Vous êtes ici

Carrières-sous-Poissy

Sigrine Thorin est une jeune femme toute de passion et de vivacité intellectuelle. Son objectif est de mettre en œuvre un apprentissage différent de la langue anglaise. Elle s'est associée à d’autres personnes aux parcours atypiques comme le sien, pour se donner toutes les chances de réussir son entreprise : “J’ai voulu cette synergie des compétences pour un projet solide. De formation scientifique, je me suis entourée d'ingénieurs en physique et mathématiques. Trois d’entre eux sont binationaux et bilingues anglais-français. L’un d’eux, a écrit plusieurs manuels d’enseignement des langues.

 

Pour ou contre le plaisir de l’habitude ? Pour ou contre l'A104 ? Pour ou contre Linky ? Pour ou contre la  déviation de la RD154 ? Pour ou contre le nucléaire ? Pour ou contre X Y ou Z …  Merci la polémique,  déplaçons la problématique combative vers une tentative de réconciliation des protagonistes : est-il possible ou non d’évoluer du conflit vers le consensus ?

Le 6 novembre, Christophe Delrieu, maire de Carrières-sous-Poissy, a organisé une réunion publique ayant pour thème « sécurisation des espaces naturels et accueil des gens du voyage ». En réalité, c'était un monologue ayant pour but de démontrer que les gens du voyage, qui débarquent sans crier gare dans la plaine, bénéficient d'un déséquilibre juridique dans les faits (ce qui est contesté par la Fédération nationale des associations solidaires d’action avec les Tsiganes et les Gens du voyage, FNASAT) et que ce problème récurrent de l'arrivée et de la gestion de ces itinérants appelle désormais des réponses concrètes.

Le 7 décembre a eu lieu à Versailles l'audience sur le projet "écoport" de Triel, porté par l'établissement public Ports de Paris. Quelle que soit la décision que prendra le juge dans son délibéré du 21 décembre 2017, ce projet est l'illustration même d'un gâchis à quatre niveaux : politico-institutionnel, économique, humain et environnemental. Pourrons-nous, un jour, tirer un bilan de ce fiasco d'aménagement ?

La période est faste pour les achats de Noël, mais il ne faut pas négliger le choix des arbres de Noël (nordmann ou épicéa). Heureusement, à Carrières-sous-Poissy, un commerçant de l'ouest du pays nous offre un large  éventail de choix. Ouvert depuis le 2 décembre, Mélodie sapin sera à votre services jusqu'au 22 décembre 2017.
Renseignements et prix au 06 07 31 70 34

 

Les habitants de Poissy et de ses environs devront-ils se rendre à la sous-préfecture de Mantes-la-Jolie pour effectuer leur démarches nécessitant un déplacement ? Les réflexions en cours, dans ce sens, reposent la question de l'harmonisation cohérente des différentes divisions territoriales.

Le samedi 2 décembre, malgré le froid, Dalkia réunissait un aréopage composés d’élus de Carrières-sous-Poissy (Christophe Delrieu et son prédécesseur Eddie Aït), de membres de l’EPAMSA, de l'ADEM, d’architectes, etc. pour inaugurer son installation de chauffage biomasse chargée d’alimenter les premiers immeubles de la Centralité : le quartier de Beauregard. Quelques nouveaux occupants s’étaient joints au groupe. C’était l’occasion de parcourir les rues de l’ensemble et d’écouter les architectes parler du produit fini.

13e édition du journal "Les News du 2R" et dernière de l’année 2017. Cette édition revient sur 4 actualités et 4 reportages vidéos à retrouver sur le Journal des Deux Rives et Les Nouvelles des Mureaux Seine&Vexin, ayant pour sujets les communes de la Communauté Urbaine du Grand Paris Seine&Oise (GPS&O) durant le mois de novembre et un peu décembre : les manifestations du 11 novembre, le Salon de la BD de Verneuil, le Numérique Epône Show, les 20 bornes d’Andrésy, le Choco Trail à venir...

Huit ateliers citoyens ont été organisés par la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise,  entre le 3 octobre et le 30 novembre. Un compte rendu du dernier peut donner une idée de l’ambiance et des résultats des précédents, qui se sont déroulés selon le même principe.

Les nombreuses propositions des participants sont intéressantes. Seront-elles prises en compte par les élus communautaires, tout particulièrement par Mme Suzanne Jaunet, vice-présidente de la communauté urbaine déléguée à l'urbanisme qui les a commentées, en les résumant ? 

Orgeval a accueilli, le 24 novembre, l'assemblée générale du CO.P.R.A. 184 qui milite depuis 26 ans contre la construction d'une autoroute urbaine entre le Val d'Oise et les Yvelines.

Le problème des nuisances aériennes, auquel le Collectif Inter-associatif du REfus des Nuisances Aériennes (CIRENA) n'a de cesse de proposer des solutions, a été l'objet d'une question de Michèle de Vaucouleurs, députée MODEM de la 7ème circonscription des Yvelines.

La réponse de la ministre des Transports, Elizabeth Borne ne surprendra que ceux qui veulent bien l'être : "On verra plus tard !"

VERBATIM

Homme typique de la première partie du XXe siècle, Georges Roger Bourdy, devait choisir son camp en 1940 après la démobilisation. Voici le récit de Jean Rafton, conseiller municipal de Triel, sur ce soldat de l’ombre.

La ville de Triel, l'UNC Triel et la FNACA Verneuil vont se réunir le samedi 25 novembre, à 10 heures, pour honorer la mémoire de ce résistant. En son honneur, une cérémonie de baptême du rond point (RD 190), en allant vers Carrières-sous-Poissy, aura lieu.

Depuis 1981, le Centre de promotion par la formation (CPF) agit pour la réinsertion professionnelle. Avec l'austérité budgétaire du haut vers le bas, les problèmes récurrents de trésorerie ont eu le dernier mot de ce centre innovant sur le plan social, non seulement à Chanteloup-les-Vignes mais au-delà des frontières des trois villes proches, Andrésy, Carrières-sous-Poissy et Triel-sur-Seine. Cinq salariés vont être remerciés et quatorze stagiaires/apprentis vont se trouver dans de grandes difficultés. Qui est responsable de cette situation ?

Consommation et références historiques

Pourquoi, chaque année,  le quatrième vendredi du mois de novembre reçoit-il, désormais, un nom américain, qui n'engendre pas la joie ?Alors que les rites d'outre-Atlantique nous envahissent, le jeudi, jour d'action de grâce, et sa dinde légendaire nous reportent à l'époque de la conquête de l'Amérique.

 

Surprise, à Poissy, lors du premier concert du festival Blues sur Seine : Pierre Cardo, ancien député-maire de Chanteloup-les-Vignes et premier président de la Communauté d'agglomération 2 Rives de Seine, sur scène à l'harmonica avec les musiciens du Caveau de la Huchette !

Pages

Publicité