Vous êtes ici

Carrières-sous-Poissy

Depuis juillet 2009, la ville de Carrières a entrepris une vaste réflexion pour la création d’un centre ville. Les premières réunions publiques de concertation se déroulent actuellement.

Vendredi 8 et samedi 9 avril au Pôle Michel Colucci. Inauguration le vendredi 8 avril à 18h30

Création d’un lycée des éco-filières à Carrières-sous-Poissy dans la Boucle des 2 Rives de Seine. Jean-Paul Huchon met ce projet à l’étude suite à une demande d’Eddie Aït, vice-président de la Communauté d’agglomération des 2 Rives de Seine.

Depuis des mois, le site commercial Mediaseine accumule les attaques diffamatoires contre le maire de Carrières-sous-Poissy. Ce véritable piratage de site par une poignée d’opposants politiques a pu se développer avec la bienveillance du site qui a vu l’occasion d’accroître ses connexions et donc sa popularité. Récit d’une opération de lynchage qui a failli se terminer devant les tribunaux.

Ce port de plaisance doit rester dans ce secteur ; c’est une place stratégique !

A la soirée de la victoire de la gauche, Eddie Aït, désormais Président du groupe PRG-MUP au Conseil régional, l’avait prédit : les Régions ne se laisseront pas faire ! Maintenant, l’épreuve de force commence dans un contexte d’affaiblissement du pouvoir Sarkoziste. Monsieur Blanc, l’ancien président d’Air France sera-t-il un effet collatéral de la victoire des gauches en Ile-de-France ?

Le film « Tête de Turc » de Pascal Elbé a été tourné dans les Deux Rives. Hier, à l’émission « le Fou du Roi », Pascal Elbé expliqua que ce film était un film « social » c’est-à-dire le vécu dans une famille classique, qui traverse des problèmes, en somme, humains. Il ne s’agit pas d’un film de banlieue... c’est un film du respect, de la conscience et de la maturité... A voir et revoir. Sortie au cinéma du polar tourné à Carrières

Après un premier tour marqué par un taux d’abstention anormalement élevé, les élus locaux que nous avons interrogés, analysent les résultats du deuxième tour. En nombre de voix exprimées, la gauche est devenue majoritaire. Ce résultat les interpelle...

Le premier forum de l’éconstruction dans les Deux Rives a confirmé la solidité d’un concept nouveau, « le capitalisme naturel », dans un monde économique en plein questionnement.

Parti à 10 heures, et sous le contrôle des chronométreurs chevronnés de « De temps en temps Chronométrage », la première course de 12 km de Carrières-sous-Poissy était le moment de vérité tant pour les organisateurs et bénévoles que pour les 220 coureurs inscrits.

Anny Poursinoff, conseillère régionale sortante, tête de liste dans les Yvelines pour Europe écologie explique la doctrine des Verts et ses déclinaisons au niveau local. Enfin, elle dévoile la stratégie du deuxième tour des régionales.

Eddie Aït dénonce les propos tenus par Hughes Ribault et se moque de la campagne « show biz » de Valérie Pécresse et de David Douillet.

Archives J2R

C’est une première sur le marché français, une société canadienne, Demtec réalise une opération à grande échelle de logement social à ossature bois. Cet exemple pourrait-il être reproductible ici dans les Deux Rives ?

David Douillet et Eddie Aït, les deux étoiles montantes de la politique régionale, voire nationale, se sont lancés sur les sentiers de la campagne régionale. Au-delà de ce constat, un débat contradictoire s’impose entre ces deux politiques qui rencontrent, chacun à leur manière, une certaine reconnaissance du public. Eddie Aït lance un défi... et veut affronter David Douillet. La rédaction des Nouvelles a tenté de joindre, sans succès pour le moment, le double champion olympique et Député de la 12e circonscription.

Depuis que le tracé vert a été arrêté par le gouvernement, à l’automne 2006 pour prolonger la francilienne jusqu’à Orgeval, nos élus n’ont de cesse de promettre : qui veut plus de protections, qui désire un sous-fluvial à Fin d’Oise, qui un souterrain à Conflans, ou encore carrément un autre tracé… En fait, aucune de ces promesses ne se concrétise : la direction de l’équipement continue de travailler sur le seule tracé vert, sans protection supplémentaire pour les riverains. Mais pourquoi pas une autoroute plus large et payante ?…

Pages

Publicité