Vous êtes ici

Chanteloup-les-Vignes

Rien que des mots et des chiffres… Tel est la première conclusion politique de ce scrutin régional.

Le premier forum de l’éconstruction dans les Deux Rives a confirmé la solidité d’un concept nouveau, « le capitalisme naturel », dans un monde économique en plein questionnement.

Depuis que le tracé vert a été arrêté par le gouvernement, à l’automne 2006 pour prolonger la francilienne jusqu’à Orgeval, nos élus n’ont de cesse de promettre : qui veut plus de protections, qui désire un sous-fluvial à Fin d’Oise, qui un souterrain à Conflans, ou encore carrément un autre tracé… En fait, aucune de ces promesses ne se concrétise : la direction de l’équipement continue de travailler sur le seule tracé vert, sans protection supplémentaire pour les riverains. Mais pourquoi pas une autoroute plus large et payante ?…

Le samedi 20 février au marché de Chanteloup-les-Vignes, Benoît Hamon, troisième de la liste PS-PRG des Yvelines a rencontré les habitants des Deux Rives et en particulier ceux de Chantloup-les-Vignes. Cette série d’interviews est effectuée dans le cadre des régionales 2010 ; tous les grands partis ont été contactés. On attend toujours la réponse de l’UMP.

Depuis des mois, les internautes de MEDIASEINE font circuler des rumeurs sur Eddie Aït, le Maire de Carrières et Conseiller Régional d’Ile-de-France. Ce dimanche le 21 février, Monsieur Aït se sent « victime d’un tract diffamatoire » et porte plainte !

Le président du Conseil général a été accueilli le 18 février 2010 à la Communauté d’agglomération des Deux Rives de la Seine (CA2RS). En cohérence avec le message du 12 novembre 2009 dans les Deux Rives, Alain Schmitz, président du Conseil général des Yvelines a annoncé un investissement de 43 millions d’euros à moyen et à long terme. Les élus des Deux Rives étaient ravis d’apprendre cette bonne nouvelle.

« Je ne veux pas écrire « pont » ! »... « mais enfin Hugues : tu l’as voté ! »... « non : je veux le terme « franchissement » »... « tu changes tout le temps d’avis ! » Les maires UMP réglant leur compte en séance publique : du jamais vu en Conseil communautaire ! Le maire d’Andrésy a passé une bien mauvaise soirée. Ses collègues lui ont reproché ses changements de pied concernant les deux dossiers très chauds de l’interco : le projet A104 et le pont d’Achères. Le seul maire de gauche, Eddie Aït, discret, a compté les points… Le projet de l’intercom a été aussi présenté le 1er février 2010.

Eddie Aït souhaite la création d’un lycée des éco-filières à Carrières-sous-Poissy, sur le territoire de la Boucle de Chanteloup. Cela dit, cette idée est reprise (notamment élaborée par des parents d’élèves de la FCPE) et utilisée à des fins « classiques » pendant les élections régionales de mars 2010.

Basée à Chanteloup-les-Vignes, la nouvelle Maison Petite Enfance « Pierre de Lune » a été inaugurée ce jeudi 4 février.

Des socialistes tractant sur le marché d’Andrésy ! Démarrage de la campagne des Régionales avec la star locale, leader de l’opposition de gauche de Chanteloup-les –Vignes : Estelle Rodes.

Rencontre avec une jeune mère de famille, militante active et candidate sur la liste de Jean-Paul Huchon qui croit en la victoire du PS.

On savait les hommes politiques très doués pour jouer du pipeau... Mais, nous, on a un député qui a plus d’un tour dans son sac !

A l’Arsenal, situé à Paris, une exposition a lieu actuellement jusqu’au mois de mars. C’est une rétrospective de l’architecture des années 70, période des grands ensembles. Cela dit, c’est une autre vision de ce quartier qui est décrite : au départ c’était une cité « radieuse » prototype de l’architecture moderne...

Le lundi 25 janvier il y a eu la visite d’Anne Boquet, préfète des Yvelines, et de Yannick Imbert, sous-préfet de Saint-Germain-en-Laye pour évoquer tous les sujets qui fâchent et pour préparer les projets de demain... En bref, c’est la rencontre entre décideurs de terrain et représentants de l’État autour des enjeux du territoire intercommunal.

Chanteloup-les-Vignes invite à son exposition deux artistes reconnus : Antoine Bechara et Michel Gallois. Expo du 13 janvier au 19 février à la salle Paul Gauguin.

Mutualisation, pression fiscale, déficit et éloignement démocratiques, l’avenir de l’intercom Deux Rives est loin d’être rose...

Pages

Publicité