Vous êtes ici

Politique

Samedi 7 janvier 2017, François Garay, maire des Mureaux, avait invité tous les habitants représentatifs de la commune, ainsi que des élus extérieurs, au COSEC Pablo-Néruda pour leur présenter ses vœux pour la nouvelle année. Des vœux qui sont très tournés vers demain et les Mureaux 2030.

Le mercredi 4 janvier 2017, au gymnase Guy Môquet, Eric Roulot, maire de Limay, a défendu les vertus d’une citoyenneté active et du vivre ensemble lors de ses vœux 2017. Monsieur le maire a dressé le bilan de 20 ans d’actions culturelles.

Mercredi 4 janvier 2017, Jean Mallet, maire de Mézy-sur-Seine, a présenté ses vœux et le bilan des activités de la commune aux habitants mais aussi aux nombreux élus extérieurs également présents, tout en ayant une pensée pour ceux qui souffrent, qu’ils soient français ou migrants.

Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, et Geoffroy Didier, vice-président chargé du logement et de la politique de la ville, ont présenté ce matin l'engagement financier de la Région en 2017 en faveur du logement, de la politique de la ville et la rénovation urbaine, ainsi que le bilan des chantiers lancés depuis début 2016.

Mercredi 4 janvier 2017 à l’Espace des Habitants des Mureaux est organisé un débat autour des notions du progrès social et la transition énergétique en présence d’Aurore Lalucq et de Guillaume Balas.

Début décembre 2016, le processus de modification du PLU de Triel-sur-Seine a avancé d'un pas géant : le commissaire-enquêteur Jean-Luc Jarrousse a donné, le 22 novembre, un avis favorable à ce projet de PLU qui vise à consolider les objectifs immobiliers de la ville, c'est à dire à mener à bien la construction d'environ 100 logements par an d'ici à 2020. Quelques réserves minimes peuvant être facilement lever ; six recommandations, que la mairie peut suivre ou non, complètent cet avis, satisfaisant les volontés des pouvoirs publics de "faire la ville sur la ville" ou de densifier le tissu urbain existant. Tous les opposants à cette modification sont renvoyés à leur chères études !

La France a beaucoup changé depuis trente ans et le débat sur les réfugiés en est la preuve. Les réactions de certains habitants de Morainvilliers, lors de la réunion d'informaiton du 7 décembre avant l'arrivée de 35 réfugiés, montre que les happy few sont dans l'entre-soi, tellement acquis depuis des années.

La fin de l'année est propice aux ruptures ; ainsi Pascal Collado, maire de Vernouillet et conseiller communautaire a endossé la responsabilité de présenter le nouveau groupe politique Agir Pour l’Avenir de l’Intercommunalité (APAI), au sein de Grand Paris Seine & Oise. Le jeudi 15 décembre, le groupe dissident de la majorité a été officiellement déclaré devant les 129 élus communautaires.

Le 5 décembre, Virginie Muneret, une des opposants de la politique d'urbanisme de l'actuelle majorité a réuni environ 130 personnes pour examiner la problématique et les enjeux des projets de constructions à Andrésy où l'on trouve son ancien mentor, Hugues Ribault, maire d'Andrésy. Plus de 1300 logements sont prévus. Le leitmotiv était clair : « refus de l'urbanisation massive des quartiers ! »

 

Mercredi 30 novembre 2016, une délégation d’une trentaine d’Yvelinois s’est rendue au Parlement européen à Bruxelles pour découvrir les institutions de l’Europe. Ce voyage a été rendu possible par l’intervention de la Maison de l’Europe des Yvelines et celle du député Européen Alain Lamassoure.

Dans une ambiance de campagne municipale, Michel Pons, maire de Villennes-sur-Seine depuis 2014, a fait adopter une délibération retirant les délégations de son premier adjoint, Olivier Hardouin. Ce dernier n'a pas cherché à changer le cours de l'histoire, mais les choses ne s'arrêteront pas là. Les veilles rancunes d'un village cossu vont à nouveau fleurir les balcons de la ville d'ici au printemps 2020.

Voir Webtélé (propos de M. Pons) et Webtélé 2R (propos de Mme Valérie Thomassen).

Le 17 novembre, le Parti Socialiste a organisé, avec la Fondation Jean-Jaurès et l’Association MichelRocard.org, le jeudi 17 novembre, à la salle des fêtes de Conflans-Sainte-Honorine, une grande soirée autour des idées de Michel Rocard. Construite autour de trois tables rondes, la soirée a rendu hommage à l'homme politique de la deuxième gauche, celui qui avait vu juste !

Un "tremblement de terre" juridique a eu lieu sur la Plaine entre Triel et Chanteloup,  le 26 novembre 2016. Anthony Effroy et Philippe Paillet, respectivement conseillers municipaux de Carrières-sous-Poissy et de Triel-sur-Seine, ont déposé, par l'intermédiaire de leur avocat, un mémoire pour attaquer l'arrêté préfectoral qui aurait permis l'exploitation de 200 ha de sable de cette plaine. C'est l'un des premiers contentieux qui risquent de rebattre les cartes en matière d'aménagement urbain d'une zone du territoire de  la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise.

Voir la WEBTELE 2R.

Le J2R a rencontré Joël Mancel, le maire de Triel-sur-Seine, pour évoquer avec lui trois sujets : son parcours politique et la fonction de maire, l’urbanisme à Triel et la commémoration d’Octave Mirbeau. 

Malgré les appels à l'aide, l'Etat et les autres autorités "compétentes" n'ont pas répondu favorablement à ce cri de désespoir des Tibétains dans la Confluence. Depuis deux ans, le collectif de soutien aux réfugiés et sans-abri de la confluence s’est mobilisé pour un droit à l’hébergement d’urgence. Le préfet Jean-François Carenco a botté en touche comme l'avait fait jadis le 5e préfet de Palestine, Ponce Pilate. Le collectif de Soutien aux Réfugiés et Sans-Abri de la Confluence est passé à l'offensive.

Pages

Publicité