Vous êtes ici

Andrésy

Le maire de la ville a rendu un chaleureux hommage aux anciens combattants, à l’Union nationale des Anciens combattants, aux enseignants andrésiens ainsi qu’au Président de la République, qui, tous, œuvrent pour le devoir de mémoire, si cher au maire UMP.

Au moment où le camp politique des « non » se réduit encore avec la désaffection surprenante de Conflans, les élus favorables à la A104 profitent de l’événement pour pousser l’avantage. Quant au COPRA : il se refuse à réagir… quitte à désarçonner les populations inquiètes par une autoroute qui attirera 120000 véhicules par jour sur la boucle de Chanteloup.

Des parents, interpellés par leurs enfants, ont contacté la rédaction pour une petite visite de l’ancien collège, désaffecté depuis une année, mais qui demeure librement accessible ! 
Nous sommes allés de surprise en surprise : ouvert à tout vent, les bâtiments ont été saccagés. Encore mieux : l’administration a laissé des papiers officiels que tout le monde peut consulter. 

Rencontre pleine de saveurs avec une star des fourneaux : elle cuisine, elle fait de la tété, elle publie des ouvrages de cuisine… Mais où s’arrêtera t-elle ? Rendez-vous au Café des Sports d’Andrésy le mardi 10 novembre.

Vendredi 13 novembre 2009, au COSEC des Mureaux s’ouvre le festival Blues sur Seine 11e édition avec le concert de Lucky Peterson. Ce dernier inaugure ce festival, qui se déroulera du 13 au 28 novembre et remplace le chanteur Calvin Russell souffrant. A Verneuil-sur-Seine, Bob Walsh se produira le samedi 21 novembre à 21 heures à l’Espace Maurice-Béjart.

Du 31 octobre au 8 novembre, l’Espace Julien-Green d’Andrésy ouvre ses portes aux peintres et sculpteurs pour proposer une belle exposition. Voilà qui démarre un mois de novembre riche en événements à Andrésy.

Fort de leurs 1650 signatures s’opposant au pont d’Achères, le collectif critique un projet routier qui se concrétise sans l’accord des Carriérois et des Andrésiens. Les deux maires sont interpellés.

L’an dernier le Maroc. Cette année : la Crète. Hugues Ribault, maire d’Andrésy et sa femme ont participé au voyage organisé par le Centre Communal d’Action sociale (CCAS) : leur séjour a été financé, en partie, par les contribuables andrésiens. La rédaction a tenté, le 30 octobre, de joindre le maire pour avoir son point de vue sur ce sujet. Après trois tentatives,... le cabinet du maire explique que : « Le maire ne réagit pas sur ce sujet ». En dernière minute, monsieur Hugues Ribault prétend mordicus avoir payé de sa poche son séjour...

Pour Jean-François Thil, ancien maire socialiste de la ville, il est temps « d’effacer » le nom de « Pierre Bédier » qui n’a pas sa place au sein de l’éducation nationale.

C’est avec beaucoup d’intérêt que les Nouvelles des Deux Rives constatent qu’un nouveau confrère d’information a fait son apparition : « ACTUS ». Édité par la CA2RS, ces quatre pages ne peuvent laisser indifférents nos chroniqueurs...

Malgré les vacances, les Andrésiens et les Chantelouvais sont venus en nombre se promener dans la contre-allée de l’avenue Foch.

Dans les écoles et le collège d’Andrésy, les parents d’élèves ont pu rencontrer les enseignants et les directeurs. Si la rentrée s’est globalement bien passée, les familles andrésiennes ont eu quelques mauvaises surprises…

Comme chaque année, la municipalité a proposé aux familles de fabriquer des épouvantails et des cerfs-volants.

Samedi 26 septembre, le président de la seconde fédération nationale de parents d’élèves réunissait tous les responsables départementaux des Yvelines à Andrésy. Dans une salle municipale délabrée et indigne du statut des invités prestigieux, les responsables de la PEEP ont discuté de la rentrée, du nouveau ministre de l’Education nationale, Luc Chatel, ainsi que de la réforme du lycée qui prendra forme pour la rentrée 2010. Nous avons pu participer à la réunion et nous entretenir avec le président de la PEEP.

Comme tous les ans, les Andrésiens ont vu défiler les vieux modèles dans le parc de leur hôtel de ville. Cette année, les sapeurs-pompiers des Yvelines ont proposé des exhibitions spectaculaires.

Dans le jury venu récompenser les tacots rutilants, trois maires (ils sont décidément partout !) dont un petit jeune pas toujours bien assidu...

Pages

Publicité