Vous êtes ici

Autres

Pour cause d'analyses négatives de l'eau, la toute nouvelle piscine d'Andrésy est fermée depuis juin et ne rouvrira ses portes que le 28 juillet au matin.

Lions Club Conflans Montjoie a changé de président.

Le nouveau président est Claude Henri Ney, une figure prééminente de la vie locale... dans toutes ses dimensions.


 

Le syndicat mixte SIDRU gère les ordures de 15 communes autour de Saint-Germain-en-Laye, dont 3 villes de la CA2RS.  En 2007, les représentants du SIDRU – dont en premier lieu le maire de St Germain, M. Lamy, mais aussi les élus de la CA2RS et de ses 3 villes concernées – avaient décidé de contracter des emprunts à taux variable extrêmement risqués, qui sont devenus de véritables bombes à retardement.

Preuve en est : en juillet, le SIDRU rembourse une partie de sa dette avec un taux d’intérêt de… 44 % !

Dans le cadre du partenariat qu’elles ont conclu en janvier 2011 par le biais de Béranger Développement, la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) et la Banque Solfea intègrent aujourd’hui au site internet des ECO Artisans® un nouveau module d’information personnalisée facilitant la démarche des particuliers et le financement de leurs travaux d’économies d’énergie.

Mon potager, ma cuisine et moi (I)

Durant cet été, Le Journal des Deux Rives vous propose un rendez-vous régulier sur le potager en été, chaque lundi.

Ce premier texte donne quelques conseils pour protéger votre potager durant votre absence et pour contrer les journées de fortes chaleurs.
 

Primaires socialistes

Dimanche 10 juillet 2011, Ségolène Royal, candidate au primaire socialiste, s’est rendue dans le quartier du Val Fourré à Mantes-la-Jolie à partir de 11h30. Elle poursuit ainsi son tour de l’Ile-de-France, commencé à Cergy-Pontoise.

Maintenant que le regroupement intercommunal est devenu obligatoire et que les propositions de regroupement ont été publiées, les communes mécontentes se sont lancées dans de complexes négociations et marchandages afin de modifier les décisions de la commission départementale de coopération intercommunale (CDCI).

Le spectacle que donnent les Européens face à la crise grecque est un véritable désastre. Leurs légitimes discussions se font sur la place publique et propagent l'inquiétude; leurs divergences deviennent des divisions alors que chacun sait que l'Europe, à la fin, aidera la Grèce. On joue à se faire peur et cela est dangereux. Cela permet d'éviter les vraies discussions. (Ce texte a été envoyé à la rédaction)

Le Conseil général des Yvelines (CG 78) va construire une passerelle pour les circulations douces (piétons et vélos) au-dessus de l’Oise, entre Andrésy et Conflans.

Attendue depuis longtemps par les Andrésiens et les Maurecourtois, la passerelle sera la première construite par le département. Le coût est estimé à 2 500 000 €. Une victoire posthume pour l’ex-conseiller général Ribault…

Les décisions relevant du découpage intercommunal ont entraîné une nouvelle configuration de la Communauté d’agglomération des Deux Rives de Seine (CA2RS). Celle-ci en ressort économiquement affaiblie.

Les réactions de Pierre Cardo, suite à ces décisions,  confirment les choix purement politiciens du président de la CA2RS, dont le principal objectif est bien de garder la main sur son fief, quoiqu’il en coûte sur l’avenir du territoire de la CA2RS.

Un équipement public pour un sport en plein développement, c'est une idée qui peut se concrétiser par un effort intercommunal, sauf que Achères ne fait pas partie de l'agglomération des Deux Rives.
 

Le Président du Parti Radical de gauche (PRG), Jean-Michel Baylet vient d’annoncer sa candidature à la primaire à gauche pour l’élection présidentielle. Au côté des ténors du parti socialiste, sa présence permettra au PRG, parti du centre gauche, de se faire entendre et connaître et aux socialistes de montrer leur volonté d’ouverture.

La réforme des collectivités territoriales engagée par le gouvernement rendait obligatoire l’appartenance à une intercommunalité. Les Yvelines étaient en retard puisqu’une centaine de communes restaient isolées.

En se limitant au nord des Yvelines, le moins que l’on puisse dire c’est que les décisions du préfet ne remplissent pas les objectifs assignés par le projet de loi. Les enjeux de politique locale ont été trop forts. Pire : les regroupements de communes proposés contredisent les propres recommandations du représentant de l’Etat qui dataient de 2007 !

Les circonstances 1951 : un jeune écrivain qui n’a encore publié qu’un seul roman, à l’écriture maîtrisée, élégante, mais conventionnelle, voire désuète pour l’époque, passe trois semaines sur sa machine à écrire, entouré de T-shirts qui sèchent autour de lui tandis qu’il transpire dans un autre, à taper un texte, à un rythme endiablé que ses amis écrivains lui envient.

Fillon rendait obligatoire l’appartenance à une intercommunalité. Les Yvelines étaient en retard puisqu’une centaine de communes restaient isolées.

Pages

Publicité