Vous êtes ici

Chanteloup-les-Vignes

Le débat autour de la francilienne semble opposer population et mouvements associatifs d’une part, élus et forces économiques d’autre part. Le clivage semble évident : d’un côté les défenseurs de l’environnement et du cadre de vie local, de l’autre des acteurs qui œuvrent à l’intérêt général économique.

Arguments socio environnementaux contre arguments logistiques et économiques.

Mais ce qui frappe, c’est que les premiers n’ont jamais vraiment osé remettre en cause les enjeux économiques avancés par les seconds. Et pourtant, les discours économiques sur la A104 véhiculent bon nombre d’idées reçues que les anti-A104 devraient reprendre à leur compte…

Cela s’est passé jeudi 26 novembre, à Carrières-sous-Poissy, lors de l’assemblée générale du COPRA, collectif qui s’oppose au projet A104 sur notre territoire. Le député, et ancien cadre du groupe PSA, agacé par une intervention d’un expert sur « la route et le réchauffement climatique », prend la parole et remet en cause le lien fait entre l’automobile et ce réchauffement.

Banlieue yvelinoise : un club de boxe qui ressemble à d’autres clubs de boxe… De tout âge et de toute catégorie, une dizaine de boxeurs et, au centre, un entraîneur, Moktar Hadjri, qui règle le bal au sifflet et à la parole, franche et directe. Pas une remarque des jeunes qui s’activent sur le ring ou devant un sac… Bienvenue aux Mureaux qui n’est pas un club comme les autres : il fournit actuellement quatre boxeurs à l’équipe de France (trois juniors et un senior en équipe nationale) et qui a formé Ali Hallab, médaillé mondial. Le BA des Mureaux : premier club de France…

2009 fut une année creuse sur le dossier A104. Le public fut plus clairsemé que de coutume. Le puissant collectif anti A104 réitère son opposition au projet, compte ses défections (Conflans et Andrésy) et ses gains (Carrières, Poissy) parmi lesquels les deux députés UMP concernés par le tracé vert retenu. Entre les discours des élus et les dérapages verbaux (chaleureusement applaudis par la foule) du fondateur du COPRA, Victor Blot, on ne peut pas dire que la direction du COPRA maîtrisait réellement les débats à son AG…

Avec sa casquette de secrétaire d’Etat à l’écologie, Mme Chantal Jouanno a souligné l’importance de la renaissance de la filière textile en France et en particulier dans les Deux Rives. Le 25 novembre à 17 heures, tous les acteurs de la filière ECO TLC* se sont déplacés pour vanter les mérites du recyclage, de la réutilisation et la R & D dans une filière textile nouvelle génération.... qui place l’homme au centre de l’économie. Enfin, la taxe « Emmaus » a été présentée à la presse.

En visite à Chanteloup-les-Vignes, Alain Schmitz, président du Conseil général des Yvelines a annoncé le 12 novembre, le ligne directrice de la politique départementale dans cette période turbulente en raison de la crise et de la double réforme institutionnelle et fiscale. « La solidarité s’inscrit dans la durée... » a expliqué le président du CG des Yvelines.

Les horaires ont été modifiés : Le lieu c’est la salle des fêtes Paul Gaugin. Lundi et mardi : de 16 heures à 20 heures. Mercredi : 9 h à 13 heures et 15 h à 20 h. Jeudi : 14 h à 18 heures. Samedi et dimanche : 8 h à 20 heures sans interruption. Munissez vous de votre carte vitale et de votre bon de vaccination. Cela dit, vous pouvez aussi vous faire vacciner sans « rendez-vous ».

Attention changement de salle : les weekends du 23 et 24 janvier et du 30 et 31 janvier la vaccination aura lieu à l’espace Victor Hugo, au 18 Avenue de Poissy.

C’est avec beaucoup d’intérêt que les Nouvelles des Deux Rives constatent qu’un nouveau confrère d’information a fait son apparition : « ACTUS ». Édité par la CA2RS, ces quatre pages ne peuvent laisser indifférents nos chroniqueurs...

La victoire de David Douillet à l’élection législative partielle du 18 octobre dernier donne un argument juridique et politique aux « purs et durs » de la République « irréprochable ». Nous publions aussi l’avis de la ville de Chanteloup-les-Vignes.

Quelle solution aux mal logés pendant la crise ? Voilà une réponse locale à cette problématique récurrente. Le 23 octobre, Chanteloup fait encore parler d’elle... et de l’action de l’association « Le Relais Val de Seine ».

Vendredi 16 octobre, Chanteloup-les-Vignes inaugurait le complexe sportif « Laura Flessel ». Si le soleil n’était pas au rendez-vous, cette fin de matinée rayonnait cependant de la présence lumineuse de la Championne olympique d’escrime...

« Eco parc » est le label utilisé par les acteurs et promoteurs de cet ensemble qui est censé répondre à tous les défis de l’avenir : écologie, économie et social... Espérons que les discours annonciateurs d’espoir, de renouveau s’inscrivent dans la durée... de la vie d’un projet d’aménagement de 25 hectares.

Le renouvellement urbain continue à Chanteloup : dans le cadre du Grand Projet de Ville, la Foncière Logement et CFH aménagent un ensemble immobilier de 38 logements et 10 maisons individuelles à Chanteloup-les-Vignes. Un programme qui permet de diversifier l’offre de logements sur la Ville et de répondre à la demande sur le bassin d’emploi de la vallée de Seine.

Lors de la conférence du presse du 17 septembre, Mme Catherine Arenou, maire de Chanteloup-les-Vignes, esquisse ses projets pour Chanteloup... et sa vision politique de cohésion sociale pour les villes de la Communauté d’agglomération des Deux Rives de Seine.

Au chapiteau des contraires, rue des Quertaines à Chanteloup-les-Vignes, la Compagnie des Contraires accueille le spectacle de la troupe « la sentinelle des contraires ». Ce spectacle dont les comédiens sont des enfants de Chanteloup est le résultat d’un travail qu’ils ont mené au long de l’année avec la troupe dirigée par Neusa Thomasi...

 

 

Pages

Publicité