Vous êtes ici

Immobilier

Durant les dernières quarante années, les villes ont été progressivement affectées par des mutations et par une crise de leur centre. Cette dernière provient, en partie, de l'explosion de l'offre des plateformes commerciales et d'autres avatars de la grande distribution. Paradoxalement, dans un contexte de pénurie de logements, les villes et notamment celles du nord des Yvelines sont confrontées au défi des centres-villes : faut-il laisser faire ou faut-il agir ? INEDIT

Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, et Geoffroy Didier, vice-président chargé du logement et de la politique de la ville, ont présenté ce matin l'engagement financier de la Région en 2017 en faveur du logement, de la politique de la ville et la rénovation urbaine, ainsi que le bilan des chantiers lancés depuis début 2016.

Selon le président du réseau Century 21 France, l'immobilier français a enregistré une année record en 2016. Le volume a largement augmenté, notamment dans les villes métropoles et les prix restent stables. Lors de la conférence de presse du 3 janvier, Laurent Vimont a aussi fait des pronostics pour l'année 2017 en s'appuyant sur des fondamentaux solides (taux d'intérêt bas et une offre du neuf grandissante...).

Wébtélé 2R.

Conjoncture immobilière

Après une année record en 2016, 2017 s’annonce dynamique avec des hausses de taux qui pourraient rester limitées. Avec une baisse des taux de près de 1 %, l’année 2016 restera marquée par la forte demande de crédit, tant en acquisition qu’en renégociation ; elle devrait avoir engendré une production record, dynamisée également par le dispositif du PTZ élargi et l’investissement locatif en Pinel. Si les premières remontées de taux constatées en décembre se confirment en janvier, celles-ci pourraient rester limitées en 2017, les banques ayant la volonté de continuer à prêter autant, voire même davantage pour certaines. Dans ce contexte et avec le maintien des dispositifs existants (PTZ, Pinel) le marché immobilier devrait rester dynamique en 2017.

Le 5 décembre, Virginie Muneret, une des opposants de la politique d'urbanisme de l'actuelle majorité a réuni environ 130 personnes pour examiner la problématique et les enjeux des projets de constructions à Andrésy où l'on trouve son ancien mentor, Hugues Ribault, maire d'Andrésy. Plus de 1300 logements sont prévus. Le leitmotiv était clair : « refus de l'urbanisation massive des quartiers ! »

 

La 15e édition du salon de l’immobilier d’entreprise (SIMI) a eu lieu à Paris du 30 novembre jusqu’au 2 décembre. Ce salon annuel est reconnu aussi comme l’évènement de référence pour les acteurs de l’immobilier d’entreprise en France. Pendant ces trois jours, 420 exposants et des dizaines de milliers de visiteurs sont passés dans cette exposition. En 2015, il y avait eu plus de 26 000 visiteurs.

Les Andrésiens sont appelés à se prononcer du 1er au 30 décembre 2016 à l’occasion d’une enquête publique qui se déroulera en mairie-annexe sur l’Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine d’Andrésy (AVAP).

À la conférence de presse de la Fédération des Promoteurs Immobiliers le jeudi 17 novembre, la présidente de la FPI, Alexandra François-Cuxac, ainsi que le vice-président Guy Bernfeld, ont présenté les chiffres de la conjoncture immobilière en France pour le 3e trimestre de l’année 2016. Cette présentation a mis l’accent sur le progrès des ventes et la stabilité de prix, le potentiel du marché, et des solutions possibles aux problèmes qui existent toujours dans le marché immobilier actuellement. Webtélé 2R.

 

Le 17 novembre, Alexandra François-Cuxac, présidente de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) a présenté la note de conjoncture du secteur immobilier. D'abord, elle n'est ni optimiste ni pessimiste et, selon la FPI, le retour de la croissance semble s'affirmer ; en outre, la production immobilière semble fonctionner même si certains freins (délais, recours abusifs...) pourraient enrayer la machine. Il faut reconquérir la confiance des futurs acquéreurs et des investisseurs. Webtélé 2R.

Depuis quelques années, les crédits immobiliers baissent de plus en plus au point de devenir le plus attractif possible, pour tout type de ménage : des taux surprenants, certains inférrieurs à 1 %. Cette baisse déstabilise les plus avisés qui annonçaient la fin du mouvement  qui, au contraire, s’est accentué et accéléré.

81 % des Français pensent que les architectes peuvent améliorer les conditions de vie mais seulement 2 % font appel à leurs services !

Les hommes sont prêts à investir plus que les femmes dans des constructions éco-responsables.

 

A cette question une réponse est apportée par le livre Logement – le fiasco français écrit par Nicolas Bouzou, Denys Brunel et Hélène Timoshkin. Il propose des réformes simples visant à créer un véritable "choc de l’offre de logements" pour permettre à ceux-ci, neufs, anciens, locatifs ou sociaux, de s’adapter à une demande qui croît.

Cet ouvrage met en cause la sacro-sainte croyance qu'il faudra construire plus pour loger les Français.  Il propose des solutions pour éliminer des anomalies de la politique du logement : inflation des aides publiques, rigidification du marché du logement ancien par la fiscalité, inefficacité des quotas de logements sociaux pour la mixité sociale, abandon du rôle social des HLM.

Logement, le fiasco français - Pourquoi est-il si difficile de se loger ?

Nicolas Bouzou, Denys Brunel et Hélène Timoshkin

144 pages - 15 €- G56621

Défavorable : telle est la conclusion de l’enquête au titre de la loi sur l’eau qui a été déclarée en juillet concernant le projet DECK78. Les motifs explicitement énumérés ont de quoi inquiéter tout lecteur attentif et amener nos décideurs à stopper ce projet car dans ce dossier, « le principe de précaution doit supplanter les opportunités économiques. » (dans le texte page 50).

La réponse pour les 37 plus grandes villes françaises est apportée par Meilleurtaux.com. Ce comparateur et courtier en crédit immobilier présente, pour la troisième année consécutive, son étude « Acheter ou louer ? » afin d’aider les Français à faire le choix entre la location et l’achat de leur résidence principale.

Pages

Publicité