Vous êtes ici

Environnement

Les groupes municipaux « Bien Vivre à Carrières » et « Agir en commun pour Carrières, notre ville, notre avenir » adressent un message de solidarité et de soutien à toutes les personnes victimes des inondations et des crues qui touchent, depuis plusieurs jours, l'Île-de-France et le territoire carriérois, en particulier.

La dernière inondation permet de voir effectivement l'ampleur de la force de la nature. Le progrès et l'aménagement urbain ont la propensité de ne pas tenir compte de ce fait. Des protagonistes de la politique carrièroise le rappellent avec force.

Le 6 juin, tout le gratin politique était présent à Oinville-sur-Montcient pour inaugurer la première station de covoiturage en site propre. Il s'agit du réseau Covoit'Ici qui a déjà deux stations, une aux Mureaux et l'autre à Vaux-sur-Seine.  Le maire d'Oinville-sur-Montcient, Stéphane Jeanne était aux anges !

La dernière crue importante datait du 25 mars 2001. La Seine était montée à 22,4 m ; cette fois-ci elle a atteint les 22 m au plus fort le 4 juin 2016. L'ASAEECC votre vie à Carrières, n'a pas cessé de vous informer sur l'évolution de la crue sur sa page Facebook. SOURCE

Le Ministère de l’Environnement a mis en place une procédure permettant de classer les avions selon leur niveau de bruit afin de faciliter la concertation avec les riverains. Nous avons pu constater que les aéroclubs présents sur l’aérodrome des Mureaux se sentent peu concernés par cette démarche. Article publié sur le site de l'ADIV.

D'abord découverts par les navigateurs, les amas de débris plastiques flottant au centre d'immenses tourbillons océaniques appelés gyres sont aujourd'hui sous la loupe des scientifiques. Pour mieux connaître la fragmentation des microplastiques sous l'effet de la lumière et de l'abrasion des vagues, des chercheurs ont combiné des analyses physico-chimiques à une modélisation statistique. 

Lors d'un débat technico-politique, organisé, le 17 mai, par l'Observatoire régional du foncier en Île-de-France (ORF), tous les acteurs de la chaîne immobilière se sont fixé comme objectif de produire « plus et mieux » pour atteindre un objectif d'un million de logements en 15 ans. Toutes les communes de l'Île-de-France, sans équivoque, sont incitées à contribuer à cet effort régional, voire national. Les promoteurs se réjouissent. Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, a martelé la même idée lors d'une conférence de presse, le 18 mai, même si des solutions pour les petites communes sont à envisager. Des associations et des défenseurs de l'environnement et certains maires ruraux de Grand Paris Seine & Oise ont des soucis à se faire. INEDIT

Ecoblanchiment (greenwashing)

Il y a quelques semaines nous vous avions montré en photo les résultats des problèmes de l'insécurité du parc. Depuis cet article, tout ou presque a été nettoyé. Cette fois-ci ça va être plus difficile pour le Conseil départemental des Yvelines de cacher la misère et les incohérences d'aménagement du parc en cours de réalisation. Voir l'article à la source.

 

Pour répondre aux besoins en logements des actifs et des jeunes ménages disposant de revenus médians, le Département a signé une convention innovante avec le groupe SNI (Société Nationale Immobilière), premier bailleur de France, pour favoriser la production de 1500 logements intermédiaires dans les Yvelines d’ici 2019. 

Charles Hedrich est une machine de défis à l'infini. Ce type là se croit vraiment capable de tout pour le goût de l'aventure et un peu d'opportunité. On dirait un Américain égaré en France. Pour mieux connaître son pays, la France éternelle, il va parcourir 3000 km à la rame par des voies navigables de France, tout en montrant, par l'exemple, que le défi majeur est de convaincre la France d'adopter l'esprit de l'association "Respectons la Terre" car celle-ci a un potentiel limité en matière de ressources. Le 11 mai a été présenté à la Marina Saint-Louis le dernier défi du "NUMBER ONE" des défis sportifs : Charles Hedrich. Voir vidéo.

Marc Duplan et Pierre Lacarrère, membres fondateurs de l’association «  Comprendre  et  défendre  l’arbre  », association 1901 ayant siège à Belgentie (83210) ont déploré les actes de "prédation arboricoles" qui ont eu lieu dans le parc de l'Hôtel de ville d'Andrésy. Contacté par la rédaction, Hugues Ribault, maire d'Andrésy, a balayé toutes ces accusations et a promis de répondre aux amis des arbres de Belgentie.

La commune de Saint-Cyr-en-Arthies (95) et le Parc naturel régional du Vexin français (nord-ouest de l'Île-de-France) portent un projet d'éco-hameau participatif d'une vingtaine d'habitations. Dans ce petit village à caractère historique de 230 habitants, au calme tout en étant proche de Paris, Cergy-Pontoise, Mantes-en-Yvelines et de la vallée de la Seine, plusieurs formules sont proposées aux personnes ou aux groupes intéressés : location-accession aidée à la propriété (à TVA réduite), accession libre, autopromotion groupée, location sociale. L’auto-construction sera également possible, libre ou assistée. Le J2R a rencontré Patrick Gautier, responsable du pôle aménagement du PNR du Vexin français. Voir aussi la WEBTELE 2R.

"Oui" aurait pu dire la vice-présidente en charge du dossier à la nouvelle équipe de la Région Ile-de-France lors du discours d'Anne Chain-Larché, vice-présidente chargée de la Ruralité et de l'Agriculture lors de l'ouverture de la session de la Chambre régionale d'Agriculture, le jeudi 28 avril 2016. Cela dit, dans le déroulé de son discours, on note un certain nombre de points qui pourraient infirmer cette réponse rapide. A vous de juger.

Cela fait longtemps que les riverains demandent à ce que ce parc soit clôturé, comme tous les parcs en Île-de-France. Mais comme les politiques n'écoutent rien depuis le début des travaux, les incohérences s'enchainent. Voir source de l'article.

Bruno Millienne, conseiller régional d’Île-de-France, a été élu président de Natureparif au mois de mars  2016 à l’unanimité par le conseil d’administration de l’Agence régionale pour la nature et la biodiversité en Île-de-France. Les autres représentants de la région sont : Madame Chantal Jouanno, représentante de la présidente du Conseil régional d’Île-de-France, première vice-présidente de Natureparif, Madame Carine Martini-Pémezec, conseillère régionale d’Île-de-France, secrétaire de Natureparif. Le J2R a rencontré Bruno Milliène.

Pages

Publicité