Vous êtes ici

Orgeval

Chaque rentrée se présente de la même manière dans ce dossier épineux pour le Val-de-Seine : les politiques veulent prendre la main en expliquant qu’il « est grand temps qu’enfin ce projet se réalise ! » En face, adversaire acharné du projet A104, l’association COPRA 184 sort l’artillerie médiatique et stratégique en soulignant l’absurdité et le caractère dépassé de ce prolongement de la Francilienne. Enfin, le COPRA 184 préconise des choix alternatifs et demande un rendez-vous avec la ministre Ségolène Royal.

Revue des projets départementaux des Yvelines mercredi 14 octobre 2015 aux Pyramides à Marly-le-Roi. Monsieur Pierre Bédier, président du Conseil départemental des Yvelines va présenter aux maires des Yvelines le programme de réduction des subventions et services sociaux rendus nécessaires par la baisse des dotations d'état. Alain Lafon, notre éditorialiste, prône l'ouverture d'un débat public afin de fixer les priorités.

Dans le cadre d’une étude en date de septembre 2015 sur le traitement des déchets et sur la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM), l’UFC-Que choisir a enquêté dans notre secteur du Val de Seine. Une vingtaine de communes ont été concernées par cette enquête de qualité qui fait ressortir un certain nombre d’enseignements en matière de parafiscalité.

La mémoire des 2 Rives

Le samedi 19 septembre, lors des Journées du Patrimoine, deux balades ont eu lieu dans le centre du charmant village de Villennes, l’une le matin, l’autre le soir. La première  suivait le parcours de la signalétique patrimoniale à l’occasion de son inauguration ; le même jour était publiée l’application « La mémoire de Villennes au bout des doigts », qui constitue un guide interactif pour des balades réelles ou virtuelles dans cette cité et dans son histoire. Le J2R a demandé des précisions à Michel Kohn, président de l’association d’histoire locale de cette ville.

Le petit club qui monte, le VO2 Deux Rives, a commencé à marquer l'histoire de l'athlétisme au niveau national. Voici pourquoi !

Communauté urbaine ou communauté d'agglomération ?

Dans un article récent de nos confrères du Courrier de Mantes (16 septembre), Sophie Primas sort de son silence sur le débat métropolitain pour annoncer : le temps de la contestation est finie, place à la construction ! Mais, la réplique n'a pas tardé de la part de la "frondeuse" du Vexin, Ghislaine Senée.

Franck Boehly, ancien adjoint à l'urbanisme et, depuis 2014, en opposition "constructive" à Orgeval, a démissionné le 19 septembre en tant que conseiller municipal. De ce fait, il quitte aussi le conseil communautaire de la Communauté d'agglomération des Deux Rives.

Dotations globales de fonctionnement

On savait que les réductions drastiques - entre 11 et 15 miliards - dans les dotations globales de fonctionnement allaient conduire à une situation intenable. Quel que soit le gouvernement, les élus du territoire n'ont pas de solution à offrir aux habitants qui ont été d'ores et déjà lessivés par les augmentations fiscales de ces deux quinquennats confondus. Triel, Chanteloup, Villennes et les autres communes ont lancé des pétitions et vont réunir leurs populations le samedi 19 à 10 heures. Poissy sera le point de ralliement dans les communes - petites et grandes - des 2 Rives.

Le monde féminin de l’aviation mérite d’être mis en lumière. Un nouvel ouvrage intitulé  CES MERVEILLEUSES FEMMES DE L'AIR vient de paraitre qui a été aperçu à la fête de l’air de l’aérodrome de Verneuil-les Mureaux les 12 et 13 septembre 2015.  Pourquoi un livre de plus sur ce sujet ?

Ce samedi 5 septembre 2015, le "Journal des Deux Rives" et "Les NOUVELLES des Mureaux Seine&Vexin" annoncent l’ouverture du site "SeineTV.wix", support des programmes de la WEBTELE2R et de Panda Prod.

Elections régionales 2015

On veut nous faire croire que la gauche part unie à ce scrutin. Mais la réalité du terrain est loin de cette image d'Epinal.

La soirée du 10 septembre sera à marquer dans l'histoire locale, voire régionale, pour savoir si le vent de contestation se serait propagé dans les quatre coins de la probable méga-intercommunalité de 400 000 habitants.  Le conseil communautaire de la Communauté de communes des Côteaux du Vexin a adopté  un avis défavorable à la constitution d'une "Communauté urbaine" dite du Grand Paris Seine Aval. Cette bravade politique constitue un désaveu à la méthode anti-démocratique proposée par les tenants de cette réforme au forceps au niveau local. La suite va être "rock and roll" pour ceux qui pensaient que tout était plié pour janvier 2016.

Dans un interview accordé le 15 juillet au J2R et son réseau local, Mme Ghislaine Senée, maire d'Evecquemont et conseillère régionale, fait le point sur le processus de construction de la méga-intercommunalité Grand Paris Seine Aval et milite pour un vrai débat afin de choisir librement le contenu (le projet) et le contenant (le périmètre).

Le projet intercommunal Seine Aval va obliger six intercommunalités actuelles, dont la CA2RS et Andrésy, à fusionner. Hétérogénité des territoires, incohérences spatiales, deseconomies d’échelle, usine à gaz fiscale, restructuration des personnels de la fonction publique territoriale... Tout est en place pour la grande implosion souhaitée par Les Républicains, derrière Pierre Bédier, Philippe Tautou et Hugues Ribault. Les documents confidentiels issus du travail actuel des élus du Pôle métropolitain montrent que les concepteurs de cette énorme interco n’y croient pas non plus... Article publié par AER Andrésy.

A l'instar de tous les conseils communaux de six intercommunalités concernées, Andrésy a adopté le mariage "forcé" lors du Conseil municipal du 30 juin 2015, la majorité Les Républicains (LR) de M. Ribault et la minorité LR ont joint leurs voix pour voter en faveur de l’intercommunalité Seine-Aval, constituée de 73 communes et 400 000 habitants. Article publié par AER Andrésy.

Pages

Publicité