Vous êtes ici

Andrésy

L’Association Nationale des Elus Locaux d’Opposition (AELO) remet aujourd’hui, au Sénat, mercredi 22 juin, ses premiers prix nationaux de la démocratie locale.

Du jamais vu de mémoire d’Andrésiens : plus de 150 personnes ont participé à une manifestation qui s’est terminée sur les parterres de l’hôtel de ville, devant les fenêtres du bureau du maire.

Pour Hugues Ribault, les dossiers chauds s’accumulent…

Le journal municipal de Conflans (juin 2010) a été l’occasion pour le maire PS de Conflans, Philippe Esnol, de marteler sa nouvelle position sur la A104 et de poser ses conditions pour le projet de la plate-forme multimodale d’Achères.

Depuis la mise en place de l'Opération d'intérêt national (OIN), avec le protocole signé en  2008, tout porteur de projet, en principe un élu, dit s'inscrire dans l'objectif de création de nouveaux logements (2500 par an), de création d'emplois sur place, de relance économique ou encore de renforcement des transports en commun.

En filigrane, ces projets ont vocation à s'appuyer sur des pôles économiques existants dans un contexte de développement durable.

Les projets de développement qui toucheront notre territoire sont-ils articulés et cohérents ? Sont-ils démocratiquement légitimes ?

Dans une lettre envoyée le 18 juin (Ô combien symbolique !), un collectif d'associations aécrit au président du Conseil général, Alain Schmitz au sujet de l'A104... car, selon ce collectif de 5 associations, les promoteurs de l'A104 veulent rentrer par la petite porte en mettant en oeuvre une  liaison RD190 et RD 30 sur la Plaine de Triel.

Depuis le 10 juin, rien ne va plus entre la municipalité andrésienne et le club de natation (le Cercle des Nageurs d’Andrésy, CNA). Tout le monde s'agite, parents d'élèves, oppositions, associations... et la mairie tente de calmer le jeu par une courriel express.

Dans un interview exclusif du 14 juin pour le J2R, Catherine Tasca explique les enjeux des élections sénatoriales qui approchent (septembre).

Décidément, 2011 est une année semée d’embûches pour Hugues Ribault, maire d’Andrésy. Voilà un maire qui se révèle doué pour créer de l’opposition locale ! Sa ville, Andrésy, devient la championne des « collectifs contre un projet du maire »…

Condamné pour une quinzaine d’irrégularités dans les délibérations votées par le Conseil municipal et pour ne pas avoir respecté le droit d’expression et d’information des conseillers de l’opposition, le maire d’Andrésy n’a pas voulu céder, lors du conseil municipal du 18 mai en tentant d’imposer un nouveau règlement intérieur aux élus du conseil.

Marché d'andrésy

Dans le cadre des animations du marché d'Andrésy, les commerçants ont eu la bonne idée d'offrir à leur clientèle des bons d'achats le 18 juin 2011.  Cette animation est organisée par les commerçants afin d'encourager les habitants à se rendre davantage au marché, lieu de proximité et de convivialité par définition.

Ce point info a été inauguré le 28 mai en présence d'Eddie AIT, conseiller régional, vice-président de la CA2RS et maire de Carrières, Hugues Ribault, maire d'Andrésy et vice-président de la CA2RS. Sylvie Lahuna, directrice de l'Agence de développement et de réservation touristique des Yvelines, a expliqué les raisons de cette implantation. C'était la 24e inauguration de ce type dans les Yvelines.

Verneuil, Triel, Chanteloup, Meulan, Vernouillet et Poissy... organisent pleine d'événements de toute nature, même sur l'interco.

Depuis octobre 2010 l'aménagement des berges à Andrésy pose des problèmes. D'une part, la SMSO, bras technique des collectivités yvelinoises, améliore le cadre de vie. Cependant, les riverains n'ont pas été consultés et surtout ces derniers se plaignent de l'insécurité pour les piétons et pour les joggeurs. Sans parler de l'insécurité des biens et des personnes. Rendez-vous est pris pour le 14 juin entre la mairie et les riverains.

Jeudi 9 juin, un ciné/débat, organisé par ATTAC78, s’est déroulé au cinéma Frédéric Dard des Mureaux, à 20h30, autour de « Gasland » et du gaz de schiste.

Depuis la publication de l'enquête publique relative au projet de modification de la circulation aérienne en direction de Roissy, menée en mars 2011, concernait 138 communes, les politiques se positionnent.

Pages

Publicité