Vous êtes ici

Politique

Le mercredi 19 octobre 2016, un communiqué de la mairie de Limay a présenté la réaction active du maire de la commune, Eric Roulot, suite à l’annonce de la fermeture des antennes de la sécurité sociale de Limay, Mantes-la-Ville, Bonnières-sur-Seine et des Mureaux pour faire des économies. Le texte qui suit est la déclaration, mais surtout la réaction, du maire de Limay qui se résume par cette phrase contenue dans son texte : N’est-ce pas le rôle de ces institutions républicaines, de défendre le bien commun au détriment des considérations financières ?

Il y aura bien une passerelle pour franchir la Seine entre Poissy et Carrières-sous-Poissy. Le projet a été confirmé par les différents partenaires de l'opération. L'ouvrage, dédié aux piétons et aux cyclistes, sera réalisé à l'horizon 2019-2020.

Projets inutiles et actions citoyennes

Pendant que les politiques s'activent pour les élections de 2017, les habitants doivent gérer le quotidien. Heureusement, les citoyens sont là pour se ressourcer et ainsi ressourcer la démocratie française. INEDIT

Yves Vandewalle, conseiller départemental de la majorité monochrome des Yvelines, a toujours la même détermination malgré les petites attaques dont il est la cible de la part de Pierre Bédier, président du Conseil départemental des Yvelines. L'élu local s'interroge ouvertement dans son blog sur la destination finale d'une partie de vos impôts locaux : "Où va passer l'argent ? C'est toute la question !"
Cette tribune a été publiée avec l'accord de M. Wandwalle, ancien député des Yvelines et conseiller départemental des Yvelines.

Au cours de ce rendez-vous politique, diffusé en direct, les candidats, réunis sur le plateau, répondent aux questions de trois journalistes, Gilles Bouleau de TF1, Élizabeth Martichoux de RTL et Alexis Brézet du Figaro.

"Si vous voulez que tout continue comme avant, vous avez tout ce qu’il faut sur ce plateau. Mais si vous voulez que cela change vraiment alors choisissez le renouveau : c’est une urgence vitale pour notre pays. Cela ne dépend que de vous !" Bruno Le Maire #AvecBLM #PrimaireLeDébat

Lors de la 10ème édition du rapport de l’Observatoire des taxes foncières sur les propriétés bâties, Jean Perrin, président de l’UNPI, a montré qu’entre 2010 et 2015, la taxe foncière a augmenté de 14,70 % en moyenne sur le territoire français. Comment expliquer l'écart entre les Yvelines (66 %) et la moyenne nationale (14,70 %) ?

En matière d'accueil de réfugiés, la débat semble s'emballer en raison des prises de position politiques, suite à la probable ouverture de centres d'accueil dans les Yvelines. Voici le communiqué de presse de M. Eddie Aît, ancien maire de Carrières-sous-Poissy.

 

Le président de la République a participé au pèlerinage littéraire de Médan à la Maison Zola - Musée Dreyfus, le dimanche 2 octobre, en présence d’Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, de Sophie Primas, sénatrice des Yvelines, de Karine Kauffman, maire de Médan, de Pascal Collado, maire de Vernouillet, d'Hugues Ribault, maire d'Andrésy et de Jean-Frédéric Berçot, conseiller communautaire de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise. Environ 500 personnes ont fait le déplacement pour le pèlerinage de Médan organisé par l'association Maison Zola-Musée Dreyfus.

Le 30 septembre, Joël Mancel, maire de Triel, et son équipe majoritaire ont accueilli le deuxième personnage de l'Etat, M. Gérard Larcher, président du Sénat. Celui-ci est habitué à aller sur le terrain pour vérifier que les lois de la République sont en phase avec les besoins des acteurs économiques et au-delà des habitants des territoires en mutation. Triel, une des 73 communes du Grand Paris Seine & Oise fait part des difficultés transitoires et des projets à court et à moyen termes. Voir le reportage WEBTELE 2R.

En pleine campagne électorale dont les médias enlisent le débat dans les plus mauvais recoins de la personnalisation électorale, la section PS de Vernouillet a organisé autour de Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy, députée européenne PSE, un débat sur  « L’Europe après le Brexit », question complexe mais qui pourrait être porteuse de promesses pour l’avenir à condition de retrouver l’esprit des fondateurs.

Stéphane Beaudet, vice-président de la Région Île-de-France chargé des Transports, rappelle à la gauche que la situation des transports en Île-de-France est le résultat du bilan de la gauche à la tête de la région. Cela dit, sur certains points, les écologistes ne sont pas d'accord et le font savoir.

Lors de la réunion du conseil municipal du 28 juin dernier, interrogés sur les problèmes récurrents de stationnement dans le centre ancien, notamment sur le boulevard au niveau des commerces et du marché, le maire, Hugues Ribault, et son adjoint aux Travaux, Alain Mazagol, s’en sont violemment pris aux commerçants andrésiens. Contacté par la rédaction du J2R le 27 septembre, le cabinet du maire a minimisé les propos tenus au conseil municipal. "Il s'agit plutôt des considérations généralistes",  a-t-on avancé.

Lire l'article sur le site AER.

"Pas de savon" était le mot d'ordre lancé par les quatre policiers municipaux devant l'entrée de la salle du conseil municipal de Conflans-Sainte-Honorine, le 19 septembre à 20 heures 30. Environ 70 personnes se sont rendues à la réunion du conseil pour protester contre la fermeture des bains-douches, décidée par le maire M. Brosse.  Interpellé par l'opposition, le maire LR de Conflans n'a pas changé d'avis sur la question et maintenu une logique budgétaire au détriment de l'humain et de la santé publique.  Enfin, les Conflanais ont encore manifesté leur mécontentement le samedi 24 septembre 2016 à 11 heures  avec des slogans classiques : "Ouvrez les bains-douches"; "solidarité, respect, dignité, reouvrez les bains-douches". Laurent Brosse, maire LR, n'a pas daigné recevoir les deux cents manifestants. Une pétition a été lancée(1)

Voir WEBTELE 2R.

Le 19 septembre 2016, des animateurs des centres de loisirs à Triel ont montré leur colère car les moyens se réduisent progressivement en raison de l'austérité budgétaire dans les collectivités locales et Triel ne fait pas exception à cette dure réalité. La ville de Triel a vécu une journée de grève aux centres de loisirs, conduisant les parents d'élèves (et les enfants) à se débrouiller autrement.

Cet ouvrage met en cause la sacro-sainte croyance qu'il faudra construire plus pour loger les Français.  Il propose des solutions pour éliminer des anomalies de la politique du logement : inflation des aides publiques, rigidification du marché du logement ancien par la fiscalité, inefficacité des quotas de logements sociaux pour la mixité sociale, abandon du rôle social des HLM.

Logement, le fiasco français - Pourquoi est-il si difficile de se loger ?

Nicolas Bouzou, Denys Brunel et Hélène Timoshkin

144 pages - 15 €- G56621

Pages

Publicité