Vous êtes ici

Dossiers

Projet de territoire et Grand Paris Seine & Oise

Depuis la décision de justice de novembre 2016 qui a débouté l'association « Non au Pont d'Achères », les contestataires étaient sonnés. Après quelques mois de silence, ils reviennent requinqués pour continuer le combat contre ce projet « dépassé ».
INEDIT et WEBTELE 2R.

Editorial du numéro 131

Le numéro 131 du J2R est sous presse ! Voilà notre éditorial proposé à nos lecteurs assidus et abonnés au J2R. INEDIT

Voilà la question qui se pose lorsqu'on constate l'ardeur du militantisme de l'ADIV-Environnement. Le 4 mars, une série d'actions contre cette déviation a été présentée à la presse locale.

Durant les dernières quarante années, les villes ont été progressivement affectées par des mutations et par une crise de leur centre. Cette dernière provient, en partie, de l'explosion de l'offre des plateformes commerciales et d'autres avatars de la grande distribution. Paradoxalement, dans un contexte de pénurie de logements, les villes et notamment celles du nord des Yvelines sont confrontées au défi des centres-villes : faut-il laisser faire ou faut-il agir ? INEDIT

Cette semaine,  le journal La Gazette en Yvelines confirme le constat de l'ASAEECC "Votre vie à carrières", depuis plusieurs mois, sur les dégradations des infrastructures du parc (saccage d'arbres, tags, destruction du mobilier, incendies volontaires). Il est dommage que le journal n'ait pas indiqué également les problèmes d'insécurité dans le parc !

Vous pouvez lire, gratuitement, cet article sur le site de l'ASAEECC en cliquant : ici

Selon les auteurs de cette convention d'aménagement urbain, ce programme est résolument orienté sur le développement de l’offre de logements pour conforter l’animation du cœur de ville et, surtout, pallier le retard en matière de logement social.

Aujourd’hui, la question de l’accueil des réfugiés et des migrants est au cœur de l’actualité. En France, en Europe, dans le monde entier, les mouvements migratoires sont une réalité. Au cœur des villes et des villages, arrivent des personnes dont nous ignorons souvent tout ou beaucoup. INEDIT

Lors de l’assemblée générale de l’association ADIV Environnement(1), le 28 janvier, l’agriculture bio était au centre des débats. Pourquoi le bio ? Quels sont les enjeux économiques et sociétaux de ce mode d’exploitation de la terre ?

Depuis quelques mois,  la municipalité conflanaise prépare le terrain pour la fermeture du cinéma Ciné.Ville en centre-ville. Certes, il faut le mettre aux normes et cela coûterait environ 3 millions d'euros, mais il faut dépasser l’idéologie néolibérale afin de faire renaître les centres-ville en France. Le reste est de l’intox.

Symboliquement, la date du 1er mars a été choisie pour le lancement de la collecte ULULE : les généreux donateurs vont pouvoir faire un don. Le but est de récolter au moins 2000 € pour le montage d'un chantier de Jeunesse cet été à la Péniche de Triel. Le J2R s'est associé à fond sur cette démarche citoyenne et solidaire.  La Péniche a besoin de vous !

Dans cette tribune, Jean-Pierre Houllemare, ancien maire de Triel, explique la suite du recours administratif contre la procédure de transfert de propriété relatif à la maison "Les Tilleuls". Ce texte n'engage pas la ligne éditoriale du J2R.

L'annonce de la non-candidature de François Bayrou à l'élection présidentielle et le retrait de Yannick Jadot au profit de Benoît Hamon (pour l'instant non pris en compte dans la dernière vague) impacte de manière non négligeable le rapport de force électoral mesuré quotidiennement par Ifop-Fiducial. Pour autant, ces événements ne lèvent pas, loin s'en faut, les incertitudes sur ce scrutin présidentiel à deux mois du premier tour.

Tous ceux qui veulent une "révolution douce" se sont donné rendez-vous à la journée de la Monnaie, à Carrières-sous-Poissy le 18 février.

Dans un communiqué du 13 février, Marie-Hélène Lopez-Jollivet confirme son ralliement à Emmanuel Macron pour les présidentielles de 2017. Cette clarification est la bienvenue dans un monde politique inextricable.

En décembre 2014, le J2R avait diffusé un article concernant une délibération du conseil municipal de Carrières-sous-Poissy, portant sur l’attribution d’une subvention de 50 000 € à l’association AJC. Que de gâchis et une jeunesse sacrifiée !

Pages

Publicité