Vous êtes ici

Carrières-sous-Poissy

Adepte des records et habitué aux exploits, Charles Hedrich s’est fixé un nouveau défi : un tour de France des voies navigables à la rame !

Pour lire gratuitement l'article, rendez-vous sur le site de l'ASAEECC "Votre vie à Carrières" en cliquant ici

Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise

Denis Faist, 1er maire-adjoint d'Andrésy, président du Groupe Indépendant Seine et Oise (ISO), argumente dans cette tribune la possibilité de faire autrement dans le choix budgétaire de GPSO. Ce texte, qui n'engage pas le J2R, met en exergue le caractère essentiel du choix de la communauté urbaine GPSO dans les semaines à venir.

Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise

Dans cette tribune, qui a fait l'objet d'une présentation au conseil communataire de GPSO, Michel Pons, maire de Villennes explique le choix "politique" à faire pour garder ou non la taxe foncière sur le non-bâti dans les 12 communes de la feue Communauté d'agglomération 2 Rives de Seine. 

Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise

Alain Lafon, observateur de la chose publique, a analysé le 31 mars, le lancement et le fonctionnement de Grand Paris Seine & Oise. Pour lui, cela a été un fiasco, mais la situation pourrait s'améliorer car l'Etat veille au bon fonctionnement de la réforme territoriale. En somme, chaque acteur doit prendre ses responsabilités pour aboutir à une intercommunalité apaisée.

WEBTELE 2R

 

« Oui » ont répondu les initiateurs de la section Force ouvrière (FO) qui est née en janvier 2016 pour accompagner le chamboule-tout de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise (GPSO). Au mois de mars 2016, le président de GPSO a rencontré les syndicats FO et CGT afin de voir les voies et moyens du dialogue social, indispensable dans cette période de réforme territoriale et de négociations sur les indices de salaires au sein de la fonction publique. INEDIT.

Réunion publique : Salle des fêtes de Gaillon sur Montcient, le vendredi 25 mars 2016 à 20 h 30

De Conflans à Mantes, les formidables atouts écologiques du Val de Seine sont menacés. Ce « poumon vert » fait l’objet ces dernières années de gigantesques opérations d’aménagement du territoire les plus contestables.

Retrouvez gratuitement l'article sur le site de l'ASAEECC "Votre vie à Carrières", cliquez : ici

Début mars, le collectif Romyvelines s'est inquiété de la situation des familles roumaines vivant en bidonville, sur le terrain entre les communes de Triel, Chanteloup et Carrières-sous-Poissy. Ce sont actuellement un peu plus de 200 personnes dont la moitié d'enfants de moins de 18 ans. Malgré le risque des orages et de la grêle, le J2R a enquêté le 4 mars pour faire le point sur un dossier que nous avions traité en 2010 ! INEDIT Voir la WEBTELE 2R.

Musiques numériques et performances danse-théâtre.

La Vie de Château #3

Ce rendez vous « carte blanche » semestriel est donné à nos résidents du Château Éphémère : SAKURAKO & PHIL VON.

Avec la complicité de nombreux autres artistes, ce duo de danse/performance/musique confronte leurs univers respectifs, l’un venant des arts visuels et l’autre du monde sonore, cristallisant ainsi la rencontre de la danse butô, des arts visuels avec des sons électroniques et la danse flamenco.

Vous pouvez retrouver cet article gratuitement sur le site de l'ASAEECC : ici

L'ASAEECC "Votre vie à Carrières", comme plusieurs associations de la ville de Carrières-sous-Poissy, s'associe avec le projet de la municipalité : "pour une ville propre".

Nous saluons cette initiative car il ne s'agit pas de remplacer les services de nettoyage de l'intercommunalité ou de la mairie, mais bien de faire passer un message pédagogique auprès de la population sur des incivilités qui dégradent notre qualité de vie issues de mauvaises habitudes...

Vous pouvez lire gratuitement l'article sur le site de l'ASAEECC : ici

On connaît mal le Mantois. La création ex-nihilo de la communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise (GPSO) nous conduit à rencontrer des élus qui étaient à l'origine de ce mastondonte de 404 000 habitants, 73 communes. Mme François Descamps-Crosnier, députée PS des Yvelines, a décortiqué avec nous les premiers (faux!) pas de l'intercommunalité. Voir aussi la WEBTELE 2R.

Le 1er numéro 2016 du magazine municipal de Carrières-sous-Poissy, suscite une certaine indignation de la part des élus minoritaires ; en effet le maire, Christophe Delrieu, a purement et simplement décidé de censurer la tribune « libre » des groupes d’opposition conduits par Anthony Effroy et Eddie Aït.

Dix mesures précises d'un plan de mobilité contre "macarons" pour une demi-heure ou peut-être 45 minutes ont caractérisé le duel entre MM. Eddie Aït et Christophe Delrieu, le 10 février, lors de deux réunions publiques presque à la même heure. C'est le signe même que la démocratie locale est très vivante à Carrières-sous-Poissy. Le problème qui reste est de savoir quand et comment des solutions vont être apportées aux riverains de la rue David et de l'avenue Vanderbilt ainsi qu'aux usagers des transports en commun.  

Prolongement de la Francilienne

Des slogans comme « Crime politique... bombe à retardement... capacité de nuisance du COPRA » ont pimenté le 4 février la conférence de presse des opposants à l'A104. Sans oublier le retentissant « crime contre l'humanité » de Victor Blot, l'association COPRA 184 a lancé  à tous les acteurs politiques un avertissement de la dangerosité des autoroutes en général et notamment en milieu urbain. Christiane Paravy, présidente du COPRA 184, Laurent Lantoine, le secrétaire de l'association, et Victor Blot, fondateur du COPRA 184 ont accueilli la presse à Conflans-Sainte-Honorine.

Le 31 août 2008 a été signé entre les autorités compétentes dont l'EPAMSA un protocole "politique" pour la mise en œuvre des transports en commun à l'ouest de la Région Île-de-France. Pierre Bédier, président du département des Yvelines et, d'autre part, de l'EPAMSA avait pris des engagements pour améliorer les transports car "les accords techniques allaient suivre". Huit ans plus tard et après une récession économique sans précédent depuis les années 1930, les transports (en commun) restent le talon d'Achille de la partie ouest de la Région Île-de-France. Avec ou sans méga-intercommunalité, tout reste à faire en la matière.  Voir la WEBTELE 2R, pour se souvenir des paroles énoncées à l'époque.

Les associations RSNE et Non au Pont d'Achères, en partenariat avec le Collectif NOPIVALS organisent une réunion d'information sur les projets inutiles et coûteux dans notre ville et sur notre département. La réunion s’achèvera par un débat entre public et associations ; alors, ne manquez pas ce moment d'échanges et d'informations :
Vendredi 12 février à 20 h, salle Saint-Louis de Carrières-sous-Poissy, 152 rue des écoles.

Vous pouvez lire la suite de cette article sur le site de l'ASAEECC en cliquant : ici

Pages

Publicité