Vous êtes ici

Environnement

Lors du Conseil communautaire du 26 septembre 2011, les élus ont voté la demande de subvention au Conseil général des Yvelines pour le projet Cœur Vert, 150 hectares de miscanthus, plante productrice de biomasse.

Le projet veut aussi dénicher des entreprises qui permettraient de créer une filière complète agro-industrielle. PSA Poissy serait intéressée.

Un des rares projets de la CA2RS qui peut faire l’unanimité, même dans le mouvement associatif local, réticent sur d'autres projets de la CA2RS…

Parc de la Côte Verte à Andrésy

Dimanche 9 octobre aura lieu l’inauguration (11 heures) du parc de la Côte Verte en la présence du député Richard et du Président du Conseil général des Yvelines. Suivra une journée festive organisée par la mairie qui, à cette occasion, a sorti les grands moyens.

A noter que cette fête aura lieu le jour des Primaires socialistes... Si la municipalité use de superlatifs pour décrire le parc, des Andrésiens nous ont contactés pour nous faire part de leurs réserves…

Lors de la cérémonie de remise des récompenses des jardins et balcons fleuris à Carrières-sous-Poissy le dimanche 2 octobre, les jardiniers ont été mis à l’honneur.

 

Projet polémique à Vernouillet


"C'est parce que j'aime l'école des Tilleuls que je propose cet aménagement !" était la réponse de Mme Marie-Hélène Lopez-Jollivet le 28 septembre à une question de la salle lors de la réunion sur le PLU vernolitain.

Mais, le projet de construction d'une école maternelle de huit classes - rue Eugène-Bourdillon - fait jaser les habitants. Samedi 1er octobre, un groupe de parents d'élèves a investi le marché pour informer la population et surtout récolter des signatures pour une énième pétition dans les Deux Rives.

Depuis le mois de juin, la municipalité de Vernouillet s'attache à démontrer le bien fondé de sa démarche urbaine afin de réviser le PLU, clé pour l'ouverture ou non à l'urbanisation future dans la ville.

Les élus, les techniciens et les habitants se sont donnés rendez-vous début septembre sur le terrain pour évoquer les avantages et les inconvénients d'une probable révision du PLU notamment pour l'agriculture périurbaine. 

Voir la vidéo ci-dessous :

Dans une conférence de presse du 27 septembre, Pierre Cardo, le président de la Communauté d'agglomération des Deux Rives, exprime sa perplexité et son refus à la proposition de l'Etat (par le biais du Préfet de Région) d'arrêter provisoirement la construction de la A104 à Achères.

M.  Cardo s'interroge sur l'analyse  de l'ex député David Douillet. Pour l'ancien député Pierre Cardo, l'idée de faire une A104 bis - qui traverserait la Boucle - se base sur une fragilité juridique.

Enfin, tout en partageant le point de vue du COPRA 184, il dissocie les projets routiers du Conseil général des Yvelines et ceux de l'Etat.

Voir la vidéo ci-dessus :

Après la victoire de la gauche aux élections sénatoriales, Eddie Aït, Maire et Conseiller régional d’Ile-de-France, a interpellé le Président de la République au sujet du prolongement de l’A104.

« La nouvelle majorité au Sénat peut nous permettre d’espérer des évolutions positives sur un certains nombre de sujets. C’est notamment le cas pour le prolongement de l’A104 où la voix des élus locaux concernés devra être enfin entendue ! » souligne Eddie Aït.

Une réaction surprenante au lendemain de l'élection d'un premier sénateur de gauche... favorable à la A104 : Philippe Esnol, le maire de Conflans.

D'ores et déjà, le débat organisé le 22 septembre par les associations et pour les habitants de la CA2RS a réussi à réunir environ 100 personnes. On reviendra sur ce dossier avec une synthèse et des photos.

Mais l'événement marquant a été la demande de référendum populaire, à l'exemple de ce qui s'est fait à Andrésy, en juin 2010, sur le projet d'urbanisation des coteaux de l'Hautil.

Affichant une détermination sans faille, Robert Landsberger, un des intervenants, a lancé une pétition qui risque de faire de bruit dans les mois à venir. Pendant la Fête du Flan, environ 200 personnes ont déjà signé la pétition (version écrite).

La semaine prochaine, l’Ecole Supérieure d’Architecture de Normandie sera à la découverte du site du futur Parc récréatif et paysager des Bords de Seine. Pour quoi ne pas venir aux coteaux de l'Hautil versant Triel ?

Le président de la CA2RS a réagi à la montée en puissance de l'opposition au projet du port industriel de Triel-sur-Seine. Mettant en valeur une concertation "exemplaire , large et dynamique", Pierre Cardo condamne la "désinformation de certains opposants". Ports de Paris part aussi à l'offensive.

Le projet de ce port - soutenu aussi par le maire UMP de Triel et le maire PRG de  Carrières - inquiète la population car il s'entrechoque avec d'autres projets de développement (A104, pont d'Achères, port d'Achères, urbanisation à Carrières, projet boucle de Chanteloup).

Malgré les huit mois de concertation et huit rencontres publiques, les riverains des Deux Rives sont toujours sceptiques, voire hostiles au Port et le font savoir par une pétition sur le site mesOpinions.com

A l'initiative d'un riverain, une opération de nettoyage des berges de Seine est organisée le dimanche 18 septembre à 10 heures

Avec le soutien de deux commerçants du centre ville, Thierry Sanchez appelle tous les volontaires à venir ramasser les déchets flottant dans la Seine.

Nuisances aériennes

Le nouvel avis de l’ACNUSA sur les trajectoires aériennes fait réagir la classe politique. Un exemple :  Arnaud Richard exprime sa colère et son opposition formelle à Nathalie Kosciusko-Morizet. Cela promet !

Interpellée par ATD Quart Monde, le Secours Catholique et Amnesty International France – comme 186 autres communes de France – pour ne pas respecter les 20 % de logements sociaux, la municipalité d’Andrésy d’Hugues Ribault (UMP) a vivement réagi : « [Nous n’avons] pas reçu de soutien de votre part pour faire comprendre à notre population la nécessité d’aider les mal-logés » lors du projet d’urbanisation des coteaux, en juin 2010.

Ce courrier est une surprise : jamais la mairie d’Andrésy n’avait évoqué de logements sociaux dans ce projet de 42 hectares.

Enjeux, contradictions et propositions

La réunion du 22 septembre à Triel-sur-Seine a été l'occasion de mettre à plat tous les grands projets de l'agglomération.

Chaque association est intervenue sur le cadre de vie, le transport, l'environnement, le commerce et l'agriculture. Le public, une centaine de personnes, a pu intervenir.

Marc Wiel, un urbaniste reconnu a été  l'invité d'honneur. (Voir le programme ci-dessous)

Ne manquaient que les élus, aux abonnés absents...

Pages

Publicité