Vous êtes ici

Aménagements urbains et environnement

Parc Saint Martin de Verneuil : le rapport de l’ONF ne préconise que d’abattre un seul arbre

Par : 
Adiv environnement

Un escalier monumental, 35 arbres à abattre, des espèces exotiques et des éclairages superflus : tel est le projet prévu par le maire de Verneuil alors que la justification de ces travaux, le risque de chutes d’arbres, n’est pas avéré.

L'association ADIV Environnement avait été sollicitée au mois de juillet 2019 par le maire de Verneuil-sur-Seine pour une présentation de l’aménagement du parc Saint Martin ; les travaux d’abattage de 35 arbres étaient alors prévus au mois d’aout 2019. C’est à la demande de l'ADIV Environnement que les travaux avaient été retardés afin de ne pas perturber les chauves-souris, souvent nombreuses dans les parcs urbains, et pour que l’abattage des arbres pendant la période de végétation ne porte pas atteinte aux arbres restants. Par la suite, l'ADIV Environnement a donné un avis sur les aménagements proposés et sur les essences choisies.

À l’époque, le maire justifiait sa volonté de réaménagement par le risque que présentaient certains arbres.

Le rapport de l'ONF en date du 20 septembre 2019, commandé par la municipalité, donne les préconisations suivantes :

Donc au final, un seul arbre pourrait être abattu, non pas pour des raisons de sécurité mais parce qu’il ne pousse pas très bien. Des élagages de certains arbres suffiraient à assurer la sécurité en évitant la chute de branches.

Le bon sens voudrait qu’à la lecture d’un tel rapport, le maire, en bon gestionnaire des deniers de la commune, annule les travaux (ce qui aurait été possible grâce au décalage des travaux, demandé par l'association) et les remplace par un simple réaménagement des accès au parc. On imagine que sa majorité municipale, soucieuse de défendre l’environnement, l’aurait unanimement suivi dans cette décision.

Mais ce serait sans compter avec la volonté du maire de marquer son passage à la mairie et les travaux ont été lancés le lundi 18 novembre, avec un abattage le 20 novembre.

Selon l'ADIV Environnement, "Pour la fin de son mandat de maire, Philippe Tautou veut faire avancer tous les projets d’aménagement auxquels il tient : déviation de la RD154, marina et maintenant le parc Saint Martin. Pourquoi la volonté de détruire à chaque fois ce qui fait le charme de Verneuil : sa verdure, sa forêt et la base de loisirs ?".

Publicité