Vous êtes ici

Immobilier

La 15e édition du salon de l’immobilier d’entreprise (SIMI) a eu lieu à Paris du 30 novembre jusqu’au 2 décembre. Ce salon annuel est reconnu aussi comme l’évènement de référence pour les acteurs de l’immobilier d’entreprise en France. Pendant ces trois jours, 420 exposants et des dizaines de milliers de visiteurs sont passés dans cette exposition. En 2015, il y avait eu plus de 26 000 visiteurs.

Les Andrésiens sont appelés à se prononcer du 1er au 30 décembre 2016 à l’occasion d’une enquête publique qui se déroulera en mairie-annexe sur l’Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine d’Andrésy (AVAP).

À la conférence de presse de la Fédération des Promoteurs Immobiliers le jeudi 17 novembre, la présidente de la FPI, Alexandra François-Cuxac, ainsi que le vice-président Guy Bernfeld, ont présenté les chiffres de la conjoncture immobilière en France pour le 3e trimestre de l’année 2016. Cette présentation a mis l’accent sur le progrès des ventes et la stabilité de prix, le potentiel du marché, et des solutions possibles aux problèmes qui existent toujours dans le marché immobilier actuellement. Webtélé 2R.

 

Le 17 novembre, Alexandra François-Cuxac, présidente de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) a présenté la note de conjoncture du secteur immobilier. D'abord, elle n'est ni optimiste ni pessimiste et, selon la FPI, le retour de la croissance semble s'affirmer ; en outre, la production immobilière semble fonctionner même si certains freins (délais, recours abusifs...) pourraient enrayer la machine. Il faut reconquérir la confiance des futurs acquéreurs et des investisseurs. Webtélé 2R.

81 % des Français pensent que les architectes peuvent améliorer les conditions de vie mais seulement 2 % font appel à leurs services !

Les hommes sont prêts à investir plus que les femmes dans des constructions éco-responsables.

 

Cet ouvrage met en cause la sacro-sainte croyance qu'il faudra construire plus pour loger les Français.  Il propose des solutions pour éliminer des anomalies de la politique du logement : inflation des aides publiques, rigidification du marché du logement ancien par la fiscalité, inefficacité des quotas de logements sociaux pour la mixité sociale, abandon du rôle social des HLM.

Logement, le fiasco français - Pourquoi est-il si difficile de se loger ?

Nicolas Bouzou, Denys Brunel et Hélène Timoshkin

144 pages - 15 €- G56621

Défavorable : telle est la conclusion de l’enquête au titre de la loi sur l’eau qui a été déclarée en juillet concernant le projet DECK78. Les motifs explicitement énumérés ont de quoi inquiéter tout lecteur attentif et amener nos décideurs à stopper ce projet car dans ce dossier, « le principe de précaution doit supplanter les opportunités économiques. » (dans le texte page 50).

La réponse pour les 37 plus grandes villes françaises est apportée par Meilleurtaux.com. Ce comparateur et courtier en crédit immobilier présente, pour la troisième année consécutive, son étude « Acheter ou louer ? » afin d’aider les Français à faire le choix entre la location et l’achat de leur résidence principale.

Le 17 mai, une réunion publique a dégagé les grandes lignes de réflexion relatives à la  « future école » du centre-ville, choix particulièrement pertinent malgré les obstacles dépeints par la municipalité de Vernouillet.
 

La municipalité de Triel-sur-Seine compte appliquer, prochainement, des aménagements au PLU 2013 (Plan Local d’Urbanisme) ; afin de les en informer, elle a rencontré officiellement les associations environnementales locales : AEVS (Association d’environnement du Val de Seine), BVH (Bien vivre à l’Hautil), Collectif CAPESA, DEFSI'T, Pissefontaine Environnement et Préservons Pissefontaine. Voici quelques impressions ressenties pendant cette réunion qui sous un aspect juridico-technique m’a parue plutôt politique, compte tenu des réponses apportées aux préoccupations des représentants des associations présentes.

Le projet immobilier de 340 logements dans le quartier du Mitan a vécu. Accusé de tous les maux de l'urbanisme technocratique, le projet doit reprendre depuis le début pour une «co-production» avec les habitants. Qui perd gagne ! INEDIT WEBTELE 2R

 

Pour répondre aux besoins en logements des actifs et des jeunes ménages disposant de revenus médians, le Département des Yvelines a signé, le 9 mai, une convention innovante avec le groupe SNI (Société Nationale Immobilière), premier bailleur de France pour favoriser la production de 1500 logements intermédiaires dans les Yvelines d’ici 2019. L'arrivée d'Eole, argumentaire principal du président du conseil départemental des Yvelines laisse perplexe.

Vous pouvez retrouver l'intégralité de l'article sur le site de l'ASAEECC "Votre vie à Carrières" en cliquant : ici

Lors d'un débat technico-politique, organisé, le 17 mai, par l'Observatoire régional du foncier en Île-de-France (ORF), tous les acteurs de la chaîne immobilière se sont fixé comme objectif de produire « plus et mieux » pour atteindre un objectif d'un million de logements en 15 ans. Toutes les communes de l'Île-de-France, sans équivoque, sont incitées à contribuer à cet effort régional, voire national. Les promoteurs se réjouissent. Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, a martelé la même idée lors d'une conférence de presse, le 18 mai, même si des solutions pour les petites communes sont à envisager. Des associations et des défenseurs de l'environnement et certains maires ruraux de Grand Paris Seine & Oise ont des soucis à se faire. INEDIT

La commune de Saint-Cyr-en-Arthies (95) et le Parc naturel régional du Vexin français (nord-ouest de l'Île-de-France) portent un projet d'éco-hameau participatif d'une vingtaine d'habitations. Dans ce petit village à caractère historique de 230 habitants, au calme tout en étant proche de Paris, Cergy-Pontoise, Mantes-en-Yvelines et de la vallée de la Seine, plusieurs formules sont proposées aux personnes ou aux groupes intéressés : location-accession aidée à la propriété (à TVA réduite), accession libre, autopromotion groupée, location sociale. L’auto-construction sera également possible, libre ou assistée. Le J2R a rencontré Patrick Gautier, responsable du pôle aménagement du PNR du Vexin français. Voir aussi la WEBTELE 2R.

Le 26 avril 2016 - Après avoir été annoncée, fin février, lors de la publication du décret au Journal officiel, la baisse des « frais de notaire » entre en vigueur le 1er mai. Peu lisible, en partie facultative et limitée essentiellement aux petites surfaces, cette mesure ne devrait que faiblement impacter le pouvoir d’achat des Français mais risque d’affaiblir une profession clé dans le bon déroulement des transactions.

Pages

Publicité