son engagement auprès de Martine Aubry pour la victoire en 2012.

Pages

Publicité