Vous êtes ici

Dossiers

Voilà la question qui se pose lorsqu'on constate l'ardeur du militantisme de l'ADIV-Environnement. Le 4 mars, une série d'actions contre cette déviation a été présentée à la presse locale.

Lors de l’assemblée générale de l’association ADIV Environnement(1), le 28 janvier, l’agriculture bio était au centre des débats. Pourquoi le bio ? Quels sont les enjeux économiques et sociétaux de ce mode d’exploitation de la terre ?

Depuis quelques mois,  la municipalité conflanaise prépare le terrain pour la fermeture du cinéma Ciné.Ville en centre-ville. Certes, il faut le mettre aux normes et cela coûterait environ 3 millions d'euros, mais il faut dépasser l’idéologie néolibérale afin de faire renaître les centres-ville en France. Le reste est de l’intox.

Symboliquement, la date du 1er mars a été choisie pour le lancement de la collecte ULULE : les généreux donateurs vont pouvoir faire un don. Le but est de récolter au moins 2000 € pour le montage d'un chantier de Jeunesse cet été à la Péniche de Triel. Le J2R s'est associé à fond sur cette démarche citoyenne et solidaire.  La Péniche a besoin de vous !

Dans cette tribune, Jean-Pierre Houllemare, ancien maire de Triel, explique la suite du recours administratif contre la procédure de transfert de propriété relatif à la maison "Les Tilleuls". Ce texte n'engage pas la ligne éditoriale du J2R.

L'annonce de la non-candidature de François Bayrou à l'élection présidentielle et le retrait de Yannick Jadot au profit de Benoît Hamon (pour l'instant non pris en compte dans la dernière vague) impacte de manière non négligeable le rapport de force électoral mesuré quotidiennement par Ifop-Fiducial. Pour autant, ces événements ne lèvent pas, loin s'en faut, les incertitudes sur ce scrutin présidentiel à deux mois du premier tour.

Tous ceux qui veulent une "révolution douce" se sont donné rendez-vous à la journée de la Monnaie, à Carrières-sous-Poissy le 18 février.

Dans un communiqué du 13 février, Marie-Hélène Lopez-Jollivet confirme son ralliement à Emmanuel Macron pour les présidentielles de 2017. Cette clarification est la bienvenue dans un monde politique inextricable.

En décembre 2014, le J2R avait diffusé un article concernant une délibération du conseil municipal de Carrières-sous-Poissy, portant sur l’attribution d’une subvention de 50 000 € à l’association AJC. Que de gâchis et une jeunesse sacrifiée !

Tel semble pouvoir être la surprenante synthèse de la conférence de presse organisée ce jour par François Fillon. Elle en résume aussi le paradoxe insurmontable. S'excuser de n'avoir commis aucune illégalité. Comment le candidat à l'élection présidentielle a-t-il pu envisager un seul instant convaincre l'opinion publique française avec une conférence de presse si confusante dans sa substance initiale ?

Tribune de Florian Silnicki, Expert en stratégies de communication, Fondateur de l'agence LaFrenchCom' (www.lafrenchcom.fr)

 

Paraiso Travel, Jorge Franco, traduit de l’espagnol (Colombie) par René Solis, éditions Métailié, 2004, 237 pages, 10 euros

Pour en savoir plus.

Selon le président du réseau Century 21 France, l'immobilier français a enregistré une année record en 2016. Le volume a largement augmenté, notamment dans les villes métropoles et les prix restent stables. Lors de la conférence de presse du 3 janvier, Laurent Vimont a aussi fait des pronostics pour l'année 2017 en s'appuyant sur des fondamentaux solides (taux d'intérêt bas et une offre du neuf grandissante...).

Wébtélé 2R.

La crise économique est la toile de fond d'une affaire commerciale à Triel-sur-Seine qui tourne à la caricature de la fuite en avant. Deux commerces illustrent cette problématique.

Début décembre 2016, le processus de modification du PLU de Triel-sur-Seine a avancé d'un pas géant : le commissaire-enquêteur Jean-Luc Jarrousse a donné, le 22 novembre, un avis favorable à ce projet de PLU qui vise à consolider les objectifs immobiliers de la ville, c'est à dire à mener à bien la construction d'environ 100 logements par an d'ici à 2020. Quelques réserves minimes peuvant être facilement lever ; six recommandations, que la mairie peut suivre ou non, complètent cet avis, satisfaisant les volontés des pouvoirs publics de "faire la ville sur la ville" ou de densifier le tissu urbain existant. Tous les opposants à cette modification sont renvoyés à leur chères études !

La France a beaucoup changé depuis trente ans et le débat sur les réfugiés en est la preuve. Les réactions de certains habitants de Morainvilliers, lors de la réunion d'informaiton du 7 décembre avant l'arrivée de 35 réfugiés, montre que les happy few sont dans l'entre-soi, tellement acquis depuis des années.

Pages

Publicité