Vous êtes ici

Politique

Après 17 ans à la tête d’Orgeval, Yannick Tasset va passer la main en fin d’année, à cause de problèmes de santé.

Depuis octobre, la rentrée n'est pas un fleuve si tranquille pour des écoliers triellois qui prenaient le bus "26 emblème échelle", en direction du lycée international de Saint-Germain-en-Laye (et pour leurs familles). C'est toujours la même histoire :  une structure technocrate (le STIF, devenu Île-de-France Mobilités) décrète une suppression, sans concertation avec les personnes directement concernées, ni avec les élus ! Comment pouvons-nous envisager une transition vers un monde économe en consommation des énergies fossiles ?

Ce mercredi 18 octobre, devant la mairie des Mureaux et avant de prendre la direction du site du CHIMM à Meulan-en-Yvelines, les manifestants opposés à la fermeture du service de réanimation étaient toujours aussi nombreux et mobilisés.

La manifestation des opposants à la déviation de la  RD154 a brillé, le 14 octobre, par sa convivialité et leur détermination. En face, Philippe Tautou, maire de Verneuil-sur-Seine et président de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise (GPS&O), ne désespère pas de pouvoir prendre sa voiture sur le bitume de la déviation - tant honnie par la population - en 2019.

Jean Perrin, président de l'UNPI, a fustigé, le 12 octobre, la forte pression fiscale des grandes villes et des départements, dont les Yvelines. La hausse de la taxe foncière est quatre fois et demie supérieure à l'inflation constatée entre octobre 2011 et octobre 2016, mais surtout des "exploits de + 76,85 %" comme celui des Yvelines concourent à mettre "la propriété en péril !"

Samedi 30 septembre 2017 s'est tenue la cérémonie de lancement et de présentation officielle du PTCE aux Mureaux, sous le nom de « PTCE-VIVRE LES MUREAUX ».

11e édition du journal "Les News du 2R" qui revient sur 4 actualités et 4 reportages vidéo à retrouver sur le Journal des Deux Rives et Les Nouvelles des Mureaux Seine&Vexin, ayant pour sujets les communes de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise (GPS&O) durant le mois de septembre 2017 : Fleurs en Seine, permanence à Maule du député Bruno Millienne, la manifestation au CHIMM contre le départ de la "Réa", le nouveau labo de i-grec....

Pas de coup de théâtre cette fois-ci au conseil municipal de Triel-sur-Seine. La majorité a voté en bloc pour céder cette parcelle de 1,4 ha pour un montant de quatre millions d'euros. C'est l'épilogue d'une feuilleton qui dure depuis cinq ans.

Avec une maquette nouvelle, le J2R sera bientôt disponible dans les différents points de vente de notre territoire. Voici le sommaire du numéro 134  pour ceux et celles qui sont accros à un journal indépendant et de qualité.

Le mercredi 20 septembre 2017, les syndicats, les médecins, les infirmiers, les dirigeants, les personnels, les services et les élus, en lien avec le CHIMM, étaient mobilisés pour dire « non » au départ du service de réanimation, voulu par l’ARS. (Webtélé2R)

Lors de l’inauguration de sa permanence à Maule le 15 septembre 2017, Bruno Millienne, nouveau député MoDem de la 9e circonscription des Yvelines, a accordé une petite interview à la Webtélé 2R.

Webtélé 2R

"Non à la fermeture de la réanimation" est le slogan repris par tous ceux et celles qui croient à l'avenir d'un hôpital de proximité et de qualité. Le Centre hospitalier Intercommunal de Meulan-Les Mureaux (CHIMM) est au centre de la logique technocratique de réduire les services à la population du Vexin et de ses environs. Un appel au rassemblement, le mercredi 20 septembre entre 11 heures et 13 heures, a été lancé.
LIEN pour la pétition

Lors d’un déplacement au collège Henri IV à Meulan-en-Yvelines, le 8 septembre dernier, Pierre Bédier (photo ci-dessus), président du Conseil départemental des Yvelines, s’est insurgé contre les actions récentes du gouvernement. Sans y faire allusion, M. Bédier n’a manifestement pas bien digéré le camouflet récent sur le projet retoqué de la fusion des départements des Yvelines et des Hauts-de-Seine.

C’est une petite victoire pour les élus d’opposition Andrésy Energies Renouvelées et une satisfaction pour les Andrésiens, notamment pour les nombreux riverains des projets immobiliers qui surgissent un peu partout dans la ville. Des pétitions d'Andrésy Dynamique, par exemple et d'autres actions (réunions publiques) ont contribué à la prise de conscience de l'ampleur de la fronde locale.  Voir source de l'article.

Philippe Tautou, président de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise (GPS&O), a toujours entretenu l’ambiguïté par rapport à l’environnement. Depuis 2014, pendant sa présidence de la Communauté d’agglomération 2 Rives de Seine (CA2RS) puis de GPS&O, l’environnement n'a pas semblé être au coeur de son action politique, en particulier dans la boucle de Chanteloup-les-Vignes. Le projet "Cœur vert de la plaine" en est une illustration.

Pages

Publicité