Vous êtes ici

Chanteloup-les-Vignes

En votant une motion pour plus d'éthique en politique et le non cumul de mandats, Europe-Ecologie-Les-Verts des Yvelines vise indirectement le maire et conseiller général de Conflans, Philippe Esnol, second sur la liste PS des Sénatoriales. D'autant que la motion a été proposée par le maire-adjoint de... Conflans, Franck Barraud. Courage politique de l'adjoint EELV mais risque politique pour tout le parti...

Au cri d’ « Arenou, des sous », une quinzaine d’agentes territoriales spécialisées des écoles maternelles (ATSEM), avaient manifesté le 28 Février 2011 devant la Mairie à l’appel du syndicat SUD. La maire de Chanteloup avait, alors, apporté des garanties aux employées. Mais, aujourd'hui, entre la municipalité et le syndicat SUD, c'est la guerre...

Le Conseil municipal de Carrières-sous-Poissy, réuni ce jeudi 23 juin 2011, a émis un avis favorable au projet de Schéma Départemental de Coopération Intercommunale (SDCI). Le maire de Carrières se permet de critiquer Maurecourt qui a décidé de ne pas rejoindre la CA2RS. Néanmoins, il passe sous silence la coupure - ô combien incohérente - entre sa commune et sa grande soeur siamoise : Poissy

L’Association Nationale des Elus Locaux d’Opposition (AELO) remet aujourd’hui, au Sénat, mercredi 22 juin, ses premiers prix nationaux de la démocratie locale.

Le journal municipal de Conflans (juin 2010) a été l’occasion pour le maire PS de Conflans, Philippe Esnol, de marteler sa nouvelle position sur la A104 et de poser ses conditions pour le projet de la plate-forme multimodale d’Achères.

Depuis la mise en place de l'Opération d'intérêt national (OIN), avec le protocole signé en  2008, tout porteur de projet, en principe un élu, dit s'inscrire dans l'objectif de création de nouveaux logements (2500 par an), de création d'emplois sur place, de relance économique ou encore de renforcement des transports en commun.

En filigrane, ces projets ont vocation à s'appuyer sur des pôles économiques existants dans un contexte de développement durable.

Les projets de développement qui toucheront notre territoire sont-ils articulés et cohérents ? Sont-ils démocratiquement légitimes ?

Dans une lettre envoyée le 18 juin (Ô combien symbolique !), un collectif d'associations aécrit au président du Conseil général, Alain Schmitz au sujet de l'A104... car, selon ce collectif de 5 associations, les promoteurs de l'A104 veulent rentrer par la petite porte en mettant en oeuvre une  liaison RD190 et RD 30 sur la Plaine de Triel.

Chanteloup est une ville qui monte dans notre estime collective : inauguration des abords du Parc Champeau ce samedi 18 juin, une fête de la ville avec le concours de la Compagnie des contraires, mais surtout l'ascension mythique de la Côte de Chanteloup-les-Vignes, le dimanche 19 juin à partir de 10 heures.Vidéo de la course en 2008.

Dans un interview exclusif du 14 juin pour le J2R, Catherine Tasca explique les enjeux des élections sénatoriales qui approchent (septembre).

Verneuil, Triel, Chanteloup, Meulan, Vernouillet et Poissy... organisent pleine d'événements de toute nature, même sur l'interco.

Jeudi 9 juin, un ciné/débat, organisé par ATTAC78, s’est déroulé au cinéma Frédéric Dard des Mureaux, à 20h30, autour de « Gasland » et du gaz de schiste.

Depuis la publication de l'enquête publique relative au projet de modification de la circulation aérienne en direction de Roissy, menée en mars 2011, concernait 138 communes, les politiques se positionnent.

Sénatoriales

Catherine Tasca, sénatrice PS des Yvelines sera en visite à Vernouillet le 14 juin à partir de 19 h 30 (à la SCENE, lieu de concerts dans la zone industrielle de la Grosse Pierre).

Deux bonnes nouvelles pour les habitants de Chanteloup-les-Vignes : la ville organise sa traditionnelle brocante le dimanche 12 juin 2011 de 6h30 à 18h. En outre, les travaux de la rue de l'Hautil sont finis.

Dans son « de la Démocratie en Amérique », de Alexis de Tocqueville opposait  la vitalité de la démocratie américaine locale malgré des normes comptables approximatifs et à l’atonie de la vie publique de la commune française mais qui pouvait s’engueillir de comptes tenus au cordeau. Quand on analyse le cas de la Communauté des 2 rives, on constate finalement que si beaucoup d’eau a coulé sous le pont de Triel, M. de Tocqueville, qui a fréquenté assidument  la région pourrait à loisir constater que les mœurs de la démocratie locale et les canons de l’écriture comptable n’ont que peu évolué. Mais à qui la faute ?

Pages

Publicité