Vous êtes ici

Environnement

Coup de théâtre : la DGAC a réuni le 12 juillet, malgré la loi, la Commission consultative de l’environnement de Roissy (CCE) pour la troisième fois et elle a validé le choix de la DGAC ! Dans un communiqué du 14 juillet, Philippe Houbart, président du CIRENA s'insurge contre la décision "illégale" de la DGAC.

Le Conseil général des Yvelines (CG 78) va construire une passerelle pour les circulations douces (piétons et vélos) au-dessus de l’Oise, entre Andrésy et Conflans.

Attendue depuis longtemps par les Andrésiens et les Maurecourtois, la passerelle sera la première construite par le département. Le coût est estimé à 2 500 000 €. Une victoire posthume pour l’ex-conseiller général Ribault…

La bataille foncière, commencée en 2007, continue sur la ville de Triel-sur-Seine. Le PLU et sa révision posent de problèmes pour les agriculteurs comme pour les acteurs voulant que le développement durable soit un axe de la politique locale de territoire.

Le 9 juin dernier, la Commission consultative de l’environnement de Roissy (CCE) n’a pas validé le projet présenté par la Direction générale de l’Aviation Civile (DGAC) de relèvement des altitudes pour les atterrissages face à l’Est estimant que des compléments d’études étaient nécessaires.

Le Collectif pour la protection de l'environnement du coteau de Triel, qui avait fait céder fin 2009 le maire sur un projet immobilier au 25 rue des Hublins, revient à l'action.


 

Ici : il devait y avoir des logements

Un an jour pour jour… 70% des Andrésiens avaient voté « non » au projet d’aménagement urbain et paysager des coteaux d’Andrésy, proposé par le maire. Ce dernier abandonne officiellement le projet de  création de la ZAC « Belvédères » sur les coteaux.

Premier acte officiel du maire mais tout n’est pas encore joué…

L'association de Sauvegarde des Coteaux de l'Hautil organise un pique-nique sur les coteaux de l'Hautil, versant Andrésy, dimanche midi 26 juin.

Alors que l’enquête publique s’achève le 25 juin, les questions restent entières sur la véritable nature du projet de rénovation de l’Avenue château.

En effet, de nombreux riverains non seulement contestent le bien fondé de l’appropriation des voies leur appartenant par la Municipalité mais également  s’interrogent sur la véritable finalité de cet aménagement.

Comment est-on arrivé à cette situation ?

Dans le cadre d'une manifestation nationale dans plus de 50 villes, la base de loisirs du Val-de-Seine a organisé deux journées de pédagogie pour expliquer l'importance des abeilles dans notre éco-système.

Dans une lettre envoyée le 18 juin (Ô combien symbolique !), un collectif d'associations aécrit au président du Conseil général, Alain Schmitz au sujet de l'A104... car, selon ce collectif de 5 associations, les promoteurs de l'A104 veulent rentrer par la petite porte en mettant en oeuvre une  liaison RD190 et RD 30 sur la Plaine de Triel.

Samedi 21 mai, à l’occasion de la Fête de la Nature, l’ADIV-Environnement et l’Agence des Espaces Verts IDF avaient lancé conjointement une invitation à la Nuit du Papillon. Rendez-vous était donné à la gare des Clairières de Verneuil pour découvrir quelques-unes des quelque 600 espèces de papillons de nuit habitant la forêt régionale de Verneuil, en compagnie de Philippe Mothiron, animateur de la cartographie nationale des papillons en ligne .

Depuis octobre 2010 l'aménagement des berges à Andrésy pose des problèmes. D'une part, la SMSO, bras technique des collectivités yvelinoises, améliore le cadre de vie. Cependant, les riverains n'ont pas été consultés et surtout ces derniers se plaignent de l'insécurité pour les piétons et pour les joggeurs. Sans parler de l'insécurité des biens et des personnes. Rendez-vous est pris pour le 14 juin entre la mairie et les riverains.

L’augmentation de la quantité d’espaces verts est nécessaire pour réduire le réchauffement climatique en milieu urbain. Selon un document d’information publié par le think-tank anglais RICS.

Manifestation à Conflans

La Commission d’enquête portant sur le projet de la DGAC de relèvement de l’interception de l’ILS pour les aéronefs arrivant à Roissy vient de publier ses conclusions le 16 mai 2O11.

Si la Commission donne un avis globalement favorable quant au relèvement des altitudes de survol, elle estime nécessaire de différer la décision ministérielle de mise en application du présent projet aux fins de compléments d’études.

Le CIRENA rappelle que la mobilisation peut encore payer. 

Le collectif des sinistrés des Yvelines (dont l'association ASSPBT fait partie) lutte pour l'indemnisation des conséquences de la sécheresse de 2009 et celle de 2003.

Ce collectif annonce que les maires des Yvelines (dont Triel) doivent relancer les procédures afin de faire aboutir les dossiers en cours... De ce fait, il est indispensable que les foyers (personnes) affectés par ce deux sécheresses se refassent connaître avant la fin du mois de juin 2011.

Pages

Publicité