Vous êtes ici

Dossiers

Tel semble pouvoir être la surprenante synthèse de la conférence de presse organisée ce jour par François Fillon. Elle en résume aussi le paradoxe insurmontable. S'excuser de n'avoir commis aucune illégalité. Comment le candidat à l'élection présidentielle a-t-il pu envisager un seul instant convaincre l'opinion publique française avec une conférence de presse si confusante dans sa substance initiale ?

Tribune de Florian Silnicki, Expert en stratégies de communication, Fondateur de l'agence LaFrenchCom' (www.lafrenchcom.fr)

 

Durant les dernières quarante années, les villes ont été progressivement affectées par des mutations et par une crise de leur centre. Cette dernière provient, en partie, de l'explosion de l'offre des plateformes commerciales et d'autres avatars de la grande distribution. Paradoxalement, dans un contexte de pénurie de logements, les villes et notamment celles du nord des Yvelines sont confrontées au défi des centres-villes : faut-il laisser faire ou faut-il agir ? INEDIT

Paraiso Travel, Jorge Franco, traduit de l’espagnol (Colombie) par René Solis, éditions Métailié, 2004, 237 pages, 10 euros

Pour en savoir plus.

Selon le président du réseau Century 21 France, l'immobilier français a enregistré une année record en 2016. Le volume a largement augmenté, notamment dans les villes métropoles et les prix restent stables. Lors de la conférence de presse du 3 janvier, Laurent Vimont a aussi fait des pronostics pour l'année 2017 en s'appuyant sur des fondamentaux solides (taux d'intérêt bas et une offre du neuf grandissante...).

Wébtélé 2R.

La crise économique est la toile de fond d'une affaire commerciale à Triel-sur-Seine qui tourne à la caricature de la fuite en avant. Deux commerces illustrent cette problématique.

Début décembre 2016, le processus de modification du PLU de Triel-sur-Seine a avancé d'un pas géant : le commissaire-enquêteur Jean-Luc Jarrousse a donné, le 22 novembre, un avis favorable à ce projet de PLU qui vise à consolider les objectifs immobiliers de la ville, c'est à dire à mener à bien la construction d'environ 100 logements par an d'ici à 2020. Quelques réserves minimes peuvant être facilement lever ; six recommandations, que la mairie peut suivre ou non, complètent cet avis, satisfaisant les volontés des pouvoirs publics de "faire la ville sur la ville" ou de densifier le tissu urbain existant. Tous les opposants à cette modification sont renvoyés à leur chères études !

La France a beaucoup changé depuis trente ans et le débat sur les réfugiés en est la preuve. Les réactions de certains habitants de Morainvilliers, lors de la réunion d'informaiton du 7 décembre avant l'arrivée de 35 réfugiés, montre que les happy few sont dans l'entre-soi, tellement acquis depuis des années.

Dans une période chargée d'émotion, il est encourageant, à l'occasion des fêtes de fin d'année, de voir des exemples qui sortent de l'ordinaire. Béatrice Destison, présidente de Réseau-Villennes, a lancé offciellement le projet d'accueillir une famille chrétienne syrienne à Villennes-sur-Seine.

Webtélé 2R.

La fin de l'année est propice aux ruptures ; ainsi Pascal Collado, maire de Vernouillet et conseiller communautaire a endossé la responsabilité de présenter le nouveau groupe politique Agir Pour l’Avenir de l’Intercommunalité (APAI), au sein de Grand Paris Seine & Oise. Le jeudi 15 décembre, le groupe dissident de la majorité a été officiellement déclaré devant les 129 élus communautaires.

Le 5 décembre, Virginie Muneret, une des opposants de la politique d'urbanisme de l'actuelle majorité a réuni environ 130 personnes pour examiner la problématique et les enjeux des projets de constructions à Andrésy où l'on trouve son ancien mentor, Hugues Ribault, maire d'Andrésy. Plus de 1300 logements sont prévus. Le leitmotiv était clair : « refus de l'urbanisation massive des quartiers ! »

 

Les Parisiens se voient amenés à modifier leurs habitudes et, ainsi, à vérifier jour après jour les prévisions de pollution atmosphérique, à éviter les activités physiques ou les jeux de plein air lors des périodes d'alerte ; de plus, ils créent des environnements d'intérieur sains pour éviter les effets liés à l'inhalation des substances toxiques présentes dans l'air. Ces conseils pratiques proviennent de Blueair, une entreprise dont les solutions d'assainissement atmosphérique d’intérieur ont été reconnues comme étant les plus performantes pour l'extraction des particules atmosphériques dangereuses dans le cadre d'essais officiels et indépendants.

Archives du J2R - Eco-construction

Dans un article paru en 2012, Jean-François Ploteau, expert en éco-construction,  nous éclairait sur cette question qui faisait débat dans l'aménagement de la CA2RS. La question de fond "Est-il nécessaire de construire un Ecoport  à 10 km du port d'Achères ?" était à l'origine d'un vif débat classique sur le développement économique dans un contexte de pénurie des finances publiques et de contraintes écologiques. 

Webtélé 2R

- Eco-construction, sa pertinence et son avenir...

- La vitrine de l'Ecopole, le site Fabrique 21, est-il un cluster économique de renommée  ?

- L'Ecoport est-il une nécessité pour l'Ecopole et l'estimation de 5000 emplois envisagés est-elle fiable ?

Un "tremblement de terre" juridique a eu lieu sur la Plaine entre Triel et Chanteloup,  le 26 novembre 2016. Anthony Effroy et Philippe Paillet, respectivement conseillers municipaux de Carrières-sous-Poissy et de Triel-sur-Seine, ont déposé, par l'intermédiaire de leur avocat, un mémoire pour attaquer l'arrêté préfectoral qui aurait permis l'exploitation de 200 ha de sable de cette plaine. C'est l'un des premiers contentieux qui risquent de rebattre les cartes en matière d'aménagement urbain d'une zone du territoire de  la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise.

Voir la WEBTELE 2R.

Cette semaine,  le journal La Gazette en Yvelines confirme le constat de l'ASAEECC "Votre vie à carrières", depuis plusieurs mois, sur les dégradations des infrastructures du parc (saccage d'arbres, tags, destruction du mobilier, incendies volontaires). Il est dommage que le journal n'ait pas indiqué également les problèmes d'insécurité dans le parc !

Vous pouvez lire, gratuitement, cet article sur le site de l'ASAEECC en cliquant : ici

Le 25 mai, "La Ruche qui dit oui" s'est installée à Meulan-en-Yvelines, carrefour stratégique de la Vallée de la Seine. INEDIT WEBTELE 2R.

Pages

Publicité