Vous êtes ici

Environnement

Le Maire de Vaux-sur-Seine (Julien Crespo) a autorisé et persiste à appeler « enfouissement » une opération de la société Petitdidier qui consiste à stocker des milliers de tonnes de déchets du bâtiment pendant des années sur plus de 8 ha de la foret de l’Hautil. Il en résultera un rehaussement du terrain de plusieurs mètres et cette zone, autrefois boisée deviendra à terme, un désert car aucune végétation ne poussera plus. Deux articles dont une tribune (publiée par ailleurs) éclairent la situation intolérable qui consiste, pour une entreprise qui se dit « Verte » à bafouer la nature, les habitants tout ce qui fera le bien être des générations futures.

La présidente de l’Association Flins sans Circuit F1 réagit aux propos d’Alain Schmitz. Le combat d’idées continue.... à l’épuisement.

 

Jeudi 10 septembre 2009, le président du Conseil Général des Yvelines, Alain Schmitz, a rappelé, dans une interview, sa volonté de promouvoir un projet de circuit de Formule 1 entre Flins et Les Mureaux pour accueillir le Grand Prix de France. Néanmoins, cette déclaration semble contredire ou remettre en cause des propos, tenus par lui-même, le mardi 9 dernier dans le Parisien, à première vue. Il aurait déclaré : « Mais en parallèle, je change mon fusil d’épaule. Je pense désormais à une option plus écologique que la Formule1 : créer un Grand Prix écologique que je veux dans notre département. » A-t-il eu cafouillage ou correction ?

Les promenades des berges de la Seine sont devenues une honte pour notre ville de Triel. Jugez par vous-même.

Samedi 19 septembre 2009 est le premier jour du Festival Fleurs en Seine, aux Mureaux, qui se déroulera tout le weekend. Cette fête des plantes et des jardins, qui en est à sa 6e édition, émerveille et enrichit ses visiteurs à chaque fois.

Cette « irritation locale » revient à l’actualité comme les fleurs de printemps et puis le temps passe pour arriver au même constat et diagnostic. C’était le 6 septembre... Dernière minute : le 9 septembre le soir, un autre groupe de caravanes ont joint le premier cortège : Le maire de Triel était présent mais n’a rien pu faire pour empêcher l’entrée de ces nouveaux arrivants à Triel-sur-Seine.

Energies Solidaires organise un événement « Bulle d’Air » au parc Senet de Triel Sur Seine le 26 septembre à l’occasion de la fête du flan. Il s’agit d’une journée sous forme d’un forum de l’environnement - éco construction - solidarité avec conférence et animation qui se terminera par une soirée « danse - théâtre - percussion » au théâtre Octave Mirbeau.

Début août, environ 70 personnes qui campent dans la Plaine depuis 2008, se sont installées sur le lieu exacte où devait avoir lieu la construction d’un centre commercial à Triel, un des enjeux de la campagne municipale de 2008. Après l’injonction de l’HALDE de scolariser les enfants de ce groupement, le maire de Triel doit faire maintenant face à une installation pérenne des Roms.

Archives J2R

De nombreux élus locaux se plaignent aujourd’hui de rencontrer de fortes oppositions à leurs projets et d’affronter souvent un manque de respect de la part des citoyens. Ne confondons pas tout, il s’agit là de deux tendances bien différentes qu’il convient d’analyser distinctement.

Après l’abattage sauvage, le constat est accablant : La forêt était complètement obstruée par des arbres et branches tombées sur le chemin risquant de blesser les passants. Le maire a été interpellé !

Au dernier jour de la concertation publique organisée par le Conseil général des Yvelines sur le projet de connexion RD30/RD190 (Achères à Triel), la majorité municipale UMP d’Andrésy a surpris son monde en se déclarant contre le pont Achères/Carrières/Andrésy, tout en ne contestant pas l’utilité de la connexion routière. Après un premier revirement à Achères, un véritable coup de tonnerre se déroule à Andrésy. Un premier bilan dans les communes concernées s’impose.

Samedi 11 juillet 2009, la vente de fruits et de légumes « Bio » à la Ferme de la Haye, aux Mureaux, fut un véritable succès. De nombreuses personnes, environ plus d’une bonne centaine voir plus, sont venues acheter de produits frais entre 16h et 18h.

Nos maires n’ont que ce mot à la bouche : « éco ! », « bio ! ». Ils ne jurent que par le développement durable : des actions municipales pour un développement raisonné, concerté et écologique. Et pendant ce temps-là, l’interco arrosent nos trottoirs de produits chimiques dangereux.

Jeudi 9 juillet 2009, selon une information donnée par le site du Parisien à 22h46, Christian Blanc, le secrétaire d’Etat chargé du développement de la région capitale (l’Ile de France) a affirmé que le projet de circuit de Formule 1 dans les Yvelines ne fera pas .

Patrice est marié et père de trois enfants. La famille habite une maison. Ils ont décidé d’investir dans l’énergie solaire. Entre les exigences tatillonnes de la mairie, des Bâtiments de France, les paperasseries à remplir pour obtenir des subventions, les délais pour les autorisations ou les devis des professionnels… il faut s’armer de patience ! Récit de l’aventure.

Pages

Publicité