Vous êtes ici

Environnement

L’Espace des habitants des Mureaux a accueilli, ce 24 novembre, Emmanuelle Cosse, tête de liste EELV pour l’élection régionale en Île-de-France, qui repart en campagne après les attentats.

Les riverains d'Andrésy sont littéralement affolés depuis lundi 23 novembre 2015. Alertés par l'arrivée d'une barge de travaux public qui annonce un chantier de grande envergure sur l'île Nancy d'Andrésy, ils ont débarqué sur l'île le lendemain et la surprise a été grande : 5000 métres carrés de biodiversité détruits pour "sécuriser" un chantier cher au maire Hugues Ribault. Le maire a réagi pour minimiser les faits défendant son projet "plus que vert". Voir la SEINE TV.

En novembre 2015, Expédition 7e Continent a mis en place un partenariat avec l'IFOP, pour réaliser un sondage sur la connaissance des français au sujet de l'existence du 7e continent. 63 % des Français ne connaissent pas l'existence du 7e continent.

A quelques jours du début de la COP21, Point.P Travaux Publics et la ville des Mureaux s’associent en plantant 350 arbres à l’occasion des 350 ans de Saint-Gobain. Un engagement qui débute dès le 20 novembre avec une première plantation au Parc des Maronniers de la ville des Mureaux.

Avce sa 17e édition, tournée le samedi 7 novembre 2015, LNDM (Les Nouvelles des Mureaux) revient et annonce : la 60e édition du Cross International des Mureaux. Une émission spéciale sur ce sujet mais pas uniquement, puisqu'il est question de l’OFCM, du Festival alimentaire, du Salon de la BD de Verneuil, de Blues en Seine, des Mots des Notes et de la 567ème Foire aux oignons.

A trois semaines de la COP21 qui se tiendra à Paris en décembre, le WWF revient sur l’impact du changement climatique sur les espèces qui, pour survivre, n’ont d’autres choix que de se déplacer ou de s’adapter. Qu’il s’agisse d’espèces « emblématiques » - panda géant, ours polaire, orang-outan de Sumatra, éléphant d’Afrique, baleine bleue, tortue verte, homme - ou d’espèces moins charismatiques - bourdon, edelweiss, corail corne de cerf - toutes sont impactées par cette menace.

L'ASAEECC "Votre vie à Carrières" vous invite à la conférence-débat, organisée le vendredi 20 novembre par le Collectif NOn aux Projets inutiles en VAl de Seine (NOPIVALS). Notre territoire est sacrifié par la seule volonté de quelques élus rétrogrades, qui sont encore ancrés dans une politique de bétonnage et d'aménagement des années 60. Réagissons et apportons de nouvelles solutions aux défis de demain !

Vendredi 20 novembre à partir de 20 h, salle des Fêtes de Gaillon-sur-Montcient  - pour plus d'informations : asaeecc.overblog.com

Samedi 31 octobre 2015, la campagne de Claude Bartolone pour les élections régionales en Île-de-France l’a amené à visiter la ferme de la Haye et la Maison de la Terre aux Mureaux.

Reportage vidéo de la Webtélé 2R/SeineTV.

Le 14 octobre, Jacques Faye, chef du bureau au ministère de l'Ecologie et du Développement durable, a expliqué l'état des connaissances et établi un état des lieux de la problématique des risques naturels et industriels en France et dans le monde. Voir WEBTELE 2R

Sources : DRIEE et Préfet d'Ile-de-France

L'ASAEECC "votre vie à Carrière" a effectué des recherches concernant les risques d'inondation à Carrières-sous-Poissy et le constat est dramatique.

L’ensemble des communes riveraines des grands cours d’eau d’Île-de-France est concerné par un plan de prévention des risques d’inondation ;  c'est le cas de Carrières-sous-Poissy.

Plus de 16 000 communes sont soumises à des inondations ;  une inondation de la Seine aussi grave que celle de 1910 causerait aujourd’hui plus de 12 milliards d’euros de dégâts, sans compter les dommages aux infrastructures. L'urbanisation, effet aggravant... Voir la suite de l'article sur :

http://asaeecc.overblog.com/2015/10/ppri-50-de-ville-de-carrieres-sous-poisy-serait-inondee-en-cas-de-crue.html

 

 

 

 

Chaque rentrée se présente de la même manière dans ce dossier épineux pour le Val-de-Seine : les politiques veulent prendre la main en expliquant qu’il « est grand temps qu’enfin ce projet se réalise ! » En face, adversaire acharné du projet A104, l’association COPRA 184 sort l’artillerie médiatique et stratégique en soulignant l’absurdité et le caractère dépassé de ce prolongement de la Francilienne. Enfin, le COPRA 184 préconise des choix alternatifs et demande un rendez-vous avec la ministre Ségolène Royal.

L’association citoyenne Vivons Notre Ville a fêté ses vingt ans d’existence en déambulant le 10 octobre dans la joie et la bonne humeur dans les rues de Poissy, samedi 10 octobre. L’accompagnement du trombone et du banjo ainsi que la distribution de gâteaux ont été pour beaucoup dans l’accueil chaleureux des Pisciacais et Pisciacaises. A l'occasion, le J2R a posé des questions à Jean-Paul Hédrich, un de ses responsables.

Revue des projets départementaux des Yvelines mercredi 14 octobre 2015 aux Pyramides à Marly-le-Roi. Monsieur Pierre Bédier, président du Conseil départemental des Yvelines va présenter aux maires des Yvelines le programme de réduction des subventions et services sociaux rendus nécessaires par la baisse des dotations d'état. Alain Lafon, notre éditorialiste, prône l'ouverture d'un débat public afin de fixer les priorités.

La manifestation citoyenne du 11 octobre symbolise une contestation croissante, montrant que le maire de Verneuil, Philippe Tautou, est vivement critiqué dans son fief. Plus de trois cents personnes ont marché sur quatre kilomètres, entre la place du marché et la forêt de Verneuil. A l’emplacement de la future liaison entre la déviation prévue et le rond-point à l’entrée de la ville des Mureaux, les organisateurs, revigorés par l’apport d’une jeunesse vernolienne, ont dévoilé les axes juridiques et médiatiques d’un combat qui selon eux « marque la fin du règne de Tautou ». Le J2R, qui a tenté de contacter le maire de Verneuil, sans succès, avant la publication de cet article, reste disponible pour avoir sa réaction. Voir les photos du J2R. VIDEO d'un tiers.

La commission permanente du Conseil régional IDF du 8 octobre 2015 a renvoyé le vote sur la subvention de presque 4 millions d'euros pour le projet de Port industriel de Triel. Ce renvoi est le résultat de la pression politique et du travail du groupe Europe Ecologie Les Verts (EELV) au conseil régional. De nouvelles études d’impact sanitaire et environnemental ont été demandées qui conditionneront les premiers travaux. Dans l’attente, ils sont reportés. Stop and go ?

Pages

Publicité