Vous êtes ici

Economie

La réunion d'information de Grand Paris Seine & Oise du 23 novembre 2016 à Poissy a attiré encore du monde (250 participants).  Le nombre important de personnes présentes montre qu’il y a une forte attente mais la manière de traiter la question ne correspond pas à son intitulé, qui mentionnait le Plan local d’urbanisme intercommunal. Pour déterminer les orientations de GPS&O, ne faudrait-il pas mieux faire confiance aux élus que nous avons choisis et aux citoyens motivés et informés, notamment ceux qui œuvrent dans des associations locales et sectorielles ? Justement, le collectif NOPIVALS a pris position et distribué un texte qui cadre le débat sur les aménagements du passé et à venir dans la vallée de la Seine. Cette tribune n'engage pas la ligne éditoriale du J2R.

Après le succès de la campagne printanière « Choisir son fioul », et alors que les tarifs de l’énergie restent une préoccupation majeure des Français, l’UFC-Que Choisir Val-de-Seine part en campagne pour permettre aux ménages de faire baisser leur facture de fioul. Pour en savoir plus.

Depuis juin 2015, ce différend, très technique, couve entre la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPS&O) et des communes de l'ancienne Communauté d'agglomération 2 Rives de Seine (CA2RS) : c'est une question de "sous". Qui va payer et pour quels objectifs communautaires (compétences, diraient les experts) ? Lors du conseil communautaire du 17 novembre, un protocole financier général, qui fixe, en somme, la participation des communes au pot commun, a fracturé la droite locale majoritaire : 59 élus ont voté pour, 45 contre et 22 se sont abstenus. Certes, le protocole a été adopté, mais cela a provoqué la fronde de sept maires de l'ancienne CA2RS qui contestent le principe de ce protocole - "inéquitable" selon eux - et déplorent la méthode de passage en force. Le 19 novembre, Joël Mancel, maire de Triel, et  porte-parole de cette fronde, a souligné la poursuite du "combat" au nom des habitants de l'ancienne CA2RS.

Le 17 novembre, Alexandra François-Cuxac, présidente de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) a présenté la note de conjoncture du secteur immobilier. D'abord, elle n'est ni optimiste ni pessimiste et, selon la FPI, le retour de la croissance semble s'affirmer ; en outre, la production immobilière semble fonctionner même si certains freins (délais, recours abusifs...) pourraient enrayer la machine. Il faut reconquérir la confiance des futurs acquéreurs et des investisseurs. Webtélé 2R.

Le mercredi 19 octobre 2016, un communiqué de la mairie de Limay a présenté la réaction active du maire de la commune, Eric Roulot, suite à l’annonce de la fermeture des antennes de la sécurité sociale de Limay, Mantes-la-Ville, Bonnières-sur-Seine et des Mureaux pour faire des économies. Le texte qui suit est la déclaration, mais surtout la réaction, du maire de Limay qui se résume par cette phrase contenue dans son texte : N’est-ce pas le rôle de ces institutions républicaines, de défendre le bien commun au détriment des considérations financières ?

Au 65 du boulevard Noël-Marc à Andrésy près des bords de Seine se trouve un lieu chaleureux et authentique, dédié aux artisans créateurs qui y exposent.  Devant le succès grandissant de cette jolie boutique, sur la sollicitation par la mairie de Conflans-Sainte-Honorine, une boutique éphèmère "Créateurs au Carré"  y ouvrira ses portes pendant la période de Noël. 

Il y aura bien une passerelle pour franchir la Seine entre Poissy et Carrières-sous-Poissy. Le projet a été confirmé par les différents partenaires de l'opération. L'ouvrage, dédié aux piétons et aux cyclistes, sera réalisé à l'horizon 2019-2020.

Angel Moioli est un des derniers jardiniers de la nuit. Nous avons rencontré ce personnage passionnant et passionné, installé dans une ancienne carrière de pierres à Évecquemont, qui perpétue une tradition familiale.

Projets inutiles et actions citoyennes

Pendant que les politiques s'activent pour les élections de 2017, les habitants doivent gérer le quotidien. Heureusement, les citoyens sont là pour se ressourcer et ainsi ressourcer la démocratie française. INEDIT

Yves Vandewalle, conseiller départemental de la majorité monochrome des Yvelines, a toujours la même détermination malgré les petites attaques dont il est la cible de la part de Pierre Bédier, président du Conseil départemental des Yvelines. L'élu local s'interroge ouvertement dans son blog sur la destination finale d'une partie de vos impôts locaux : "Où va passer l'argent ? C'est toute la question !"
Cette tribune a été publiée avec l'accord de M. Wandwalle, ancien député des Yvelines et conseiller départemental des Yvelines.

Lors de la 10ème édition du rapport de l’Observatoire des taxes foncières sur les propriétés bâties, Jean Perrin, président de l’UNPI, a montré qu’entre 2010 et 2015, la taxe foncière a augmenté de 14,70 % en moyenne sur le territoire français. Comment expliquer l'écart entre les Yvelines (66 %) et la moyenne nationale (14,70 %) ?

Marchés foncier et immobilier

L'observatoire régional du foncier a dévoilé, le 6 octobre, ses résultats : tout va pour le mieux pour l'immobilier et en amont, le foncier se porte aussi bien, notamment dans les secteurs près des futures gares du prochain réseau Grand Paris Express (2018) et Eole (2024). Va-t-on constater une certaine spéculation dans les micro-marchés près de gares ? Les cas de Poissy, Villennes et Mantes-La-Jolie sont examinés. INEDIT.

En clôture de la fête de l’énergie de l’ADEME, Energies Solidaires et la Communauté urbaine GPS&O proposaient ce samedi 9 octobre une journée portes ouvertes à l’Agence éco-construction Seine Aval avec pour thème central le matériau paille. Les participants ont ainsi eu l’occasion de découvrir et de manipuler la paille, un écomatériau de construction en plein essor !

Le 3 octobre dernier, une nouvelle monnaie complémentaire numérique baptisée monnaie COOPEK a été lancée sur le territoire national. Ouverte à tous (citoyens, collectivités, associations et entreprises) et à parité avec l’euro, la monnaie COOPEK vise à mettre en place une économie nouvelle, plus juste, plus respectueuse de l’environnement et moteur d’une société plus durable.

Pour faire taire les déclinistes, voire les contempteurs, de la France, un certain nombre d'acteurs de l'innovation continuent à imaginer, concevoir, produire les futurs produits qui vont révolutionner l'industrie. Dans le domaine des déplacements, Christian Menard a breveté  les freins du futur (pour les autos, camions, avions...) qui se caractérisent par le fait de réduire considérablement la pollution. La marque BMW l'a fait venir comme l'un de ses inventeurs VIP au salon de l'Automobile de Paris, édition 2016. Rencontre inédite par le J2R voir webtélé 2R.

Pages

Publicité