Vous êtes ici

Intercos

Finances et fiscalité de la CA2RS

Le ras-le-bol fiscal n'est pas uniquement à imputer au gouvernement socialiste. C'est aussi à la manière comme l'interco' des Deux Rives a (mal) fonctionné depuis ses débuts. Voilà une tribune d'un citoyen de la CA2RS qui habite en plus dans la belle ville de Verneuil-sur-Seine où le maire n'est autre que Philippe Tautou.
 

François de Mazières député maire de Versailles et président de Versailles Grand Parc a réaffirmé avec vigueur son opposition au projet de fusion des EPCI lors de la réunion de la Commission régionale de coopération intercommunale, chargée d’examiner le projet de schéma régional de coopération intercommunale. Il proposera au conseil communautaire de Versailles Grand Parc le 14 octobre de voter un avis défavorable sur ce projet.  Le J2R publié ce texte en tant que tribune à un homme politique des Yvelines qui n'est pas convaincu par le gigantisme effréné de la part des promoteurs de ces intercommunalités sans contenu et sans l'adhésion de la population.
 

Réforme administrative

Depuis sa deuxième élection à la tête de la Communauté d’agglomération des Deux Rives de Seine, Philippe Tautou (UMP) a changé. Il est (enfin !) devenu conscient de la situation catastrophique héritée par des années de tâtonnement et de quasi-irresponsabilité politique. (Texte publié sur la version papier du J2R daté juin 2014)
 

Philippe Tautou explique la hausse des impôts de la CA2RS (suite de l'interview du site Agir pour Orgeval)

Jeudi 28 août, le Préfet de Région Jean Daubigny a présenté son nouveau projet intercommunal pour la grande Couronne devant les membres de la Commission régionale... Voici l'article paru sur le site "Agir pour Orgeval".

Dans un communiqué en date du 26 août, l'ancien maire de Carrières-sous-Poissy affirme que le projet "Carrières Centralité" pourrait démarrer car les "recours abusifs" sont purgés.  En outre, il demande un conseil municipal extraordinaire. Contacté par la rédaction, le propriétaire du Leclerc à Carrières n'a pas répondu à nos demandes d'interview.


 

Avril 2014 : sous la houlette de notre interco’ (la CA2RS) son prestataire fait (encore) utiliser par son personnel un produit phytosanitaire pour désherber les trottoirs et abords de voirie alors qu’il est possible de stopper cette pratique. Des « voisins » l’ont fait. Pourquoi l’interco’ qui se veut éco-responsable ne s’y mettrait pas dès maintenant ? Il y a urgence !


 

Le numéro 117 du J2r vient de sortir. Voici un aperçu de ce que vous allez pouvoir découvrir.

De la pluie et puis un gros orage le lundi vers 20h30 à Andrésy, à Vernouillet en passant par Triel ont endommagé les habitations et voitures de certains habitants.  Va t-on pouvoir être indemnisé correctement ? A qui s'adresser dans l'urgence. Le J2R vous livre un petit conseil. Faites appel à des spécialistes.
 

A l'époque des Gaulois et des Mérovingiens, le Pincerais était une "région", dont la cité pisciacaise était la capitale ; sa dimension transversale était proche de celle de l'éventuelle méga-intercommunalité qui s'étendrait de Conflans-Sainte-Honorine à Bonnières. Dans la perspective de la réforme territoriale en cours, nous la remettons en mémoire.

Les belles conditions météorologiques, prévues  huit mois plus tôt, et le partenariat de la CA2RS ont permis aux associations d'histoire locale de la communauté d'agglomération de rassembler un grand nombre de participants.  Ceux-ci n'ont pas été déçus par la balade ludique qui leur a fait découvrir le passé et le patrimoine d'Andrésy

Depuis une dizaine d'années, les rives de la Seine à Médan sont devenues une « friche touristique ». Un projet global de revitalisation pourra bientôt se concrétiser, grâce aux appels à projets du Département des Yvelines et de la Région Ile-de-France. Nous avons demandé à Marie-Thérèse Dutartre, ancienne première adjointe au maire de Médan, d’exposer ce projet qui n'aurait pas pu être conçu sans son engagement personnel.

Dans notre article « Vers une meilleure cohérence territoriale ? », nous avons décrit le projet gouvernemental, plus particulièrement en ce qui concerne les communes de la CA2RS. Après la réception par le Conseil général, fin février, du décret portant sur le redécoupage des cantons des Yvelines, nous avons relaté l’annonce de sa contestation auprès du Conseil d’Etat. Celle-ci est maintenant effective. Nous analysons la contre-proposition présentée,  avec son recours,  par l’assemblée départementale.

La CA2RS semble ne plus avoir les moyens de ses ambitions pourtant le nouveau conseil communautaire réuni le 28 avril 2014 a voté un budget en continuité avec la politique dépensière de celui qui l’avait précédé. C’est le contribuable qui paiera.


 

Toujours un accouchement difficile, mais le résultat est là : le numéro 116 du "Journal des Deux Rives" est sous impression et sera bientôt disponible chez votre point de vente habituel.  Voici le sommaire en avant première pour les internautes du J2R.
 

Pages

Publicité