Vous êtes ici

Politique

En visite à Chanteloup-les-Vignes, Alain Schmitz, président du Conseil général des Yvelines a annoncé le 12 novembre, le ligne directrice de la politique départementale dans cette période turbulente en raison de la crise et de la double réforme institutionnelle et fiscale. « La solidarité s’inscrit dans la durée... » a expliqué le président du CG des Yvelines.

Le maire de la ville a rendu un chaleureux hommage aux anciens combattants, à l’Union nationale des Anciens combattants, aux enseignants andrésiens ainsi qu’au Président de la République, qui, tous, œuvrent pour le devoir de mémoire, si cher au maire UMP.

Au moment où le camp politique des « non » se réduit encore avec la désaffection surprenante de Conflans, les élus favorables à la A104 profitent de l’événement pour pousser l’avantage. Quant au COPRA : il se refuse à réagir… quitte à désarçonner les populations inquiètes par une autoroute qui attirera 120000 véhicules par jour sur la boucle de Chanteloup.

Faut-il sauver de la guillotine les 16 « individus plantés » en bord de Seine. Ils ont été jugés et condamnés à mort à la suite d’un procès (le 22 septembre dernier) à huis clos bâclé ! Des innocents ! On leur reproche d’exister en pleine nature et de « gêner » un projet sorti d’un bureau d’études ! Voici une lettre ouverte au maire de Triel, Joël Mancel.

Le 14 novembre 2008 a eu lieu le piratage du site internet citoyen Verneuil-info.com. Revenons sur une controverse récente. En somme, c’est une question du contenu et du contenant. Quelles sont les leçons à retenir ?

Des parents, interpellés par leurs enfants, ont contacté la rédaction pour une petite visite de l’ancien collège, désaffecté depuis une année, mais qui demeure librement accessible ! 
Nous sommes allés de surprise en surprise : ouvert à tout vent, les bâtiments ont été saccagés. Encore mieux : l’administration a laissé des papiers officiels que tout le monde peut consulter. 

Lundi 2 novembre 2009, les représentants des trois Collectifs opposés aux projets de circuit de F1, que sont : Val d’Oise sans F1, Court-Circuit Val d’Europe, Flins sans F1 et l’association Flins sans circuit F1 ont été reçus par le Président du Conseil Régional d’Ile de France. Jean-Paul Huchon a réitéré son opposition à l’implantation d’un circuit en région Ile de France.

Depuis le mercredi 4 novembre, une cinquantaine de caravanes se sont installées sur une partie de la friche industrielle d’ETERNIT à Vernouillet.

Fort de leurs 1650 signatures s’opposant au pont d’Achères, le collectif critique un projet routier qui se concrétise sans l’accord des Carriérois et des Andrésiens. Les deux maires sont interpellés.

L’enjeu de la ZAC multi-sites Sud de Triel continue à alimenter le débat local. En 2007, j’avais raison et maintenant la question reste ouverte : quel sera l’avenir de ce site de plus de 70 hectares ?

Selon la présentation du rapport du SIDRU*, la situation approche la catastrophe. Carrières-sous-Poissy est principalement concernée ici dans les Deux Rives.

L’an dernier le Maroc. Cette année : la Crète. Hugues Ribault, maire d’Andrésy et sa femme ont participé au voyage organisé par le Centre Communal d’Action sociale (CCAS) : leur séjour a été financé, en partie, par les contribuables andrésiens. La rédaction a tenté, le 30 octobre, de joindre le maire pour avoir son point de vue sur ce sujet. Après trois tentatives,... le cabinet du maire explique que : « Le maire ne réagit pas sur ce sujet ». En dernière minute, monsieur Hugues Ribault prétend mordicus avoir payé de sa poche son séjour...

Pour Jean-François Thil, ancien maire socialiste de la ville, il est temps « d’effacer » le nom de « Pierre Bédier » qui n’a pas sa place au sein de l’éducation nationale.

La victoire de David Douillet à l’élection législative partielle du 18 octobre dernier donne un argument juridique et politique aux « purs et durs » de la République « irréprochable ». Nous publions aussi l’avis de la ville de Chanteloup-les-Vignes.

Quelle solution aux mal logés pendant la crise ? Voilà une réponse locale à cette problématique récurrente. Le 23 octobre, Chanteloup fait encore parler d’elle... et de l’action de l’association « Le Relais Val de Seine ».

Pages

Publicité