Vous êtes ici

Chanteloup-les-Vignes

Début février, Alban Bernard, citoyen de Carrières-sous-Poissy, a découvert l'indicible : la décharge à ciel ouvert qui s'est développée depuis quelques années dans la plaine, zone interstitielle  entre Chanteloup-les-Vignes, Carrières-sous-Poissy et Triel-sur-Seine. Devant l'urgence sanitaire et environnementale, il a lancé une pétition à caractère national, qui a déjà atteint les 650 pétitionnaires et elle continue à grimper. Le J2R a rencontré l'initiateur de ce mouvement pour le réhabilitation de la plaine.  

Pétition : Ministre d'État, Ministre de la Transition écologie et solidaire: Mrs les élus : Sauvez la plaine de Carrières / Triel / 

Depuis une quinzaine de jours, l’Île-de-France connait un épisode pluvieux particulièrement spectaculaire, au cours duquel est tombé, au niveau régional, l’équivalent de 10 % d’une pluie annuelle. Ainsi,  le SIAAP a décidé, depuis le 24 janvier, de mobiliser sa cellule de crise. Cette dernière s’est réunie quotidiennement à 8 h, 12 h et 18 h.

 

Si on faisait la liste de tous les projets immobiliers sortis de l’imagination fertile de nos élus de tous niveaux rien que ces dix dernières années, il y a de quoi en attraper le tournis ! Dans la série "Les ahurissants", remontons par exemple en 2009, ils envisageaient très sérieusement de bâtir un circuit de formule 1 à Flins

Tout récemment, à peine mis hors jeu sur le projet de port industriel à Carrières-sous-Poissy, ils ressortent de leur musette un projet de port de plaisance enrobé d’habitats résidentiels dans la base de loisirs du Val de Seine. On l’avait presque oublié celui là. À force, ils se disent que dans le lot, il finira bien par en passer un !

Samedi 20 janvier 2018 à 10 h, le 3ème Salon des auteurs de la bibliothèque de Triel-sur-Seine ouvrira ses portes à l’Espace Senet, salle Guy de Maupassant. Une belle occasion de rencontrer une vingtaine d’écrivains venus présenter leurs éditions et d’échanger avec ces auteurs qui ont la passion d'écrire et d'aller à la rencontre de leurs lecteurs.

A la suite d'un fait divers, un accident de la route, en juillet 1863, la presse de l'époque nous fait connaître l'actrice d'un théâtre parisien qui possédait alors le château d'Hardricourt.

Une belle année 2018 et que tout l'espoir vous soit permis ! Voilà le message à tous nos lecteurs/internautes et à nos amis du Journal des Deux Rives.

Spécialiste de sociologie économique, Michel Callon dans un nouveau livre met à bas une idée convenue que partagent encore aujourd’hui une grande majorité d’économistes : l’offre et la demande seraient deux blocs homogènes qui se rencontreraient sur un marché et dont le croisement aboutirait mécaniquement à la formation d’un prix.  Il montre par l’observation empirique qu’il n’en est rien.

Sigrine Thorin est une jeune femme toute de passion et de vivacité intellectuelle. Son objectif est de mettre en œuvre un apprentissage différent de la langue anglaise. Elle s'est associée à d’autres personnes aux parcours atypiques comme le sien, pour se donner toutes les chances de réussir son entreprise : “J’ai voulu cette synergie des compétences pour un projet solide. De formation scientifique, je me suis entourée d'ingénieurs en physique et mathématiques. Trois d’entre eux sont binationaux et bilingues anglais-français. L’un d’eux, a écrit plusieurs manuels d’enseignement des langues.

 

Les habitants de Poissy et de ses environs devront-ils se rendre à la sous-préfecture de Mantes-la-Jolie pour effectuer leur démarches nécessitant un déplacement ? Les réflexions en cours, dans ce sens, reposent la question de l'harmonisation cohérente des différentes divisions territoriales. Au lieu de vouloir réorganiser les arrondissements des Yvelines en fonction des intercommunalités, n’aurait-il pas fallu faire l’inverse ?

Pour ou contre le plaisir de l’habitude ? Pour ou contre l'A104 ? Pour ou contre Linky ? Pour ou contre la  déviation de la RD154 ? Pour ou contre le nucléaire ? Pour ou contre X Y ou Z …  Merci la polémique,  déplaçons la problématique combative vers une tentative de réconciliation des protagonistes : est-il possible ou non d’évoluer du conflit vers le consensus ?

Pour ou contre le plaisir de l’habitude ? Pour ou contre A104 ? Pour ou contre Linky ? Pour ou contre RD154 ? Pour ou contre nucléaire ? Pour ou contre X Y ou Z …  Merci la polémique,  déplaçons la problématique vers une tentative de réconciliation des protagonistes : est-il possible ou non d’évoluer du conflit vers le consensus ?

Huit ateliers citoyens ont été organisés par la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise,  entre le 3 octobre et le 30 novembre. Un compte rendu du dernier peut donner une idée de l’ambiance et des résultats des précédents, qui se sont déroulés selon le même principe.

Les nombreuses propositions des participants sont intéressantes. Seront-elles prises en compte par les élus communautaires, tout particulièrement par Mme Suzanne Jaunet, vice-présidente de la communauté urbaine déléguée à l'urbanisme qui les a commentées, en les résumant ? 

Le jeudi 30 novembre 2017, le club des entreprises de l’économie sociale et solidaire, appelé Busin’ESS, a été lancé dans les Yvelines par ActivitY' en partenariat avec la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi des Yvelines, la Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire d’Île-de-France et les acteurs yvelinois de l’insertion par l’activité économique. Ce lancement s’est déroulé au Campus, Cité de l’innovation et des métiers de demain, aux Mureaux.

Le problème des nuisances aériennes, auquel le Collectif Inter-associatif du REfus des Nuisances Aériennes (CIRENA) n'a de cesse de proposer des solutions, a été l'objet d'une question de Michèle de Vaucouleurs, députée MODEM de la 7ème circonscription des Yvelines.

La réponse de la ministre des Transports, Elizabeth Borne ne surprendra que ceux qui veulent bien l'être : "On verra plus tard !"

VERBATIM

Depuis 1981, le Centre de promotion par la formation (CPF) agit pour la réinsertion professionnelle. Avec l'austérité budgétaire du haut vers le bas, les problèmes récurrents de trésorerie ont eu le dernier mot de ce centre innovant sur le plan social, non seulement à Chanteloup-les-Vignes mais au-delà des frontières des trois villes proches, Andrésy, Carrières-sous-Poissy et Triel-sur-Seine. Cinq salariés vont être remerciés et quatorze stagiaires/apprentis vont se trouver dans de grandes difficultés. Qui est responsable de cette situation ?

Pages

Publicité