Vous êtes ici

Environnement

Le groupe d’opposition Andrésy Citoyenne a proposé une seconde fois un projet de délibération portant sur un « vœu de classement des coteaux de l’Hautil en Espace naturel sensible ». Une seconde fois, la majorité municipale de Hugues Ribault a réussi à l’exclure de l’ordre du jour du conseil.

Scandalisée, l’opposition a quitté la salle du conseil et le public a manifesté son mécontentement envers le maire.

Reste une question : pourquoi la majorité d’Andrésy ne veut-elle pas discuter, en conseil, du devenir des coteaux de l’Hautil ?
 

Pont d'Achères, A104 bis liaisons RD30-190

Après plusieurs prises de position sur nos colonnes et une sortie dans Le Parisien, les adversaires à la construction du Pont d'Achères et surtout au prolongement de l'A104 s'organisent.

L'ADIV environnement et plusieurs autres associations se réunissent le 20 janvier pour la riposte... à l'enquête publique. Un tractage a été commencé à l'entrée de la cérémonie de voeux de Vernouillet hier le 3 janvier.
 

Janvier 2012 : enquête publique pont d'Achères/RD30-RD190

Le mois de janvier est celui de l'enquête publique de la connexion départementale RD30 / RD190, entre le pont de Triel et Achères. Une traversée 2x2 voies de la plaine de Chanteloup, et un pont au-dessus de la pointe nord de l'île de la Dérivation, à Carrières-sous-Poissy.

Les associations sont fortement mobilisées contre ce projet routier, financé par le département et surtout contre le pont. Les élus locaux ont des positions divergentes.

Le Journal des Deux Rives consacrera une multitude d'articles sur ce projet routier durant cette enquête publique. Aujourd'hui, interview de Guy Pécheu, porte-parole du collectif d'opposants au pont d'Achères (COOPA).

Philippe Esnol, sénateur-maire de Conflans Ste Honorine, a fait voter un voeu en conseil municipal (21/11/11) pour que le futur port d'Achères soit construit à l'ouest, en face d'Andrésy et à l'embouchure de l'Oise.

Par ailleurs, Conflans s'oppose à l'arrêt de la A104 à Achères : "se pose les conséquences d'une plate-forme multimodale si les cargaisons arrivent par bateaux et ne peuvent être acheminées ensuite par camions".
 

Le projet de rénovation des berges  à Andrésy ne fait que quelques centaines de mètres dans le centre ville mais a nécessité de longs mois de négociations avec les riverains, vent debout contre le projet initial.

La municipalité a pris en compte les desiderata des riverains. Un accord a été trouvé... sauf sur la vidéo-surveillance.

Arnaud Richard, le député de la 7e circonscription des Yvelines semble croire que c'est le cas : Arnaud Richard demande au gouvernement le classement du Massif de l'Hautil en Forêt de Protection. Le député est-il devenu "éco compatible" ?
 

Débat sur l'agriculture périurbaine


Antinomiques ? Quel équilibre à trouver entre deux logiques qui sont en mouvement au sein de la société ? Voila les experts qui se mettent à table à Paris pour parler de nous dans les Yvelines. Est-on écouté ? Va-t-on prendre compte du besoin inhérent de l'espace naturel dans les nouveaux desseins urbains de la grande technocratie parisienne ?

Venez en débattre à l'école d'architecture de Belleville dans le 19e arrondissement de Paris.

Le Réseau ferré de France lance une enquête publique sur Eole pour le prolongement du RER E à l’Ouest de Paris. Pour se mettre en conformité avec la future enquête d’utilité publique sur le projet Eole visant à prolonger vers l’ouest le RER E, et après autorisation de son conseil d’administration du 24 novembre, Réseau Ferré de France a saisi les autorités compétentes. Enquête publique prévue en 2012.

Villages fleuris

Jeudi 8 décembre au Pecq, la ville de Carrières-sous-Poissy a été récompensée à l’occasion de la remise des prix du Concours départemental des Villes et Villages fleuris 2011. Une nouvelle distinction qui vient récompenser les efforts de la Municipalité pour l’embellissement de la ville.

En décembre 2009, le projet de circuit de Formule 1 entre Flins et Les Mureaux financé par le conseil général des Yvelines a été abandonné. Deux après, la Chambre régionale des comptes rend son rapport sur le coût de ce projet avorté.

Coteaux de l'Hautil d'Andrésy

Lors du conseil municipal du 14 novembre 2011, le maire d’Andrésy, Hugues Ribault, a refusé coup sur coup deux projets de délibération, l’un de l’association Sauvegarde des Coteaux, l’autre de l’opposition municipale Andrésy Citoyenne qui proposaient d'émettre un voeu pour la protection des coteaux de l’Hautil.

Le courrier de l’association déposé en mairie, 10 jours avant le conseil, n’est pas arrivé dans les boîtes aux lettres des 33 élus de la ville pour le conseil. Et le projet de délibération de l’opposition n’a pas été inscrit à l’ordre du jour par le maire…

La députée EELV de la 10ème circonscription, Anny Poursinoff ne décolère pas contre les modifications des déplacements d'avions atterrissant sur Roissy.

Mme Poursinoff accuse la ministre d'avoir "torpillé le Grenelle de l'environnement".

L'association de Sauvegarde des Coteaux de l'Hautil tente de mobiliser les Andrésiens au moment où les réunions de quartier sont organisées par la municipalité. Le maire, Hugues Ribault, semble avoir bloqué la distribution d'un courrier de l'association, destiné aux 33 élus, début novembre et n'a pas désiré évoquer en conseil municipal la proposition de classement des coteaux en Espace naturel sensible. M. Ribault a aussi refusé un projet de délibération en ce sens  de l'opposition.

Prix des villes electromobiles

C'est fait : la ville des Mureaux a été primée pour ses efforts dans la mobilité et les déplacements urbains. Le Salon des Maires à Versailles fut l'occasion de voir briller la ville qui a tant de talent caché...

Récompensée pour ses actions en faveur de la biodiversité

7 communes de France viennent de recevoir le prix de la « capitale française de la biodiversité » 2011 pour des actions concrètes et exemplaires en matière de développement durable. Maurecourt en fait partie pour son exceptionnel projet de « renaturation des berges de l’Oise ».

Un exploit remarquable : la petite Maurecourt côtoie des villes comme Montpellier, Toulouse ou Bayonne. Une preuve éclatante du travail remarquable réalisé par le nouveau conseiller général des Yvelines, Joël Tissier, en charge du projet, en tant que Premier adjoint au maire chargé du développement durable.

Pages

Publicité