Vous êtes ici

Andrésy

Mêmes causes, mêmes effets : la crise budgétaire affecte le fonctionnement des services essentiels à la Santé dans les Yvelines. Deux cas sont à déplorer : coupure du budget pour le Réseau Ville Hôpital 78 et restructuration (avec réductions de moyens à la clé ?) du service d’IVG au nord des Yvelines...

Depuis que le tracé vert a été arrêté par le gouvernement, à l’automne 2006 pour prolonger la francilienne jusqu’à Orgeval, nos élus n’ont de cesse de promettre : qui veut plus de protections, qui désire un sous-fluvial à Fin d’Oise, qui un souterrain à Conflans, ou encore carrément un autre tracé… En fait, aucune de ces promesses ne se concrétise : la direction de l’équipement continue de travailler sur le seule tracé vert, sans protection supplémentaire pour les riverains. Mais pourquoi pas une autoroute plus large et payante ?…

Lors du Conseil municipal du 4 février, le maire d’Andrésy a continué à défendre le projet de Circuit F1 à Flins et assume le coût de 8 millions d’€. Agacé, un opposant de première heure, Andrésien de surcroît, réagit.

Vu à la télévision, à une heure de grande écoute : une association écologique régionale critiquant une municipalité (qui s’est pourtant lancé dans un processus d’Agenda 21) pour son inaction en matière environnemental et son absence de soutien financier. Cela se passait sur France 3, aux actualités régionales. Voilà un événement rarissime à signaler. Témoignages et enquête.

La Communauté d’agglomération des Deux Rives, la ville d’Andrésy co-organisent le premier forum du territoire Seine-Aval dédié aux formations et métiers autour de l’éco-construction : rendez-vous le mardi 16 mars à l’espace Julien Green.

Quel sera l’impact sur le marché immobilier local de la construction de la A104 et du pont d’Achères ? A cause de ces projets routiers, certains tentent de vendre. Mais à quel prix ? Voici une offre d’agence qui frise la publicité mensongère ! A rire ou à pleurer, c’est selon...

Depuis des mois, les internautes de MEDIASEINE font circuler des rumeurs sur Eddie Aït, le Maire de Carrières et Conseiller Régional d’Ile-de-France. Ce dimanche le 21 février, Monsieur Aït se sent « victime d’un tract diffamatoire » et porte plainte !

Samedi 20 février au matin , deux villes de notre interco étaient au centre de la campagne des Régionales : Chanteloup et Andrésy.

Dans la ville de Pierre Cardo, la candidate PS locale, Estelle Rodes, était accompagnée de Benoît Hamon. Dans la ville de Hugues Ribault, la tête de liste yvelinoise, Anny Poursinoff, rencontrait le président du COPRA d’Andrésy, Roger Jacquot, pour apporter son soutien au combat contre la A104.

Le puissant collectif qui lutte depuis deux décennies contre le projet de la francilienne sur les Yvelines et le Val d’Oise (A104) profite des élections régionales pour passer à l’offensive médiatique. L’occasion à la nouvelle présidente du COPRA de se faire connaître.

Christiane Paravy nous a accordé une interview et revient sur ce dossier qui avance lentement et discrètement…

Le président du Conseil général a été accueilli le 18 février 2010 à la Communauté d’agglomération des Deux Rives de la Seine (CA2RS). En cohérence avec le message du 12 novembre 2009 dans les Deux Rives, Alain Schmitz, président du Conseil général des Yvelines a annoncé un investissement de 43 millions d’euros à moyen et à long terme. Les élus des Deux Rives étaient ravis d’apprendre cette bonne nouvelle.

« Je ne veux pas écrire « pont » ! »... « mais enfin Hugues : tu l’as voté ! »... « non : je veux le terme « franchissement » »... « tu changes tout le temps d’avis ! » Les maires UMP réglant leur compte en séance publique : du jamais vu en Conseil communautaire ! Le maire d’Andrésy a passé une bien mauvaise soirée. Ses collègues lui ont reproché ses changements de pied concernant les deux dossiers très chauds de l’interco : le projet A104 et le pont d’Achères. Le seul maire de gauche, Eddie Aït, discret, a compté les points… Le projet de l’intercom a été aussi présenté le 1er février 2010.

Christiane Paravy est la nouvelle présidente du collectif anti A104. Le COPRA a dorénavant à sa tête une habitante de Carrières-sous-Poissy : un symbole fort quand on constate les dégâts que causera la francilienne sur la ville. Fortement soutenu par la municipalité de la ville et son maire, Eddie Aït, le COPRA a décidé de changer de braquet en matière de communication.

Durant la campagne des Régionales, le COPRA va tracter toutes les villes et interpeller les élus favorables à la A104. Démarrer cette campagne de mobilisation par une « lettre ouverte » à Hugues Ribault, maire d’Andrésy n’est pas un hasard : le COPRA s’attaque à l’élu le plus actif pour faire avancer le dossier de la A104…

Spéciale Régionales 2010. Les internautes ont la parole… pour interroger Valérie Pécresse, mardi 9 février à 16h30.

Deux bien jolies expressions fleurissent dans la bouche de nos élus : « éco-quartier » et, notre préféré, « parc naturel habité » (par des êtres humains précisons…). Pour passer du discours à la pratique, les conseils du créateur de l’éco-quartier et d’un spécialiste universitaire français sont les bienvenus…

Un andrésien aux Régionales sur la liste écologique : un symbole fort face aux bouleversements qui toucheront le territoire de l’interco, une concrétisation de la percée du vote vert à Andrésy et une réponse à l’activisme du maire de la ville, favorable à la A104 et au développement économique…

Pages

Publicité