Vous êtes ici

Dossiers

Seul contre le tsunami macroniste ! Arnaud Richard, candidat sortant (LR/UDI) de la 7e circonscription des Yvelines tente l'impossible par une rhétorique en deux temps. D'abord, sur le plan national, il décrédibilise son adversaire, Michèle de Vaucouleurs, et sur le plan local ; ensuite, il critique le parachutage, l'inexpérience et surtout l'incohérence de son adversaire Modem. Enfin, il fait appel à une mobilisation générale pour réaliser l'exploit et déjouer tous les pronostics. Pourrait-on sauver le soldat Richard ? Sauf dans le foot (et à Triel ?,) ce type d'exploit est rare pour ne pas dire impossible.

Les soins palliatifs sont au centre de la réflexion et de la décision en matière de politique de la santé, notamment dans la fin de vie. Des chercheurs et des responsables de haut niveau sont venus débattre, le 11 mai dernier, au Centre hospitalier intercommunal Meulan-Les Mureaux (CHIMM). Environ 50 personnes se sont déplacées pour venir écouter les spécialistes et débattre.

Au soir du 11 juin 2017 et du premier tour de l'élection législative dans la 7e circonscription des Yvelines, Michèle de Vaucouleurs a écrasé Arnaud Richard, le député LR/UDI sortant, avec une forte avance dans toutes les communes de la circonscription sauf à Tessancourt. Comme au niveau national, l'abstention a été forte et cela pose de sérieux problèmes de légitimité démocratique. Webtélé 2R.

Article accessible à tous. Résultats ICI

La bataille législatives dans la 7e circonscription des Yvelines est quasiment terminée et certains s'interrogent sur l'issue. Va-t-elle rester à droite ? La marée En Marché ! va-t-elle déferler et dépasser les digues de la droite pépère du nord des Yvelines ? Une certaine forme de « dégagisme » va-t-elle se produire et à qui profiterait-elle ? A quelques jours de ce scrutin national, des citoyens se posent la question de la primauté des enjeux locaux dans ce combat politique. Dans notre analyse, nous examinons les chances de quatre candidats : Arnaud Richard, Christian Taillebois, Michèle de Vaucouleurs et Ghislaine Senée ; dans ce but, nous prenons en compte leurs campagnes dynamiques à la fois sur les réseaux sociaux et, surtout, sur le terrain.

Article accèssible à tous.

On lave déjà la linge sale au sein de la nouvelle famille politique En Marche ! Jean-Pierre Zolotareff, conseiller municipal d'opposition à Vaux-sur-Seine et membre du mouvement du président Macron, est sorti de sa réserve avec un plaidoyer qui met mal à l'aise 11 sur 12 des candidats d'En Marche ! dans les Yvelines.  Voici la tribune de M. J-P Zolotareff de Vaux-sur-Seine, Frédéric Bernard de Poissy et de Nicole Barre de Trappes.

Le candidat à la députation de la France insoumise de la 7e circonscription des Yvelines est enfin visible du côté de la rive gauche de la Seine. Paul Deboutin et Agnés Bertrand représentent les couleurs et les idées de Jean-Luc Mélanchon, le tribun de la Ve République qui veut tout chambouler en politique avec des diatribes qui étonnent les citoyens paisibles de cette circonscription. Le J2R a interviewé Paul Deboutin en marge de la fête de Verneuil le 4 juin.

Voir Webtélé 2R et article ouvert à tous.

Pour la campagne des élections législatives, il faut avoir des convictions, être confiant et surtout avoir une équipe qui épaule le/la candidat(e). C'est le cas de Christian Taillebois, conseiller municipal d'Andrésy et de sa colistière Charlotte de Vaumas, adjointe au maire de Vernouillet. Une déclinaison de la droite forte dans les Yvelines et proche du parti démocrate chrétien : elle a un vrai programme de droite à la Fillon pour rassurer un électorat déboussolé qui a besoin de vraies valeurs !

Voir la Webtélé 2R. Article disponible à tous.

L’ADIV-Environnement, une association bien connue de Verneuil, et Bien vivre à Vernouillet accueillaient ce samedi 20 mai 2017 les candidats aux législatives dans la 7ème circonscription.

7 des 14 candidats avaient répondu à l’invitation : Nicole Pradier pour le PCF, Paul Deboutin pour La France Insoumise, Sandrine Ferraud pour DLF, Arnaud Richard député sortant pour LR/UDI, Ghislaine Senée pour EELV/PS, Christian Taillebois pour De Droite, Michele de Vaucouleurs pour LREM.

Article libre pour lecture à tous.

En visite à Triel-sur-Seine, le 23 mai, la candidate En Marche !, Michèle de Vaucouleurs, a répondu aux questions du J2R. Pour la candidate, il faut donner "le pouvoir à M. Macron" afin de refonder la République "avec une moralisation de la vie publique". Se présentant avec sincérité, Mme de Vaucouleurs portera les enjeux phares du territoire afin de "mettre du bon sens" dans les décisions qui seront "prises dans le respect de l'image du territoire". Voir la webtélé 2R.

Début mai, Christophe Delrieu, maire de Carrières-sous-Poissy, avait convié les personnels des écoles et les délégués des parents d'élèves pour leur annoncer qu'une partie des contrats d'avenir des animateurs prenait fin et que le maintien, tels quels, des temps d'activités périscolaires (TAP) coûteraient trop cher à la ville. La municipalité compte donc modifier la formule existante (un mardi ou un jeudi après-midi en fonction du lieu d'habitation des familles). Article repris du site ASAEEC.

Le nouveau ministre de l'Intérieur, Gerard Collomb, a fait une visite surprise à Chanteloup-les-Vignes. Une visite de courtoise ou une visite de campagne pour les hommes et les femmes de la "République en marche !" ?

Ces dernières années ont vu de nombreuses références et allusions à la droite la plus extrémiste de notre pays, présents dans les discours de Jean-Marie Le Pen, disparaitre des discours de Marine Le Pen comme pour mieux s'en démarquer et illustrer sa capacité à incarner une mutation : celle d'un renouveau de l'extrême droite en France. Jusque-là, Marine Le Pen semblait avoir compris le pouvoir des mots. Pourtant, le 1er mai tend à démontrer le contraire.

Le 5 avril 2017, l'évacuation du camp de Roms a été décidée par les autorités compétentes dans une réunion de copilotage. Organisée par la sous-préfecture, cette réunion a donné comme perspective une évacuation probable en juillet. Les organismes d'aide comme le collectif Romyvelines s'interrogent sur les voies et moyens et s'inquiètent de l'avenir de ces habitants "mal aimés" de la Plaine. INEDIT

Segment de l'électorat traditionnellement acquis à la gauche, le milieu enseignant (945 000 personnes en 2016) a, cette année, massivement délaissé le candidat du PS (15 %) au profit d'alternatives politiques voisines comme Emmanuel Macron (38 %) et Jean-Luc Mélenchon (23 %).​

Le 23 avril, la Péniche de Triel a accueilli un grand repas préparé avec les réfugiés du Centre d'hébergement d'urgence (CHU) Les Tilleuls à Triel-sur-Seine. Ce fut un moment fort du weekend triellois, qui démontre l'engagement des réfugiés : ils ont fait leur cuisine chez des particuliers, puis ils l'ont partagé avec les 80 participants et quelques convives triellois dont le maire, Joël Mancel.

Pages

Publicité