Vous êtes ici

Dossiers

Le 13 février 2018 au conseil municipal à Triel, la question des Roms a accaparé les échanges entre les élus et le public présent. Un groupe de riverains proches du  collectif "Pas de bidonville à Triel" a fait allusion à un tract-pétition anonyme qui voulait en finir avec le campement de Roms à la sortie de Triel ; le collectif Romyvelines, qui s'occupe du dossier Roms depuis 2007, a réagi et pris la parole pour expliquer et défendre la problématique Roms dans la plaine.

Vidéos :  A  et B 

Cela faisait six ans que  Pierre Cardo n'avait pas abordé des sujets liés à la politique locale ici au nord des Yvelines. Après son départ de la tête de l'ancienne Communauté d'Agglomération 2 Rives de Seine (CA2RS) et son travail à l'Autorité de régulation ferroviaire (AREF), il s'est occupé à ses hobbies et aux autres passions. Cependant, Pierre Cardo a voulu se rendre utile lorsqu'on l'a appelé, dans l'urgence, pour servir la communauté urbaine en tant que président du Conseil de développement. Le J2R l'a rencontré le 13 février au siège du journal. 

Le 23 janvier 2018 a eu lieu la visite du chantier de l'Arche en présence de Madame le Maire, Catherine Arenou, et de ses adjoints chargés de ce projet innovant pour la plaine. Dans un esprit sobre, le cabinet d'architecture In Situ a concocté un équipement élégant et fonctionnel pour un futur public qui sera, espérons-nous, au rendez-vous pour l'inauguration en juin 2018. 

Début février, Alban Bernard, citoyen de Carrières-sous-Poissy, a découvert l'indicible : la décharge à ciel ouvert qui s'est développée depuis quelques années dans la plaine, zone interstitielle  entre Chanteloup-les-Vignes, Carrières-sous-Poissy et Triel-sur-Seine. Devant l'urgence sanitaire et environnementale, il a lancé une pétition à caractère national, qui a déjà atteint les 650 pétitionnaires et elle continue à grimper. Le J2R a rencontré l'initiateur de ce mouvement pour le réhabilitation de la plaine.  

Pétition : Ministre d'État, Ministre de la Transition écologie et solidaire: Mrs les élus : Sauvez la plaine de Carrières / Triel / 

Sur Facebook, on voit des affaires bizarres, mais parfois on a une tendance à sur-réagir. Voici le cas d'un collège tranquille qui se trouve en train de faire la police de la parole locale.

La décision du tribunal administratif de Versailles a scellé la fin de ce vieux rêve technocratique d'un autre âge ! Cette victoire symbolise la ténacité des habitants qui se sont montrés efficace pour démontrer "l'inutilité publique" de cet ouvrage. Un rappel des faits politiques et des actes méritoires qui ont conduit à ce résultat.  (DERNIERE NOUVELLE : la préfecture des Yvelines a fait, le 22 janvier, appel de la décision du tribunal administratif de Versailles. Rebelote !)

Le 21 décembre 2017 marquera l’histoire politique locale à Villennes-sur-Seine. Michel Pons, maire DVD, a été mis en difficulté au conseil municipal, notamment par le refus du vote de treize délibérations, provoquant un blocage politique. Le J2R analyse cette situation.

Nuisances sonores

Le 3 janvier 2018, le Journal des 2 Rives a interviewé un des habitants du centre de Verneuil-sur-Seine excédés par le niveau du bruit de la circulation. Albert Potier est en croisade contre ces nuisances sonores. 

Voir aussi la Webtélé 2R

Comme chaque quatrième dimanche de septembre, l’association des Rouleurs de Belles Mécaniques a organisé une exposition d’anciennes voitures dans le parc de l’hôtel de ville d’Andrésy.

Vers la fin 2009, il regnait une autre esprit : Les élus représentant les communes, la région, la communauté de communes, la maison de l'emploi « Amont 78 », et l'Association des compagnons d'Ile-de-France s'étaient réunis lundi 12 octobre 2009 pour admirer le résultat d'un chantier-école qui a débuté à la BNO il y a six mois...

Dans un communiqué du 21 décembre 2017, Joël Mancel, maire de Triel, a protesté contre l'abandon du projet "Parc photovoltaïque" dans la plaine entre Carrières-sous-Poissy et Triel. Suite à l'annonce par Le Parisien, le 15 décembre, M. Philippe Tautou, président de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise (GPS&O), a officialisé un abandon de plus, celui d'un projet innovant de l'ancienne Communauté d'agglomération 2 Rives de Seine. Un retour sur ce dossier emblématique !

Le 13, le 14 et le 15 décembre, la société Octave Mirbeau et l’université de Chicago ont organisé un colloque international dans le cadre de l’année du centenaire de la mort d’Octave Mirbeau (1917-2017). Les participants sont venus de plusieurs pays ; entre les présentations, il était possible d'entendre de très nombreuses langues dans le couloir : espagnol, anglais, roumain et allemand, pour n’en citer que quelques unes.    

 

Depuis le 15 décembre, on évoque le départ imminent  des Tibétains de Conflans-Sainte-Honorine. Face à ce problème complexe et inextricable, des élus et des habitants agissent différemment. Peut-on négliger ce problème humain et politique sans s'interroger sur nous-mêmes ? Maurecourt, ville paisible de la Confluence, a su se montrer solidaire et humaniste.

Le 11 janvier  les juges du Tribunal administratif de Versailles ont confirmé ce qui avait été présenté le 7 décembre 2017 : l'éco-port de Triel ne se fera pas ! Ce projet est l'illustration même d'un gâchis à quatre niveaux : politico-institutionnel, économique, humain et environnemental. Pourrons-nous, un jour, tirer un bilan de ce fiasco d'aménagement ?

Denis Faist, le premier adjoint de la ville d'Andrésy, a envoyé une missive aux associations andrésiennes pour leur annoncer sa volonté de se présenter en tant maire de la ville en 2020. En attendant les réactions politiques de certains de ses concurrents politiques, plusieurs questions s'imposent :  Cette annonce est-elle prématurée ? Est-il le digne héritier de la dynastie Ribault ?

Contacté par la rédaction du J2R, l'intéressé persiste et signe :  il est disponible et il est l'homme de la situation ! 

Pages

Publicité