Vous êtes ici

Economie

Dans un monde complexe et numérique, il est parfois tentant de faire l’économie d’un service professionnel en provenance d’une agence immobilière, qui a pignon sur rue. Faut-il passer par un intermédiaire lorsque l’on s’apprête à vendre ou à acheter un bien par un agent immobilier?  INEDIT

Le 10 janvier à Poissy a eu lieu le lancement officiel de la monnaie complémentaire du Coopek, le Louis. A l'occasion d'une conférence de presse et d'une rencontre avec Gilles, le boulanger du marché couvert de Poissy, Yannick Darguesse, initiateur par ailleurs de la journée de la Monnaie à Carrières-sous-Poissy, a solennellement présenté  les membres fondateurs du territoire comprenant les départements des Yvelines et du Val d'Oise ainsi que les objectifs du Coopek (monnaie nationale complémentaire numérique lancée le 3 octobre 2016) et du Louis, monnaie complémentaire qui permettra de tisser des liens locaux pour bâtir une économie circulaire et de proximité.

Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, et Geoffroy Didier, vice-président chargé du logement et de la politique de la ville, ont présenté ce matin l'engagement financier de la Région en 2017 en faveur du logement, de la politique de la ville et la rénovation urbaine, ainsi que le bilan des chantiers lancés depuis début 2016.

La crise économique est la toile de fond d'une affaire commerciale à Triel-sur-Seine qui tourne à la caricature de la fuite en avant. Deux commerces illustrent cette problématique.

Manque d'emplois en France

Bruno Jarrosson est consultant en stratégie dans l'univers de la PME, créateur de start-up, essayiste et dramaturge. Dans son livre, il explore la question difficile du chômage en France. 

La fin de l'année est propice aux ruptures ; ainsi Pascal Collado, maire de Vernouillet et conseiller communautaire a endossé la responsabilité de présenter le nouveau groupe politique Agir Pour l’Avenir de l’Intercommunalité (APAI), au sein de Grand Paris Seine & Oise. Le jeudi 15 décembre, le groupe dissident de la majorité a été officiellement déclaré devant les 129 élus communautaires.

Grève illimitée chez MC Synchro à Chanteloup-les-Vignes : une vingtaine de salariés se sont mis en grève, le 5 décembre ;  devant l'entrée de MC Synchro, ils protestent contre la direction. Deux jours plus tard, la grève a continué et les salariés de MC Synchro sont plus que déterminés.

Archives du J2R - Eco-construction

Dans un article paru en 2012, Jean-François Ploteau, expert en éco-construction,  nous éclairait sur cette question qui faisait débat dans l'aménagement de la CA2RS. La question de fond "Est-il nécessaire de construire un Ecoport  à 10 km du port d'Achères ?" était à l'origine d'un vif débat classique sur le développement économique dans un contexte de pénurie des finances publiques et de contraintes écologiques. 

Webtélé 2R

- Eco-construction, sa pertinence et son avenir...

- La vitrine de l'Ecopole, le site Fabrique 21, est-il un cluster économique de renommée  ?

- L'Ecoport est-il une nécessité pour l'Ecopole et l'estimation de 5000 emplois envisagés est-elle fiable ?

Un "tremblement de terre" juridique a eu lieu sur la Plaine entre Triel et Chanteloup,  le 26 novembre 2016. Anthony Effroy et Philippe Paillet, respectivement conseillers municipaux de Carrières-sous-Poissy et de Triel-sur-Seine, ont déposé, par l'intermédiaire de leur avocat, un mémoire pour attaquer l'arrêté préfectoral qui aurait permis l'exploitation de 200 ha de sable de cette plaine. C'est l'un des premiers contentieux qui risquent de rebattre les cartes en matière d'aménagement urbain d'une zone du territoire de  la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise.

Voir la WEBTELE 2R.

Dans les anciennes rubriques "Culture, sport, loisirs et citoyenneté", des  personnalités  locales  répondaient  aux  questions  des Nouvelles de Triel (ancien nom du J2R). Cet article a été punlié dans le'édition NDT du 20 février 2004, page 11.

La fête d’Halloween  s’est, peu à peu, développée en France ;  les graduation ceremonies se multiplient. Une autre tradition américaine arrive en force chez nous. Espérons que la trumpisation ne s’imposera pas l’année prochaine !

La réunion d'information de Grand Paris Seine & Oise du 23 novembre 2016 à Poissy a attiré encore du monde (250 participants).  Le nombre important de personnes présentes montre qu’il y a une forte attente mais la manière de traiter la question ne correspond pas à son intitulé, qui mentionnait le Plan local d’urbanisme intercommunal. Pour déterminer les orientations de GPS&O, ne faudrait-il pas mieux faire confiance aux élus que nous avons choisis et aux citoyens motivés et informés, notamment ceux qui œuvrent dans des associations locales et sectorielles ? Justement, le collectif NOPIVALS a pris position et distribué un texte qui cadre le débat sur les aménagements du passé et à venir dans la vallée de la Seine. Cette tribune n'engage pas la ligne éditoriale du J2R.

Après le succès de la campagne printanière « Choisir son fioul », et alors que les tarifs de l’énergie restent une préoccupation majeure des Français, l’UFC-Que Choisir Val-de-Seine part en campagne pour permettre aux ménages de faire baisser leur facture de fioul. Pour en savoir plus.

Depuis juin 2015, ce différend, très technique, couve entre la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPS&O) et des communes de l'ancienne Communauté d'agglomération 2 Rives de Seine (CA2RS) : c'est une question de "sous". Qui va payer et pour quels objectifs communautaires (compétences, diraient les experts) ? Lors du conseil communautaire du 17 novembre, un protocole financier général, qui fixe, en somme, la participation des communes au pot commun, a fracturé la droite locale majoritaire : 59 élus ont voté pour, 45 contre et 22 se sont abstenus. Certes, le protocole a été adopté, mais cela a provoqué la fronde de sept maires de l'ancienne CA2RS qui contestent le principe de ce protocole - "inéquitable" selon eux - et déplorent la méthode de passage en force. Le 19 novembre, Joël Mancel, maire de Triel, et  porte-parole de cette fronde, a souligné la poursuite du "combat" au nom des habitants de l'ancienne CA2RS.

Le 17 novembre, Alexandra François-Cuxac, présidente de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) a présenté la note de conjoncture du secteur immobilier. D'abord, elle n'est ni optimiste ni pessimiste et, selon la FPI, le retour de la croissance semble s'affirmer ; en outre, la production immobilière semble fonctionner même si certains freins (délais, recours abusifs...) pourraient enrayer la machine. Il faut reconquérir la confiance des futurs acquéreurs et des investisseurs. Webtélé 2R.

Pages

Publicité