Vous êtes ici

Environnement

Janvier/Février 2012 : enquête publique pont d'Achères/RD30-RD190

Les Yvelines sont le premier département français de l’automobile, en termes d’emplois. Le Conseil général va investir 140 millions d’€ pour renforcer son réseau routier. La connexion départementale entre Triel et Achères (et son pont entre Carrières et Andrésy) est le projet phare du département.

Les Yvelines demeurent une exception, au moment où la très grande majorité des départements réduisent leur budget « Route ».
 

Valérie et Alain Crochot, agriculteurs certifiés bio, tiennent une exploitation sur les berges de l’Oise, à Cergy-Pontoise, nommée Les Plaisirs du jardin. Ce sont eux qui livrent chaque semaine des paniers de légumes bio à près de 40 familles andrésiennes, au sein de la jeune association Les Colibris d’Andrésy, présidée par Sylvie Goldfain.

Ce couple d’agriculteurs très dynamique nous livre une analyse sur l’hiver en dents de scie qui perturbe leur activité.

C'est avec plaisir que le J2R vous relais l'information suivante : la parution d'un nouveau livre "Massif de l'Hautil, 15 Promenades et randonnées".
 

Affaire des coteaux d'Andrésy

Dans la «Lettre du Maire» de février 2012, distribuée à tous les Andrésiens, le maire souhaite demander le classement en zone ENS (Espace Naturel Sensible) des coteaux de l’Hautil. Il y souligne «la sincérité de l’engagement» de son équipe municipale en matière de protection de l’environnement... depuis 2008.

En moins de 15 jours, le maire d'Andrésy est donc passé du refus de classer les coteaux à un "oui" franc. L'opposition municipale et l'association Sauvegarde des Coteaux obtiennent satisfaction.

Pont d'Achères, A104 bis liaisons RD30-190

Alors que l’enquête publique préalable à la Déclaration d’Utilité Publique du projet de création d’une voie nouvelle entre la RD 190 et la RD 30 est en cour, Eddie Aït, maire et conseiller régional d’Ile-de-France, a tenu à rendre public, le 1er février 2012 le courrier qu’il a adressé au Commissaire enquêteur et dans lequel il rappelle son opposition au projet.

Sur la A104, il y a bien cacophonie au sein de la CA2RS...

Janvier 2012 : enquête publique pont d'Achères/RD30-RD190

Marie-Hélène Lopez-Jollivet, maire PS de Vernouillet, s'oppose officiellement  au projet routier reliant Achères et Triel. "Du fait de la A104 inachevée, les flux de circulation déboucheront immanquablement sur la RD 154", à Vernouillet, explique l'édile.

Mme Lopez-Jollivet ne demande pas pour autant le prolongement de la A104, contrairement à son homologue d'Andrésy, Hugues Ribault (UMP). La ville prend une position radicale au sein de la CA2RS qui peut braquer certaines communes a priori pas défavorables, notamment Verneuil. Enfin, la maire de Vernouillet déplore ne pas avoir fait partie de l'enquête publique, malgré sa demande.

Pont d'Achères, A104 bis liaisons RD30-190

Une réunion publique du collectif « Non à l’extension routière » dans la boucle de Chanteloup a eu lieu le 20 janvier 2012.

Les enjeux environnementaux et sociétaux ont été évoqués. Un diagnostic sans concession, une boîte à outils pour contester la pertinence du projet et la volonté de faire reculer ce projet autoroutier digne des années 60 ont alimenté le débat qui a duré deux heures. Pour le collectif, qui a réussi à prolonger l’enquête publique jusqu’au 15 février, les carottes ne sont pas cuites.

Deux membres de ce collectif, Antoine Mille et Yannick Pichaud tirent un bilan de cette réunion réussie. 

Pont d'Achères, A104 bis liaisons RD30-190

Une réunion publique du collectif «Non à l’extension routière » dans la boucle de Chanteloup a eu lieu le 20 janvier 2012. Les enjeux environnementaux et sociétaux ont été évoqués. Un diagnostic sans concession, une boîte à outils pour contester la pertinence du projet et la volonté de faire reculer ce projet auto-routier digne des années 60 ont alimenté le débat. Pour le collectif, qui a réussi à prolonger l’enquête publique jusqu’au 15 février, les carottes ne sont pas cuites. (Voir aussi la vidéo)

Deuxième mauvaise surprise pour NKM : le CIRENA(1) vient de déposer par l'intermédiaire de son avocat, un référé suspension et un recours en annulation contre l’arrêté signé par la Ministre Nathalie Kosciusko-Morizet le 15 novembre 2011. L'insécurité juridique de ce décret devient un problème pour NKM.

Des courriels, des newsletter et la force de frappe d'un collectif associatif sont les ingrédients pour un travail d'expertise citoyen pour mieux comprendre les enjeux environnementaux des projets routiers proposés par le Conseil général. Maintenant, c'est à vous d'agir...

Janvier 2012 : enquête publique pont d'Achères/RD30-RD190

Le futur pont dit d'Achères passe à quelques centaines de mètres des habitations du sud d'Andrésy, quartier Denouval.

Et pourtant : l'enquête publique ne concerne pas la ville.

Explication du maire d'Andrésy : Hugues Ribault.

Le débat ci-dessus, qui s'inscrit dans "les mardis démocrates", se tiendra le 10 janvier prochain à Chavenay près de la ferme Galley. Heure 20 heures 30. Entrée libre et gratuite.

Pont d'Achères, A104 bis liaisons RD30-190

Qu'est-ce que la liaison RD30-RD190 sinon la mise à 2x2 voies de la RD 30 (sur 1350 m), la construction d'un pont à la hauteur d'Achères, et la création d'une 2x2 voies entre RD 30 et RD 190 (sur 3300 m) qui reliera les ponts de Triel et d'Achères (Voir carte)
Cette liaison fait l'objet d'enquêtes publiques. Un collectif d'associations dit NON à cette "fausse bonne idée" qui aura pour conséquence de saturer les routes secondaires des alentours.

Décharge à ciel ouvert

"NON à la REOUVERTURE de la décharge (EMTA) sur Triel" : voilà la pétition lancée à l'attention du préfet des Yvelines, Michel Jau, dans la nuit de la cérémonie des voeux du maire de Triel.

C'est une surprise pour certains acteurs de la vie trielloise.

Le groupe d’opposition Andrésy Citoyenne a proposé une seconde fois un projet de délibération portant sur un « vœu de classement des coteaux de l’Hautil en Espace naturel sensible ». Une seconde fois, la majorité municipale de Hugues Ribault a réussi à l’exclure de l’ordre du jour du conseil.

Scandalisée, l’opposition a quitté la salle du conseil et le public a manifesté son mécontentement envers le maire.

Reste une question : pourquoi la majorité d’Andrésy ne veut-elle pas discuter, en conseil, du devenir des coteaux de l’Hautil ?
 

Pages

Publicité