Vous êtes ici

Chanteloup-les-Vignes

Mon potager, ma cuisine et moi (I)

Durant cet été, Le Journal des Deux Rives vous propose un rendez-vous régulier sur le potager en été, chaque lundi.

Ce premier texte donne quelques conseils pour protéger votre potager durant votre absence et pour contrer les journées de fortes chaleurs.
 

A Chanteloup-les-Vignes, les procédures d'expropriations pour "l'intérêt général" sont "nécessaires", selon la municipalité, mais "brutales" selon les riverains.

Une pétition a été lancée... par l'association des riverains, "victimes du béton". (Selon un pointage fin août 2011, l'association a déjà obtenu 222 signatures pour cette pétition se trouve aussi sur le net : petitionpublique.net).

 

Coup de théâtre : la DGAC a réuni le 12 juillet, malgré la loi, la Commission consultative de l’environnement de Roissy (CCE) pour la troisième fois et elle a validé le choix de la DGAC ! Dans un communiqué du 14 juillet, Philippe Houbart, président du CIRENA s'insurge contre la décision "illégale" de la DGAC.

La procédure d'expropriation reste une drame pour n'importe quel propriétaire. Le projet urbain de la municipalité a provoqué une série de procédures d'expropriations.  L'Etablissement public foncier des Yvelines (EPFY) a été mandaté par la puissance publique, c'est-à-dire la mairie de Chanteloup. Nous avons contacté la mairie et une analyse sera publiée prochainement. 

Les décisions relevant du découpage intercommunal ont entraîné une nouvelle configuration de la Communauté d’agglomération des Deux Rives de Seine (CA2RS). Celle-ci en ressort économiquement affaiblie.

Les réactions de Pierre Cardo, suite à ces décisions,  confirment les choix purement politiciens du président de la CA2RS, dont le principal objectif est bien de garder la main sur son fief, quoiqu’il en coûte sur l’avenir du territoire de la CA2RS.

Le 9 juin dernier, la Commission consultative de l’environnement de Roissy (CCE) n’a pas validé le projet présenté par la Direction générale de l’Aviation Civile (DGAC) de relèvement des altitudes pour les atterrissages face à l’Est estimant que des compléments d’études étaient nécessaires.

Fête nationale

L'anniversaire de la Fête nationale est un moment marquant de la saison estivale : les vacances peuvent commencer... mais d'abord passons en revue les villes qui fêtent le 14 juillet.

 

L’arrivée prévue de 6 nouvelles communes dans notre Communauté d’agglomération pose plus d’interrogations qu’elle n’apporte de réponses…

Du 16 juillet au 15 août au Complexe sportif Bretagne (rue Pasteur) à Carrières-sous-Poissy le temps de la détente est arrivé : piscine, sable, loisirs, lecture... Horaires de 10 heures à 20 heures. 
 

Le Président du Parti Radical de gauche (PRG), Jean-Michel Baylet vient d’annoncer sa candidature à la primaire à gauche pour l’élection présidentielle. Au côté des ténors du parti socialiste, sa présence permettra au PRG, parti du centre gauche, de se faire entendre et connaître et aux socialistes de montrer leur volonté d’ouverture.

"Quelle beauté !" a lancé une animatrice du quartier. Effectivement, Ségolène Royal était ravissante et contente de son coup médiatique : venir au coeur d'un des quartiers emblématiques à Chanteloup-les-Vignes.

Candidate à l’élection présidentielle en 2007, Présidente de la Région Poitou-Charentes, Ségolène Royal, dans sa quête pour l'investiture aux primaires socialistes, poursuit son dialogue entrepris avec les Français-es en allant à leur rencontre.

La réforme des collectivités territoriales engagée par le gouvernement rendait obligatoire l’appartenance à une intercommunalité. Les Yvelines étaient en retard puisqu’une centaine de communes restaient isolées.

En se limitant au nord des Yvelines, le moins que l’on puisse dire c’est que les décisions du préfet ne remplissent pas les objectifs assignés par le projet de loi. Les enjeux de politique locale ont été trop forts. Pire : les regroupements de communes proposés contredisent les propres recommandations du représentant de l’Etat qui dataient de 2007 !

Les circonstances 1951 : un jeune écrivain qui n’a encore publié qu’un seul roman, à l’écriture maîtrisée, élégante, mais conventionnelle, voire désuète pour l’époque, passe trois semaines sur sa machine à écrire, entouré de T-shirts qui sèchent autour de lui tandis qu’il transpire dans un autre, à taper un texte, à un rythme endiablé que ses amis écrivains lui envient.

Fillon rendait obligatoire l’appartenance à une intercommunalité. Les Yvelines étaient en retard puisqu’une centaine de communes restaient isolées.

A la mise en place de l’Opération d’intérêt national (OIN), dont le protocole a été signé dès 2008, étaient prévus la création de 2 500 logements par an, d’emplois sur place ou encore du renforcement des transports en commun plus nombreux. Sur le plan local, ce gigantesque projet n’est pas appréhendé par les habitants. La dernière réunion d’information, tenue à Triel, a apporté la preuve de la justesse de cette analyse.

Pages

Publicité