Vous êtes ici

Environnement

Revue des projets départementaux des Yvelines mercredi 14 octobre 2015 aux Pyramides à Marly-le-Roi. Monsieur Pierre Bédier, président du Conseil départemental des Yvelines va présenter aux maires des Yvelines le programme de réduction des subventions et services sociaux rendus nécessaires par la baisse des dotations d'état. Alain Lafon, notre éditorialiste, prône l'ouverture d'un débat public afin de fixer les priorités.

La manifestation citoyenne du 11 octobre symbolise une contestation croissante, montrant que le maire de Verneuil, Philippe Tautou, est vivement critiqué dans son fief. Plus de trois cents personnes ont marché sur quatre kilomètres, entre la place du marché et la forêt de Verneuil. A l’emplacement de la future liaison entre la déviation prévue et le rond-point à l’entrée de la ville des Mureaux, les organisateurs, revigorés par l’apport d’une jeunesse vernolienne, ont dévoilé les axes juridiques et médiatiques d’un combat qui selon eux « marque la fin du règne de Tautou ». Le J2R, qui a tenté de contacter le maire de Verneuil, sans succès, avant la publication de cet article, reste disponible pour avoir sa réaction. Voir les photos du J2R. VIDEO d'un tiers.

La commission permanente du Conseil régional IDF du 8 octobre 2015 a renvoyé le vote sur la subvention de presque 4 millions d'euros pour le projet de Port industriel de Triel. Ce renvoi est le résultat de la pression politique et du travail du groupe Europe Ecologie Les Verts (EELV) au conseil régional. De nouvelles études d’impact sanitaire et environnemental ont été demandées qui conditionneront les premiers travaux. Dans l’attente, ils sont reportés. Stop and go ?

L’espace boisé de l’Hautil doit-il rester un territoire interdit en raison des dangers que représentent les fontis*? Ces trous se sont formés au dessus de certaines galeries des carrières de gypse qui y ont été exploitées. L’histoire de ce massif montre que sa valeur a permis de le préserver. Comme autrefois, de nombreux organismes interviennent dans l’administration de l’Hautil, ne facilitant  la prise de décisions pour le foudroyage des carrières et l’organisation de l’urbanisation.  La faune et la flore y sont protégées ; qu’en est-il des humains qui y vivent ?

Alors que la manifestation nautique du dimanche 20 septembre avait rassemblé 50 bateaux de plaisance et plus de 200 manifestants, les associations de protection de l’environnement avaient officiellement annoncé le dépôt de près d’une dizaine de recours contentieux devant le Tribunal Administratif de Versailles, contre l’arrêté du préfet des Yvelines autorisant la création d’un port de retraitement de déchets à Carrières-sous-Poissy et Triel-sur-Seine, en face de Villennes-sur-Seine. Lire l'article aussi sur : asaeeccc.overblog.com

Dans le cadre d’une étude en date de septembre 2015 sur le traitement des déchets et sur la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM), l’UFC-Que choisir a enquêté dans notre secteur du Val de Seine. Une vingtaine de communes ont été concernées par cette enquête de qualité qui fait ressortir un certain nombre d’enseignements en matière de parafiscalité.

3 991 315 euros était le montant demandé par Ports de Paris à la Région Ile-de-France pour procéder à la construction  du Port industriel de Triel.  La commission permanente du Conseil régional d'Île-de-France a décidé de ne pas inclure cette subvention qui aurait signifié le début d'un chantier d'un coût de 34 millions.

La Commission européenne communiquait le 2 octobre 2015 les résultats de l’évaluation à mi-parcours de la Stratégie européenne pour la Biodiversité d’ici 2020. Depuis 2011, aucun progrès notable n’a permis d’enrayer la dégradation de la nature en Europe. Les écosystèmes et les espèces européens poursuivent ainsi leur déclin. Le WWF pointe du doigt deux causes principales : une mise en oeuvre insuffisante des réglementations de protection de la nature par les Etats membres – notamment des directives ‘Oiseaux’ et ‘Habitats’ – et l’agriculture industrielle.

La mémoire des 2 Rives

Le samedi 19 septembre, lors des Journées du Patrimoine, deux balades ont eu lieu dans le centre du charmant village de Villennes, l’une le matin, l’autre le soir. La première  suivait le parcours de la signalétique patrimoniale à l’occasion de son inauguration ; le même jour était publiée l’application « La mémoire de Villennes au bout des doigts », qui constitue un guide interactif pour des balades réelles ou virtuelles dans cette cité et dans son histoire. Le J2R a demandé des précisions à Michel Kohn, président de l’association d’histoire locale de cette ville.

Depuis plus de vingt deux ans, les Médanais n’ont plus la possibilité de rendre visite aux Villennois, et réciproquement, en empruntant le chemin longeant la Seine. Les promeneurs et les randonneurs ne peuvent plus bénéficier du cadre offert par l’île de Platais située en face. Ce patrimoine naturel doit être rendu à tous ; une nouvelle association s’est donné cet objectif.  Elle nous est présentée par sa présidente, ancienne première adjointe au maire de Médan. 

A l'issue de la manifestation fluviale sur la Seine le 20 septembre, les associations représentantes du Collectif NOPIVALS - Projets inutiles en Val de Seine - ont fixé des perspectives. Différentes actions seront à mener, c'est un combat de longue haleine qui s'engage. Les projets de nos édiles sont autant coûteux qu'inutiles parce qu'ils ne répondent pas aux besoins des habitants. Cette situation est particulièrement inacceptable dans un contexte de baisse des dotations budgétaires. Le futur projet de port industriel pour lequel ils se sont rassemblés le 20 septembre est, à cet égard, emblématique. L'avocat de Greenpeace, Me Faro est venu voir sur le terrain tandis que l'ancien maire, Eddie Aït a demandé une table ronde... Encore une !

 

L’édition 2015 de Fleurs-en-Seine a tenu ses promesses en accueillant ses milliers de visiteurs sous le soleil les 19 et 20 septembre.

Publié ce jour, le Rapport Planète Vivante Océans du WWF tire la sonnette d’alarme. Tenant un rôle critique en matière de sécurité alimentaire, les populations de poissons connaissent un tel déclin à l’échelle mondiale que certaines risquent de s’effondrer. Le rapport du WWF estime cependant qu’il est encore temps d’agir contre les menaces pesant sur les océans pour inverser la tendance : des solutions existent et nous les connaissons !

Lors d'un interview du 2 septembre, Mme Christiane Paravay  a dressé un bilan d'une année d'action du Copra 184 eu regard du dossier de l'A 104. Dossier hautement politique depuis des années, l'approche des régionales provoque des prises de positions politiques notamment de la droite yvelinoise. Mme Paravay n'est pas convaincue par les arguments avancés par Karl Olive, maire et vice-président du Conseil départemental et s'interroge sur les connaissances du dossier de la tête de liste LR-UDI pour les élections régionales. WEBTELE 2R

Notre environnement menacé par Port de Paris

Le 20 septembre à 15 heures aura lieu une manifestation fluviale sur la Seine. Cette manifestation sera organisée par l'associations des riverains APTERS dont l'action est la préservation des rives de Seine dans les Yvelines (décors de nombreux peintres, résidences et espaces de détente en Ile-de-France) et l'association Rives de Seine-Nature Environnement. Cliquez-ici pour lire l'article en intégralité en cliquant ici

Pages

Publicité