Vous êtes ici

Chanteloup-les-Vignes

Basée à Chanteloup-les-Vignes, la nouvelle Maison Petite Enfance « Pierre de Lune » a été inaugurée ce jeudi 4 février.

Des socialistes tractant sur le marché d’Andrésy ! Démarrage de la campagne des Régionales avec la star locale, leader de l’opposition de gauche de Chanteloup-les –Vignes : Estelle Rodes.

Rencontre avec une jeune mère de famille, militante active et candidate sur la liste de Jean-Paul Huchon qui croit en la victoire du PS.

On savait les hommes politiques très doués pour jouer du pipeau... Mais, nous, on a un député qui a plus d’un tour dans son sac !

A l’Arsenal, situé à Paris, une exposition a lieu actuellement jusqu’au mois de mars. C’est une rétrospective de l’architecture des années 70, période des grands ensembles. Cela dit, c’est une autre vision de ce quartier qui est décrite : au départ c’était une cité « radieuse » prototype de l’architecture moderne...

Le lundi 25 janvier il y a eu la visite d’Anne Boquet, préfète des Yvelines, et de Yannick Imbert, sous-préfet de Saint-Germain-en-Laye pour évoquer tous les sujets qui fâchent et pour préparer les projets de demain... En bref, c’est la rencontre entre décideurs de terrain et représentants de l’État autour des enjeux du territoire intercommunal.

Chanteloup-les-Vignes invite à son exposition deux artistes reconnus : Antoine Bechara et Michel Gallois. Expo du 13 janvier au 19 février à la salle Paul Gauguin.

Mutualisation, pression fiscale, déficit et éloignement démocratiques, l’avenir de l’intercom Deux Rives est loin d’être rose...

Vœux de Verneuil : Une cérémonie très alléchante tant pour l’œil que pour les papilles. Le bilan de l’année fut sans surprise et les projets 2010 ont révélé quelques priorités de l’action municipale : l’enfance, le cadre de vie et la culture. Comme à Triel, le maire UMP de Verneuil, Philippe Tautou a aussi fait de la politique nationale… Les quelques rares élus de gauche dans la salle n’avaient qu’à serrer les dents.

Récit de la soirée :

Il est rare qu’un maire de notre intercommunalité fasse la une de la presse nationale. C’est le cas de la maire de Chanteloup-les-Vignes, interrogée sur les dispositifs scolaires dans les quartiers en difficulté par le mensuel « Le Courrier des Maires » (décembre 2009). Et Catherine Arenou n’est pas contente !

Le débat autour de la francilienne semble opposer population et mouvements associatifs d’une part, élus et forces économiques d’autre part. Le clivage semble évident : d’un côté les défenseurs de l’environnement et du cadre de vie local, de l’autre des acteurs qui œuvrent à l’intérêt général économique.

Arguments socio environnementaux contre arguments logistiques et économiques.

Mais ce qui frappe, c’est que les premiers n’ont jamais vraiment osé remettre en cause les enjeux économiques avancés par les seconds. Et pourtant, les discours économiques sur la A104 véhiculent bon nombre d’idées reçues que les anti-A104 devraient reprendre à leur compte…

Cela s’est passé jeudi 26 novembre, à Carrières-sous-Poissy, lors de l’assemblée générale du COPRA, collectif qui s’oppose au projet A104 sur notre territoire. Le député, et ancien cadre du groupe PSA, agacé par une intervention d’un expert sur « la route et le réchauffement climatique », prend la parole et remet en cause le lien fait entre l’automobile et ce réchauffement.

Banlieue yvelinoise : un club de boxe qui ressemble à d’autres clubs de boxe… De tout âge et de toute catégorie, une dizaine de boxeurs et, au centre, un entraîneur, Moktar Hadjri, qui règle le bal au sifflet et à la parole, franche et directe. Pas une remarque des jeunes qui s’activent sur le ring ou devant un sac… Bienvenue aux Mureaux qui n’est pas un club comme les autres : il fournit actuellement quatre boxeurs à l’équipe de France (trois juniors et un senior en équipe nationale) et qui a formé Ali Hallab, médaillé mondial. Le BA des Mureaux : premier club de France…

2009 fut une année creuse sur le dossier A104. Le public fut plus clairsemé que de coutume. Le puissant collectif anti A104 réitère son opposition au projet, compte ses défections (Conflans et Andrésy) et ses gains (Carrières, Poissy) parmi lesquels les deux députés UMP concernés par le tracé vert retenu. Entre les discours des élus et les dérapages verbaux (chaleureusement applaudis par la foule) du fondateur du COPRA, Victor Blot, on ne peut pas dire que la direction du COPRA maîtrisait réellement les débats à son AG…

Avec sa casquette de secrétaire d’Etat à l’écologie, Mme Chantal Jouanno a souligné l’importance de la renaissance de la filière textile en France et en particulier dans les Deux Rives. Le 25 novembre à 17 heures, tous les acteurs de la filière ECO TLC* se sont déplacés pour vanter les mérites du recyclage, de la réutilisation et la R & D dans une filière textile nouvelle génération.... qui place l’homme au centre de l’économie. Enfin, la taxe « Emmaus » a été présentée à la presse.

En visite à Chanteloup-les-Vignes, Alain Schmitz, président du Conseil général des Yvelines a annoncé le 12 novembre, le ligne directrice de la politique départementale dans cette période turbulente en raison de la crise et de la double réforme institutionnelle et fiscale. « La solidarité s’inscrit dans la durée... » a expliqué le président du CG des Yvelines.

Pages

Publicité