Vous êtes ici

Environnement

Le 11 mars a eu lieu une chaîne humaine contre le Nucléaire entre Andrésy et Conflans-Sainte-Honorine. Un  premier reportage. (Voir la vidéo)

Un dossier a été élaboré par les confrères du site "Terre eco.net".

La deuxième édition du Forum 21 « rencontres du développement durable » se déroulera à Vernouillet le samedi 31 mars de 10 h à 17 h au gymnase de l’Amandier. Près d’une quarantaine d’entreprises et d’associations ont répondu à l’appel de la mairie pour ce rendez-vous qui veut aborder le développement durable de manière concrète et pédagogique.

 

Depuis le 16 février, les riverains de la sente de Bois Roger sur les coteaux de l’Hautil s’interrogent sur le bien fondé d’une déclaration préalable (DP) demandée par l’aménageur-marchand de biens BATTOS : s’agit-il d’une première démarche pour couper les arbres d’un espace forestier EBC, espace boisé classé ? La mairie de Triel a été alertée et le conseil municipal du 16 février a abordé la question...
 

Le transport de matières nucléaires sur un trajet provenant des Pays-Bas à la manche est pour ainsi dire un transport dangereux qui ne prend pas en compte l'avis et les possibles conséquences néfastes sur les riverains.

Interview du président de l'association Sauvegarde des Coteaux de l'Hautil, Patrice Besnard.

Celui-ci analyse le revirement du maire d'Andrésy, Hugues Ribault, qui souhaite dorénavant classer les coteaux en Espace naturel sensible. L'association - non reconnue par la municipalité d' Andrésy - veut rester vigilante sur le "coup de communication" du maire.

Le maire a souhaité un droit de réponse -ci-dessous - que nous publions depuis le 2 avril 2012.

Liaison A104-RD30-RD190-RD154

C’est accompagnée par Christiane Paravy, présidente du COPRA, et Victor Blot, porte parole, que Mme Lopez-Jollivet, nouvelle vice-présidente de la CA2RS et maire (PS) de Vernouillet  a pu, le 23 février,  constater sur les lieux que le parcours du futur prolongement de la Francilienne (A104) était contestable et que des sites comme l’île de la Dérivation seront dévastés. Un parcours riche d’enseignements : c’est bien une autoroute en zone urbaine qui menace les habitants.

 

Monique Ory, présidente DEF'SIT et présidente du Collectif d'Associations pour la Protection de l'Environnement Seine Aval ( CAPESA) nous précisent un point important sur un des dossiers traités par le J2R : «    Remblais la messe est dite, mais le maire dit : «  attendons   »

 

Une étude de la Région et de Natureparif

Le conseil régional d’Ile-de-France et Natureparif tirent la sonnette d’alarme : le quart de la flore sauvage francilienne est menacé par l’urbanisation et les herbicides. Les coteaux de la Seine Aval (et notamment l’Hautil) sont des territoires à préserver prioritairement.

Un état des lieux inquiétant au moment où la plaine et le massif de l’Hautil sont concernés par des projets de développement et des projets routiers.

Si la sortie du nucléaire est possible  et passe en particulier par les économies d’énergie et par un recours important aux énergies renouvelables, il est nécessaire d'ouvrir le débat public. La nouvelle association "Confluence pour sortir du nucléaire" a pour volonté d’apporter localement une information  différente sur la question. C’est pourquoi elle organise deux événements. Une réunion d’information et de débat le 9 Mars et une chaîne humaine le 11 Mars. 

Dans une "Lettre ouverte à la présidence de la République, au gouvernement et aux élus locaux", le collectif qui se bat pour une autre alternative au "Port de traitement de déchets" a donné une conférence de presse à Triel-sur-Seine.

Dans un bistrot bien nommé "Chez nous", l'heure n'est plus à l'approche amicale avec le bulldozer de la CA2RS. C'est  la bataille de l'aménagement de la Plaine qui commence car les deux porte-paroles Franck Trognée et Philippe Sénèque sont déterminés à mener une première attaque épistolaire aux projets de Pierre Cardo.

Enquête publique sur la liaison RD30-RD190

Depuis hier le 15 février, l'enquête publique sur la liaison RD30-RD190 est close. Le commissaire enquêteur a beaucoup de travail devant lui : plusieurs centaines de pages à lire (commentaires et critiques de la part des habitants) et deux oppositions frontales, à savoir la puissante association ADIV-environnement et la candidate PS aux législatives de juin 2012.
 

Après une période d'hibernation, l'association APTERS (association pour la protection et la tranquillité des Rives de Seine) vient de lancer une petite offensive contre le projet de la rouverture de la décharge de Triel. L'association voit un lien entre le futur Port de Triel et la future décharge de remblais à Triel.
 

Le Copra vient de découvrir le pot aux roses : l'Etat a lancé un appel d'offres pour les études du "Prolongement de l'A104". Le 10 février, un communiqué offensif nous est parvenu à la rédaction. En outre, Eddie Aît, maire de Carrières-sous-Poissy, demande une réunion d'urgence au sein du "Comité des maires contre l'A104".

Le grand projet de rénovation du centre ville d'Andrésy présenté par le maire, Hugues Ribault, démarre par une exposition publique, en mairie, du 10 au 18 février.

1ère étape : la rénovation du vieux centre (boulevard Noël-Marc), avec une zone 30, une allée piétonne, une piste cyclable. Objectif : renforcer le commerce de proximité et développer l'attrait touristique de la ville.

Tous les arbres centenaires du vieux centre sont bien abattus (ils sont "malades"). Une replantation est prévue, avec une nouvelle troisième rangée d'arbres.
 

Le puissant collectif contre la A104 dans les villes nous avait prédit un automne chaud. En réalité, l'hiver a été choisi pour redonner la charge contre le projet A104.

Vendredi 10 février, un moment festif a été préparé (pour les adhérents) afin de faire le point sur tous les projets liés de près ou de loin à l'A104.

 

Pages

Publicité